Senior 1 Féminine NATIONALE 2 saison 2011-2012
 

L' Equipe 1


Entraîneurs : Alain HATCHONDO - Berthy ROY
classement:3ème N2
joueuses:Audrey ZARONE - Marine KRATZ - Justine MENGES - Lucile RESPLANDY - Lucie MANIECA - Agnès VACHER - Anne-Sophie FERE - Aurélie SALLES - Marie HIEN - Delphine TONELLO - Sandra CUNILL - Romane PAULIN - Julie NIETO - Mélanie SALESSES - Samira BEDRI - Stéphanie LANNES - Léa RAVISE - Claire RAYNAUD - Adèle FARGUES - Edith BRUEL
- Pauline MARTY - Julie NIETO - Sabrina LIARD - Elodie AURIOLE

 
Equipe senior 2 FEMININE prenationale 2011-2012
 

La Réserve

Entraîneurs : Alain HATCHONDO - Berthy ROY
classement: 2nde prénationale
joueuses:
Elodie AURIOLLE--Virginie TERREN--Celine PAGNOT--Julie NIETO--Edith BRUEL--Léa RAVISE--Marie-Carine OVIODE--Stéphanie LANNES--COLLADO VILLAGRASA Anne-Laure--LIARD Sabrina--Claire RAYNAUD--Anne-Sophie FERE--Delphine TONELLO--Laurie VILBOUX--Ilham MOUSSA--Audrey ZARONE--Marie BALZER--Samira BEDRI--Romane PAULIN--Adèle FARGUES--Marion PAULIN--Laurie AMICO--Laura Digan--Virginie DIONSO--Aurélie SALLES - Pauline MARTY - Céllia CASSOU -
Anaïs THILLOU - Suzanne MARRIER - Virginie DIONSO - Elise LETOUZEY

Lège-Cap-Ferret - Bruguières 28-24

Dépêche du midi: Publié le 17/03/2012 08:36 | Ch.-H. O.
Bruguières en favori
 

Lège Cap-Ferret-Bruguières (NF2),ce soir à 20 h 30. Vainqueurs de Mérignac samedi dernier à domicile, les Bruguiéroises ont conforté leur troisième place, à quatre longueurs du deuxième et à sept du leader. Ce soir, face à Lège-Cap-Ferret, dixième de la poule, les Haut-Garonnaises, déjà victorieuses à l'aller, partiront largement favorites.

 

Bruguières - Mérignac 31 - 26


Publié le 10/03/2012 07:54 | Ch.-H. O. Dépêche du midi

Les Bruguièroises sans droit à l'erreur

Bruguières-Mérignac (NF2),ce soir à 20 h 45. Battues à Mios-Miganos samedi dernier, les Bruguiéroises, troisièmes ex-aequo, ont raté une belle occasion de se rapprocher un peu plus des deux premières places. Pour cette seizième journée, à domicile face à Mérignac, avant-dernier de la poule, les filles d'Alain Hatchondo ne devront pas se louper.

 

3 Mamy sur le parquet

 

Face à la jeune équipe de Mérignac, pour palier aux blessures, Alain, après Sam , a fait appel à Mamy Steph et Mamy Auré ( joueuses ayant au moins 22 ans,). A ce sujet, le BOC cherche un masseur expérimenté spécialité courbatures, le titulaire ayant été défaillant. Trêve de plaisanteries, nos jeunes mamans retrouvent petit à petit leur forme pour devenir des titulaires à part entière. La méritocratie terme à la mode est d'actualité à Bruguières. Les critères pour jouer en équipe 1 le samedi sont objectifs, le coach y tient et c'est un groupe de 25 joueuses qui en connaît les modalités qui évoluent régulièrement à l'entraînement. Le tout crée une émulation saine et les filles savent situer leur niveau de performance les unes par rapport aux autres.  Les choix, équipe  fanion ou réserve ne posent aucun problème de vécu, la notion de groupe étant privilégiée par rapport aux individualités,  Vous y rajoutez la touche du chef, et vous comprenez mieux la continuité dans le jeu quelque soit le 7 présent sur le parquet. 22 Joueuses ont pu jouer en N2 cette année et la saison n'est pas terminée. Alors les filles continuer comme çà c'est un plaisir ! Pour le compte rendu du match, n'étant pas présent, je sais seulement que Bruguières s'est mis dans le match rapidement pour éviter la mésaventure de Mios...et que les Mamys ont tenu la route. Les Luciles et Anne-So n'ayant que 21 ans 11 mois et 30 jours ne rentre par encore dans le club très fermé du 3_ème âge.

