HANDZONE : Bruguières continue son incroyable ascension

 
Bruguières continue son incroyable ascension
 

Au BOC 31, on n’a pas de pétrole mais on a des idées... et un entraîneur expérimenté !
Alain Hatchondo a fait ses preuves (rires)… Non mais j’ai surtout la chance d’avoir un collectif intéressant et à l’écoute.

Ce qui a surpris, c’est que Bruguières était physiquement affuté sur cette fin de saison ?
C’est vrai que pendant la phase retour, la sauce a bien pris… puisqu’on compte sept victoires pour quatre défaites seulement. Etre affuté jusqu’en fin de saison, c’était un peu ma marque de fabrique, moi qui suis un ancien professeur de sports. Et puis, le recrutement des jeunes à l’intersaison nous a aidé. Je ne peux pas faire grandir ni faire grossir mes joueuses, encore moins faire de piqûres… mais si on court et on ouvre les yeux, on peut arriver à se faire plaisir.

Certains promus sont complexés lorsqu’ils arrivent à l’échelon supérieur… ça n’était pas votre cas ?
Non. D’abord, il faut savoir que la N1, c’est désormais trois poules alors qu’auparavant il n’en existait que deux, le niveau a quelque peu changé. Par contre, dans notre poule, on avait quatre équipes semi-professionnelles… La différence entre N2 et N1 se fait au niveau physique mais sur le plan tactique, il n’y pas de différence selon moi.


 

Sur le plan individuel, vous avez eu de belles satisfactions à l’image de Justine Mengès ?
Oui, effectivement. Justine est arrivée il y a trois ans, elle venait de N3/prénationale dans l’Est et elle est désormais installée en N1. Elle a un bras intéressant et une belle intelligence de jeu... mais elle a également encore une bonne marge de progression. Elle risque malheureusement de repartir tout comme Adèle Farguès.

A l’aile droite, on peut également citer Celia Avinens…
Celia est aussi un exemple intéressant de belle progression. Je ne la connaissais pas, elle était en Prénationale l’an dernier et a fait un essai chez nous. Tout de suite, j’ai vu qu’elle avait des qualités physiques mais elle n'avait pas sa place en N1 au début. On a commencé à mettre Celia à droite, on a soigné les impacts. Elle est rapide et n’a pas peur, et elle fait surtout 60 minutes à l’aile sans discontinuer. Et au final, c’est vraiment costaud.

Promouvoir les jeunes... c'est un objectif pour vous ?
Je suis au club depuis maintenant 4/5 ans... j'ai toujours dit qu'on se devait d'être un club formateur. On doit donc sans cesse travailler dans les catégories inférieures. Et ce qui est bien en ce moment, ce sont nos moins de 18 qui se sont qualifiées pour les championnats de France l'an prochain. Avec les jeunes, c'est très simple... il faut leur donner les clés en leur parlant sincèrement et en étant patient.


 
Bruguières continue son incroyable ascension
17 Juin 2014 | National > Nationale 1F

Promu en Nationale 1, Bruguières a réussi l'objectif de sa saison, le maintien. Une belle réussite sportive pour ce modeste club de Haute-Garonne qui n'avait jusqu'à présent jamais été aussi haut dans la hiérarchie nationale.

Petite cité de 5.000 âmes à proximité immédiate de Toulouse, Bruguières peut être fier de son équipe de handball féminin. Une vitrine sportive digne de ce nom au vu de cette 9ème place acquise cette saison et d'un maintien accroché finalement sans trop d'inquiétude à 11 points devant le premier relégable. Avec des moyens financiers très limités, le club du président Belluzzo fait figure de petit poucet en N1 mais... pas de quoi cependant saper le moral des partenaires de Delphine Tonello. Si le début de championnat s'est révélé très compliqué (aucune victoire sur les sept premières rencontres), le BOC 31 n'en a pas fait une montagne. Et la première éclaircie est apparue fin novembre dans le derby de Haute-Garonne chez son plus proche voisin Toulouse. Dès lors, le collectif Bruguiérois prend de plus en plus souvent la mesure de ses principaux concurrents au maintien. Au sortir de l'hiver, la progression du BOC est irrésistible... jusqu'à terminer en trombe le championnat avec quatre derniers succès à la clé... dernier en date particulièrement convaincant sur le parquet de St Grégoire Rennes. A l'origine de cette progression permanente, la cohésion d'un groupe : aucune "vedette" au BOC 31... mais un savant mélange de quelques anciennes apportant leur expérience du haut niveau et de jeunes capables de s'adapter rapidement aux exigences de la 3ème division Nationale. Et à sa tête, un certain Alain Hatchondo... que l'on ne présente évidemment plus dans le handball Midi-Pyrénéen. A l'origine de cette fulgurante ascension, l'entraîneur Bruguiérois revient avec nous sur les raisons d'un tel succès.