 

Mios - Bruguières 30 - 25


Publié le 03/03/2012 08:05 | Ch.-H. O. Dépêche du midi

Bruguières veut sa revanche

Mios-Biganos-Bruguières (NF2),ce soir à 19 heures. Quatrièmes du groupe à cinq longueurs du leader, Bègles, les Bruguiéroises auront une belle revanche à prendre face à Mios-Biganos. À l'aller, les joueuses d'Alain Hatchondo s'étaient en effet inclinées d'un but. Ce soir, les Haut-Garonnaises n'auront pas le droit à l'erreur face au huitième.

 

Encore en difficulté en 1ère mi-temps

 

La nouvelle est tombée dans la semaine, Adèle sera indispensable jusqu'en octobre (croisés) et avec Charly  convalescente, le poste de demi-centre était vacant. Alain a du sortir un joker de sa poche: Mamy Sam. La moyenne d'âge du groupe avoisinant les 20 ans, passé 22 ans vous faîtes parti du 3ème âge ( on se ratrappe comme on peut....). Comme à son habitude depuis quelque matchs, à l'extérieur,  Bruguières a beaucoup de mal a démarré les rencontres et à imposer son rythme. Dans le premier quart d'heure le BOC subit et se voit distancer à la pause. La seconde période voit le réveil de l'équipe qui s'offre la victoire sur les 30mn, mais c'est insuffisant pour récupérer la totalité de son retard accumulé en 1ère période.

 

Bruguières - Angoulème 35 - 32

Charente Libre 11 Février 2012 | 04h00
L'ACH (B) à Bruguières pour confirmer

Les filles de l'ACH(B), fortes de leur victoire face à Pessac (30-21) la semaine passée, se déplacent ce soir à Bruguières, actuellement quatrième au classement. Et même si les réservistes angoumoisines restent sur une belle prestation face au leader bordelais à qui elles ont infligé leur deuxième revers de la saison, ce nouveau déplacement s'annonce difficile. D'autant plus que Bruguières a dû se contenter du nul le week-end dernier face à Montluçon (31-31) qui lui a ainsi ravi la troisième position du classement. C'est pourquoi les banlieusardes toulousaines auront à coeur de renouer avec la victoire, elles qui n'ont concédé seulement que deux défaites cette saison sur leur terrain en tout début de championnat. «C'est un déplacement compliqué, reconnaît sans peine Nicolas Gendry, le coach angoumoisin. Mais le groupe laisse présager de bonnes choses pour la suite et les filles peuvent donc encore me surprendre».

Même si ses joueuses ont une revanche à prendre sur le match aller perdu sur leur terrain de 4 buts (30-34), elles devront ne rien laisser passer pour espérer revenir de Haute-Garonne avec les 3 points en poche: «Il faudra garder la même attitude que face à Pessac, s'appuyer sur nos bases défensives et jouer sur grand espace», prévoit le coach angoumoisin.

 

Dépêche du midi du 11 février 2012 :

 

Bruguières-Angoulême (NF2), ce soir à 20 heures. Accrochées sur leur parquet la semaine passée par Montluçon, les Bruguiéroises, quatrièmes au classement, n'ont plus gagné depuis trois journées. Si elles veulent recoller au trio de tête, les filles d'Alain Hatchondo doivent retrouver leur dynamique de fin d'année dernière, où elles avaient aligné cinq succès de rang.

 

Charente Libre du 12 février 2012

Hand: L'ACH(b) ne confirme pas

Les réservistes de l'ACH n'ont pas su profiter de l'effervescence de leur victoire la semaine dernière et s'inclinent (35-32)  face à Bruguières pour le compte de la 14e journée de N2F. Les protégées de Nicolas Gendry, qui ont encaissé 21 buts en première mi-temps, n'ont pas pu rattaper leur retard.

 

Journal sud-ouest du03/03/2012 (extrait)

 

 

Une fois de plus, les réservistes angoumoisines se déplacent, mais cette fois chez le troisième. Après une superbe partie livrée contre le leader Pessac avec seulement 21 buts encaissés, elles se sont inclinées de justesse à Bruguières après avoir concédé 25 buts lors de la première mi-temps.

Autant dire que les joueuses de Nicolas Gendry soufflent le chaud et le froid. Elles sont capables du meilleur comme du pire, de se sublimer mais aussi de se résigner. « C'est ce qui s'est passé à Bruguières, confie Nicolas Gendry. On y est allé un peu la fleur au fusil. Les filles se sont vues trop belles et elles se sont plantées. Certaines n'ont pas pris leurs responsabilités. »

 
 

Bruguières - Blanzat Montluçon 31-31


A quand une 3ème manche !
 
Décidément, la saison 2011/2012 n'aura pas permis de départager ses deux équipes qui concluent leurs oppositions par deux matchs nuls. Pourtant Blanzat, fort de ses 3 joueuses professionnelles, avaient fis des avertissements de météo France pour venir battre Bruguières sur ses terres afin de remplir son objectif de remontée en N1. Le BOC, face aux individualités Montluçonnaises, ne pouvaient opposer qu'un collectif mis à mal cette semaine par l'absence de nos universitaires, profitant des rares vacances estudiantines pour retourner dans leur famille. Mais le travail fourni depuis septembre par ce groupe, montre que les fondamentaux se mettent petit à petit en place compensant parfois le manque de condition, et surtout confirme que le BOC n'occupe pas le haut de tableau par hasard. L'important turn over, 21 sur 32 joueuses illustre parfaitement cet état d'esprit. Bien qu'ayant professionnellement préparé ce match comme à son habitude, Alain procède a de nombreux changements en première mi-temps afin de trouver l'équipe la plus opérationnelle pour cette rencontre, car notre adversaire commence en tête. Une fois le 7 trouver Bruguières reprend son ordre de marche qui lui permet de mener de + 1 à la mi-temps. La deuxième mi-temps s'avère plus difficile et le BOC est en échec pendant 10mn et se retrouve à 4 longueurs derrière. Le temps mort remet en selle les rouges qui rattrapent petit à petit leur retard pour revenir à égalité et passer devant dans la dernière minute. Blanzat arrache le match nul in-extremis sur un coup franc d'Oumba, résultat qui reflète bien la rencontre, qui une fois encore a régalé le public de plus en plus nombreux à chaque match.
 

Pessac - Bruguières 23 - 16

Dépêche du midi du 28 janvier 2012
Bruguières défie le leader
 

Pessac-Bruguières (NF2), ce soir à 20h30 : troisièmes du classement, les Bruguiéroises ont chuté le week-end dernier sur le terrain du deuxième, Val de Boutonne, mettant fin à une série de six victoires consécutives. Ce soir, c'est un autre gros test qui attend les filles d'Alain Hatchondo face au leader du championnat, déjà vainqueur au match aller.

 

Résumé site de Pessac

Pour finir la soirée, la N2F recevait Bruguières, équipe bien classée de la poule. Contre une équipe privée de 2 arrières et qui s'est acharnée à jouer vers la pivot bien contrôlée par Marie-Audrey (8 récupérations de balle), les Filles de Marco et Doul ont vite maîtrisé la rencontre. S'appuyant sur une très bonne défense (11-7 en première mi-temps), variant les situations d'attaque, l'équipe fait le trou à 21-12, et malgré un petit retour des Toulousaines, gagne sans frayeur 23-16. Le parcours en tête continue.

 

Val de Boutonne - Bruguières 30-26

Nationale 2 féminine
avant match : interview de l'entraîneur Briouxais: (la nouvrlle République du 21/01/2012
 

Après avoir concédé le nul la semaine passée pour le match de reprise face au leader Pessac, les joueuses de Val de Boutonne sont redescendues à la troisième place, à cause de la victoire de leur hôte du soir, Bruguières, fraîchement monté de Nationale 3.

« Sur la physionomie du match, on aurait dû obtenir mieux mais on a manqué de rigueur et de discipline », note le coach boutonnais, Stéphane Forbin. A l'aune de ces points perdus au cours de route, le match face à Bruguières se révèle être un tournant avant d'aller aborder la phase retour qui sera déterminante dans la course à la montée.
« En gagnant samedi, on peut faire coup double en éliminant Blanzat et en reprenant la deuxième place à Bruguières. Si Bruguières en est là aujourd'hui, c'est parce que nous avons laissé des points en cours de route alors que, de leur côté, ils ont su faire ce qu'il fallait pour être bien placé. On devra corriger ce qui ne va pas et faire moins d'erreurs », poursuit Stéphane Forbin.
Pour cette rencontre, le groupe sera identique à celui de la semaine passée. « Mais il devrait y avoir une redistribution des rôles par rapport à celles qui vont jouer. Il nous faudra des joueuses rigoureuses et combattantes », conclut l'entraîneur briouxais.