Bruguières se maintient en N1… c’est un petit miracle, non ?
Lorsqu’on est monté, je vous avoue franchement… la première phrase que j’ai dit, c’est qu’est-ce qu’on va y faire ? Je dis ça évidemment au vu des modestes moyens de notre club. Cependant, j’ai un groupe qui vit bien ensemble et qui dégage une force largement au-dessus de la moyenne. Au vu des équipes que j’ai eu depuis 38 ans, elle fait partie des trois meilleures. Mes joueuses compensent le manque de capacités par une grosse combativité et une cohésion sans faille.


 






Dans votre groupe, il y a également des anciennes qui ont beaucoup apporté ?
La force du groupe, c’est aussi que j’ai trois joueuses expérimentées qui transmettent toute leur expérience de D1 aux jeunes… et ça, pour moi, c’est très important. On peut citer par exemple Stéphanie Jean qui prend goût à cette aventure et n’a pas du tout l’intention d’arrêter sa carrière cette année. Stéphanie a été internationale universitaire et a joué chez le champion de France à Metz.

Content aussi d'un secteur défensif performant (le BOC 31 finit 5ème meilleure défense du championnat) ?
Oui… surtout au vu des gabarits que l’on a. Quand je vois un petit gabarit comme Alice Chassaigne d’1.62 m pour 58 kg qui vient de N3 et qui défend en poste 2 à droite, je suis évidemment très satisfait. Après, on peut toujours améliorer notre secteur défensif même si on ne peut évidemment pas aller chercher sans arrêt des tireuses de loin à dix/onze mètres… parce qu’on se découvre et les gouffres ne se comblent pas toujours. Mais globalement je suis satisfait de notre rendement défensif, c'est prometteur pour la suite.


Senior 1 Féminine NATIONALE 1 saison 2013-2014
 

L'équipe 1


Entraîneurs : Alain HATCHONDO - Berthy ROY
classement: 8ème N1
joueuses:Audrey ZARONE - Marine KRATZ - Justine MENGES - Lucile RESPLANDY - Jade LASSERRE -Aurélie SALLES - Marie HIEN - Delphine TONELLO - Romane PAULIN - Julie NIETO - Mélanie SALESSES - Samira BEDRI - Stéphanie LANNES - Claire RAYNAUD - Adèle FARGUES - Edith BRUEL
- Alice CHASSAIGNE - Celia AVINENS - Marine CAVANIOL
 

CLASSEMENT

 ÉquipesPtsJGNulsP
1HBC BREST PENN-AR-BED64222020
2CELLES SUR BELLE57221714
3BERGERAC PERIGORD POURPRE HANDBALL51221417
4UNION MIOS BIGANOS BEGLES49221318
5NANTES LOIRE ATLANTIQUE HB47221219
6SAINT GREGOIRE RENNES METROPOLE HB442210210
7STADE PESSACAIS UNION CLUB HANDBALL432210111
8BRUGUIERES OCCITAN CLUB 31 HANDBALL432210111
9VAL DE BOUTONNE HBC42229310
10TOULOUSE FEMININ HANDBALL33225116
11DREUX AC HANDBALL32225017
12POITIERS EC-Handball22220022
Equipe senior 2 FEMININE Prénationale saison 2013-2014
 