Val de Boutonne assure l'essentiel

La Nouvelle République 22/01/2012 05:35
 
Val de Boutonne : 30
Bruguières : 26

Dans cette première confrontation à domicile de l'année civile, les joueuses de Val de Boutonne n'ont pas réalisé la prestation parfaite mais ont assuré l'essentiel : la victoire et un retour à la deuxième place abandonnée la semaine passée après le résultat nul concédé à Pessac.

En début de rencontre, les deux équipes sont dos à dos. Puis les Briouxaises proposent leur jeu habituel qui lui a déjà permis de terrasser des équipes du championnat. Les investigatrices de cette prise de pouvoir dans les dix dernières minutes avant la pause ne sont autres que la capitaine Jaubert et la pivot Kouki qui a fait beaucoup de mal à la défense de Bruguières.
Le score à la pause (17-10) leur permet d'aborder confortablement la seconde période. Ce confortable avantage va s'avérer très important car l'entame de cette seconde période est catastrophique. Bruguières revient bien dans la partie en infligeant un 6-2 (19-16, 37e).
Le coach Stéphane Forbin décide de poser un temps mort pour remettre sa tactique en place. Ceci s'avère payant. Les Briouxaises reprennent le dessus sur Bruguières grâce à Jaubert et Kouki, toujours, qui anéantissent tout espoir de retour des Toulousaines.
La fin de période va être équilibrée, les Briouxaises ayant fait le nécessaire pour s'assurer tôt cette victoire très importante pour la suite de la saison. A mi-championnat, les Boutonnaises retrouvent la deuxième place du championnat et sont en position idéale avant d'aborder la dernière ligne avec la montée en Nationale 1 dans le viseur

Val de Boutonne bien placé

La Nouvelle République 23/01/2012 05:29

 

Au terme des matchs allers, les joueuses de Val de Boutonne se retrouvent deuxièmes du classement (sept victoires, deux nuls et deux défaites). Dans le haut de tableau, quatre clubs sont au coude à coude pour tenter d'accrocher les deux premières places synonymes de montée.

Samedi soir face aux deuxièmes au début de la rencontre, les Boutonnaises ont remporté une rencontre importante mais ne se sont pas franchement affirmées dans le jeu. « On a fait une première mi-temps correcte où les filles ont été rigoureuses et ont appliqué le jeu collectif. Mais dans la seconde, on encaisse rapidement un 6-1, on tire trop rapidement et on perd trop de ballons », notait en fin de rencontre l'entraîneur deux-sévrien, Stéphane Forbin.
Comme toujours, les Briouxaises ont alterné le bon – en première période elles ont infligé un 8-1 en dix minutes – et le mauvais, en se faisant peur au milieu de la seconde période. « Si on avait joué collectif toute la partie, on n'aurait pas eu de soucis. Il aurait fallu qu'il y ait plus de jeu mais on a fait l'inverse et on a également eu un gros déficit à l'aile », poursuit Stéphane Forbin.
Certes la manière ne fut pas au rendez-vous mais le principal était là, la victoire. Une victoire combinée à la défaite du leader Pessac face à Blanzat, relancé également dans la course à la montée dans laquelle il faudra toujours compter sur Bruguières. La route sera longue avant le verdict final en mai prochain.

Cor. NR, Florent Brelay

La fiche

> Mi-temps : 17-10.
> Arbitre : Mlles Guineheux et Littre.
> Val de Boutonne : Konan (18 arrêts), Jaubert (8), Dieumegard Chloé (1), Dieumegard Julie, Audebert (2), Ghanmi (2), Boycheva (6), Kouki (10), Kablouti (1).
> Bruguières : Hien (9 arrêts en 30 minutes), Tonello (12 arrêts en 30 minutes), Zarone (8), Fargues (5), Kratz (1), Menges (1), Resplandy, Vacher (5), Marrier (3), Raynaud (2), Fere (1), Liard.
> Exclusions temporaires : à Val de Boutonne, Kouki (20e, 36e), Boycheva (45e), Jaubert (46e) ; à Bruguières, Menges (24e, 30e, 49e), Kratz (54e).
> Exclusion définitive : à Bruguières, Menges (49e).Nationale 2 féminine

 

Bruguières - Toulouse 29 - 27

La Dépêche du midi: 14 /janvier/2012 Charles Henri Oriol
 

Les Toulousaines défient les Bruguiéroises

handball. NF2. Premier acte du derby haut-garonnais.

Les Bruguiéroises favorites dans leur salle./Photo DDM, Léa Donnat
Les Bruguiéroises favorites dans leur salle./Photo DDM, Léa Donnat

Bruguières-Toulouse FH (NF2),ce soir à 20 heures. Pour la reprise du championnat, après un peu plus d'un mois de coupure, Bruguiéroises et Toulousaines ont rendez-vous ce soir pour le premier acte de ce derby 100 % haut-garonnais.

Quatrième de la poule à seulement cinq longueurs du leader Pessac, Bruguières a parfaitement terminé l'année 2011 avec une belle série de cinq succès consécutifs, dont trois à l'extérieur. Promues cette saison, les filles d'Alain Hatchondo réussissent plutôt bien leur apprentissage de la Nationale 2. Et pour ce retour à la compétition, les Bruguiéroises ne seront pas épargnées car, après ce derby, elles affronteront dans la foulée trois concurrents directs pour une éventuelle montée en Nationale 1.

De son côté, le TFH, septième au classement, a connu un parcours plus difficile, avec notamment trois défaites d'affilée juste avant la trêve. Pour mettre fin à cette série noire, les joueuses de Yannick Kinoo se rendront en terre bruguiéroise avec la ferme intention de renouer avec la victoire à laquelle elles n'ont plus goûté depuis début novembre. Et retrouver surtout un peu de confiance avant d'aborder leurs deux prochains matches à domicile.

Cette affiche vaut le détour. Certes, les Bruguiéroises partent avec les faveurs des pronostics. Mais attention tout de même aux Toulousaines...

 

 

vu côté B.O.C.(Toutenkit 15/01/2012)

 

En cette période de nouvel an ; il est rare de voir ses voeux se réaliser à moins que vous organisiez un derby Bruguières - Toulouse. Les passionés de la métropole Haute-Garonnaise s'étaient donné rendez-vous, de l'école de hand aux anciennes internationales ( un petit coucou à Chrisitine et Steph) à la salle René Albus qui n'avait pas vu une telle  affluence depuis un certain Bruguières/Montpellier en quart de finale du championnat de France - de 18 M en.... seul les très anciens du club se souviennent, au travers d'un grimoire tout aussi ancien, illustré de clichés noir et blanc encore consultable au club house. Selon les RG le nombre des manifestants s'élevait à 400 personnes, mais d'après une source marseillaise, le nombre dépasserait les  500 et ce, sans compter les joueuses sur le terrain...

Les spectateurs en place, il ne manquaient plus que les acteurs. Pour l'un des metteurs en scène Alain HATCHONDO, ce derby a toujours une saveur particulière. Deux tiers des actrices sur la parquet ont été ses protégées à un moment ou un autre et quand les anciennes sont dans la tribune c'est 30 ans de handball féminin en midi-Pyrénées qui défile. Mais l'émotion n'a pas sa place, l'objectif est de battre Toulouse car le menu de janvier s'annonce plutôt riche, avec 3 plats de résistance : le 1er et les 3 et 4 ème de la poule prétendants à la montée. Prendre 3 points permettrait au BOC d'aborder les matchs suivants avec plus de sérenité et puis un derby c'est particulier çà ne se perd pas.

 Tous les ingrédients en place, le match peut débuter. Les Bruguièroises  ont du mal  à assumer leur staut de favorites et se mettent la pression, touchant du bois, à l'inverse de leur adversaire qui entamment le match en tête et prennent 3 longueurs d'avance. Mais Bruguières concrétisant enfin ses nombreuses occasions recolle au score pour passer à 3 longueurs devant les toulousaines à la pause. Le retour des vestiaires, voit le scénario de la première mi-temps se répéter, mais cette fois les rouges et noires ne parviennent pas à distancer les roses qui prennent même l'avantage avant le money time. Il faut toute la solidarité bruguièroises pour passer devant dans les 2 dernières minutes. Ce match parfaitement orchestré par la jeune paire d'arbitres bordelaise Mrs BOYER et MARQUES, relayé par un fair play exemplaire des joueuses des deux équipes, a enthousiasmé et enflammé le nombreux public, faisant dire à Didier BORD (CTR midi-Pyrénées) qu'il y avait un moment qu'il n'avait pas vu en N2 une rencontre d'un tel niveau et dans un esprit parfait. Qu'elle promotion pour le handball féminin.......

 

La Dépêche du midi: 16 /janvier/2012 Charles Henri Oriol

Bruguières s'offre le derby et prend la deuxième place

handball. Nationale 2 féminine.

Lucile Resplandy (entre Marion Agostini et Laura Bertolucci) et Bruguières ont eu le dernier mot./ Photo DDM, Léa Donnat
Lucile Resplandy (entre Marion Agostini et Laura Bertolucci) et Bruguières ont eu le dernier mot./ Photo DDM, Léa Donnat

Pour la reprise du championnat après un peu plus d'un mois de coupure, Bruguières et le TFH se retrouvaient pour la première fois de la saison.

Quatrièmes de la poule, les Bruguiéroises partaient légèrement favorites face aux Toulousaines, septièmes du classement. Et pour cette dixième journée, au terme d'une rencontre très accrochée, les locales, en tête à la mi-temps avec trois buts d'avance (13-10), ont finalement arraché la décision, avec deux unités d'écart (29-27).

Avec ce nouveau succès, les protégées d'Alain Hatchondo enchaînent ainsi une sixième victoire consécutive, qui leur permet de prendre la deuxième place de la poule, à quatre longueurs du leader Pessac. Ce week-end, les Bruguiéroises tenteront de poursuivre leur bonne série sur le terrain du Val de Boutonne, autre prétendant à la montée en Nationale 1. De son côté, le TFH enregistre son quatrième revers d'affilée et reste toujours septième du groupe. Lors de la prochaine journée, les filles de Yannick Kinoo essaieront de relever enfin la tête, à domicile, face à Angoulême.

BRUGUIères 29 - TFH 27

MT : 13-10. Arbitres : MM. Boyer et Marques.

BRUGUIERES : Fargues (2), Hien, Kratz, Liard, Manieca (5), Marrier (1), Menges (7), Resplandy (cap.), Salles (2), Tonello, Vacher (4), Zarone (8).

TOULOUSE FH : Agostini (cap., 2), Aymard (6), Bernard, Bertolucci (2), Bielher (5), Bouissou (1), Chanial, Courrege (3), Gilbert, Pouilhes-Giroux (5), Sacarrere, Vasset (3).

 

Dépêche du midi :PUBLIÉ LE 24/12/2011 08:04 | CHARLES-HENRI ORIOL

Bruguières apprend vite et bien

handball. Nationale 2 féminine. Le club promu étonne.

Promues cette saison pour la première fois en Nationale 2, les Bruguiéroises réussissent plutôt bien leur apprentissage. Après neuf journées, les filles d'Alain Hatchondo se retrouvent en effet deuxièmes de leur poule (22 points), à seulement deux longueurs de Pessac, le leader. Avec six victoires, un nul et deux défaites, les Haut-Garonnaises, qui ont fini l'année en trombe grâce à cinq succès consécutifs, espèrent désormais bien profiter de la trêve hivernale pour attaquer 2012 sur le même rythme.

Pourtant, après une intersaison marquée par six arrivées au sein de l'effectif, dont cinq ex-joueuses de Quint, le coach bruguiérois se méfiait de cette première expérience en NF2. « On dit souvent que la première année après une montée est toujours la plus difficile. D'autant que l'intégration des recrues prend un certain temps. »

Mais Alain Hatchondo, pour sa deuxième saison sur le banc, ne peut que se féliciter du parcours de ses protégées. « Le bilan est forcément très positif. Les filles ont réalisé de belles performances. Cependant, notre objectif reste avant tout le maintien. Pour le moment, les résultats ont été au-delà de nos espérances. »

Durant les fêtes de fin d'année, les Bruguiéroises auront en tout cas intérêt à bien recharger les batteries car la reprise s'annonce particulièrement relevée. Le 14 janvier, pour leur retour à la compétition, elles recevront leurs voisines du TFH, pour un derby qui vaudra le détour. Puis elles défieront quatre adversaires directs pour une éventuelle montée en NF1. « Ces cinq matches seront décisifs pour la suite de notre saison », conclut le coach bruguiérois.

La Roche sur Yon - Bruguières 24-26 (11/12/2011)

 Un match placé sous le signe de l'émotion. C'est après 1 mn d'applaudissements en hommage à Mélodie Charrier dont le décés a endeuillé le club de la Roche sur Yon que la rencontre débute. Les Yonnaises dont c'est le premier match sans leur coéquipière voudrait bien honorer sa mémoire par une victoire qui les ferait rester invaincues dans leur gymnase. D'entrée, elles mettent un 4-0 à Bruguières. Petit à petit, l'enjeu reprend ses droits et le BOC réagit pour revenir à égalité à la mi-temps. La deuxième mi-temps voit la Roche reprendre les commandes, les vendéennes ne lâchent rien mais c'est sans compter sur la solidarité du groupe des Bruguièroises qui au fil des matchs montrent leur plaisir à jouer ensemble et affirment leur solidité collective , jouant jusqu'à la dernière seconde . Il faudra attendre les 2 dernières minutes pour que la rencontre choississe son vainqueur.
 
cf photo; Mélodie Charrier
TVVendée compte-rendu du match

Bruguières - Nantes 26-24 (le 03/12/2011)

(Pour une fois qu'Adèle ne ramasse pas: profiter de Miss Elastique.....)
 

Vu côté Nantais ( Merci à la gardienne Mélanie Gelot cf site de Nantes)

 

Le week end commença mais la grasse matinée n’est pas rendez vous avec un départ de bonne heure pour l’un de nos plus longs déplacements : Bruguières.

Après une petite marche autour du lac l’envie de repartir avec les 3 points était dans les têtes de chacune !

Règle d’or pour ce match : ne pas se précipiter et jouer toutes ensembles jusqu’à la dernière seconde.

Une première mi-temps qui se déroule selon le meilleur des scénarios où l’on impose notre jeu. Les brugièroises arriveront à marquer peu de buts sur attaques placées, leur jeu favori étant les contres attaques et les engagements rapides. On rentre alors dans le vestiaire avec + 4 à notre compteur : 15-11.

Malheureusement la deuxième mi-temps va se transformer en tragédie lors du gong final. En effet de retour sur le terrain, nos cages subissent les contres attaques sans trouver de solution pour leur fermer la porte.

Après 10 minutes de souffrance, nous voilà reparties pour montrer que nous ne sommes pas venues pour rien !!

Néanmoins la fin du match approcha et le manque de  fraicheur de l’équipe se fit sentir, en effet avec seulement deux remplaçantes, dont Marine qui se blessa en 1ère mi-temps, il y avait peu de rotation.

Il reste seulement 5 minutes et les deux équipes sont au coude à coude… Nous ne mettons pas les buts nécessaires pour passer devant. Pour cette raison, une défense plus offensive va se mettre en place naturellement, ce qui va nous faire sortir deux joueuses consécutives pour 2 fois 2 minutes…

Notre dernier espoir pour repartir avec le match nul se situa dans les 11 dernières secondes où nos adversaires ont la balle de plus deux, il suffisait de l’arrêter et de marquer une contre attaque, ce qui restera un espoir…

La Tristesse s’empara de nous sur le score de 26 à 24.

Un grand merci à ces chauffeurs qui nous conduisent malgré les kilomètres !

Le dernier match de l’année se déroulera à Angoulême (hé oui encore à l’extérieur !!), comptez sur nous pour aller arracher une victoire avant la fin 2011 afin de retrouver un sourire handballistique pour les fêtes.

Mélanie

 

Vu côté Bruguièrois

 

Les matchs contre les équipes réserves posent toujours la  même question; combien de joueuses sont descendues de l'équipe une pour renforcer l'effectif. C'est de bonne guerre. Ce n'est donc pas très confiant que Bruguières entamme la partie et subit  les coups de butoirs de Pavel qui laisse le BOC a 4 longueurs à la pause. La deuxième mi-temps voit des Bruguièroises solidaires qui recollent rapidement au score et ne lâchent rien. Le problème du duel face au gardien étant récurant ces temps si, le BOC se met de nouveau en difficulté alors qu'il maîtrise le jeu. Mais le groupese ressaisit et poursuit son effort pour remporter le match face à la jeune équipe de Nantes qui par la qualité de son jeu ne mérite pas son classement actuel. Le match retour s'annonce difficile....

 

Oloron- Bruguières 26-19 le 19/11/2011

( La république des Pyrénées du 18/11/2011)
 
Les Oloronaises pour une première
 
Toujours à la recherche de leur premier succès, les Haut-Béarnaises, actuellement lanternes rouges de la poule (12e, 8 pts), essaieront d'endiguer la série de deux victoires consécutives des Haut-Garonnaises (5e, 13 pts) qui évoluent cette année sans l'ex-championne du monde Sonia Cendier, mais qui comptent un effectif renforcé par rapport à celui qui s'était imposé à Palas l'an passé.
 
( La république des Pyrénées du 21/11/2011)
 
Le HBCO mal embarqué
 
Les filles du HBCO n'ont toujours pas trouvé le chemin de la victoire. Face à des banlieusardes toulousaines qui les avaient déjà dominées en N3 l'an passé, les coéquipières de Lucie Laborde ont tenue la dragée haute une mi-temps avant de cèder. Elles s'inclinent logiquement face à une formation plus physique et n'arrivent pas à décoller de la dernière place.
Bruguières effectue le meilleur départ (1-3, 7e), mais Oloron finit par recoller sous l'impulsion de sa capitaine (7-7, 22e puis 12-12, 29e).Sans jamais avoir su prendre les devants, les Haut-Béarnaises laissent leurs rivales créer un break fatal (12-15, 33e puis 14-21, 41e).Pourtant, le HBCO se révolte sous la conduite de Lise Mata et Alice Chassaigne (23-26, 55e). Une réaction tardive, qui laisse des regrets au vu du déchet au tirs sur l'ensemble de la partie.
 
 
 

Mérignac 2 - Bruguières 19-32 le 05/11/2011


la Dépêche du midi du 05/11/2011: Bruguières doit se racheter !
 

Mérignac-Bruguières (NF2), ce soir à 18h45. Battues d'un point à domicile par Mios Biganos lors de la précédente journée, les Bruguiéroises doivent se racheter. Face à des Mérignacaises invaincues à domicile, les joueuses d'Alain Hatchondo, neuvièmes de la poule, devront s'arracher pour obtenir leur deuxième succès de la saison.

 

 
 
 
Bruguières décolle à Mérignac en 2ème mi-temps.

 

Après la déception du match contre la réserve de Mios où Bruguières, par une serie de duels perdus face au gardien adverse , a permis aux Bordelaises de revenir au score et de faire parler l'expérience de ses ex-cadres de D1 dans les dernières secondes, nos filles se retrouvaiebt face à une autre réserve toujours bordelaise. La première mi-temps a été une lutte au coude à coude et nous rentrons au vestiaire avec 1 seul point d'avance. 12 - 11. Alain à la mi-temps  met un tour de clef . et dès la reprise, le ton est mis. Bruguières défend, récupère les ballons et mets au fond. Résultat, une mi-temps à sens unique qui se solde par un 20 à 8 et une victoire méritée.

 

 

Angoulème - Bruguières


Bonne opération !

 

Avec une infirmerie pleine, ce titre s'imposait. Le déplacement à Angoulème n'était pas des plus serein avec l'absence de 6 titulaires de la une. Il y a cepedant des points qu'il ne faut pas lâcher et c'est le couteau entre les dents que les jeunes se sont rendus en terre charentaise.

Elles n'ont pas fait le déplacement pour rien ramenant ainsi la première victoire de la saison . Cette dernière démarre doucement. Avec l'arrivée de nouvelles joueuses, les blessures en chaînes, l'équipe est encore en rôdage, mais elle devrait bientôt prendre son rythme de croisière...

 

( charente libre du 10/09/2011)

 

Hand: L'ACH(b) s'enlise

Les filles de l'ACH(b) s'inclinent à domicile (30-34) contre Bruguiéres pour le compte de la 3e journée de N2F. Mauvaise opération pour les filles de Nicolas Gendry qui voient s'échapper des points précieux face à une équipe qui monte juste.

 
© 2011 Bruguières Occitan Club 31 Hanball - 31150 BRUGUIERES
 
adresse courrier :   Nathalie Pinto JP charpentes 10 impasse des chardons 31140 Aucamville
 
Contact :   2431027@handball-france.eu

Berthy ROY, 06.10.15, 11:43
 
 
 
 
création de site internet avec : www.quomodo.com