La réserve

Entraîneurs : Alain HATCHONDO - Cédric GIRONCE
classement:2NDE PRENAT
joueuses:
Elodie AURIOLLE--Maylis VITASSE--Julie NIETO--Edith BRUEL--Léa RAVISE--Marie-Carine OVIODE--Stéphanie LANNES--COLLADO VILLAGRASA Anne-Laure--LIARD Sabrina--Claire RAYNAUD--Anne-Sophie FERE--Delphine TONELLO--Laurie VILBOUX---Audrey ZARONE--Marie BALZER--Samira BEDRI--Romane PAULIN--Adèle FARGUES--Marion PAULIN--Laurie AMICO---Aurélie SALLES
 

Classement

 ÉquipesPtsJGNulsP
1TOURNEFEUILLE HB60202000
2BRUGUIERES OC 31 HB 251201514
3TOULOUSE FEMININ HB 250201505
4HBC LOMBEZ SAMATAN50201505
5HBC QUINT-FONSEGRIVES 242201118
6CASTANET RAMONVILLE AUZEVILLE HB37208111
7HBC ALBIGEOIS32205213
8HBC PAMIERS32206014
9U S COLOMIERS HB31205114
10STADE BAGNERAIS HB30205015
11U S CARMAUX-VERS HB24202018
rennes.png
Rennes Métropole handball

BRUGUIERES OC 31 HB - ST GREGOIRE RENNES METROPOLE HB 19 - 21 (Mi-temps : 9-7) ......aller

BRUGUIERES OC 31 HB - ST GREGOIRE RENNES METROPOLE HB

Pronostic : Bruguières


Bruguières a pris trois points d'avance avant la trêve sur ses poursuivants... Et le BOC 31 compte bien faire la passe de 4 victoires consécutives en recevant St Grégoire Rennes. Un visiteur Breton en perte de vitesse fin 2013... et à la recherche d'un second souffle. La trêve a permis aux Rennaises d'Olivier Mantès de couper un peu... reprendre des forces pour revenir en première partie de classement et éviter d'inutiles sueurs froides de fin de saison.
BRUGUIERES OC 31 HB - ST GREGOIRE RENNES METROPOLE HB
19 - 21 (Mi-temps : 9-7)
UNE DEFENSE RENNAISE INTRAITABLE
Statistiques du match


Enfin, St Grégoire Rennes a retrouvé le goût de la victoire en s’imposant aux forceps à Bruguières. Pourtant, Marine Hien (14 arrêts) et les Bruguiérois ont longtemps cru passer devant au tableau d’affichage. Dans un duel défensif furieusement accroché, St Grégoire fait le forcing dans le money-time et arrache le succès sur une dernière initiative payante de Camille Mousset. Pas loin de la vérité, Bruguières concède tout de même une défaite rageante… l’empêchant de se donner de l’air au classement. Les Rennaises se relancent après une fin d’année 2013 compliquée.
Ouest-France, toute l’actualité locale et internationale

Saint Grégoire renoue avec la victoire

N1F. Bruguières - Saint Grégoire RMH : 19-21. Les Grégoriennes s'extirpent d'une confrontation qu'elles se sont compliquée.

« Cela ressemblait à un petit hold-up, quand même » Le constat d'Olivier Mantès, au lendemain de cette première victoire en 2014, en dit long sur la prestation de ses protégées dans le sud de la France. Ce ne fut pas la reprise attendue dans le jeu, mais, au moins, la victoire fut au bout. « Les filles y ont mis du coeur, elles ont réalisé un beau combat, mais nous avons été loin de réaliser une belle prestation, souligne l'entraîneur grégorien. Comme souvent, nous sommes passés à côté de notre première période, il manquait le rythme, la lucidité. »

Sacré premières périodes...

En effet, comme à leur (mauvaise) habitude, la première période fut synonyme de défaillances. « On peut expliquer cette première période très compliquée par le physique avec le déplacement et la reprise mais, comme souvent, on a surtout manqué de justesse technique et tactique, regrette Olivier Mantès. Nos approches de match ne sont pas toujours bonnes, on manque de sérénité et, de fait, on doute beaucoup trop dès que deux ou trois erreurs sont commises. »

Dès lors, Bruguières en profita logiquement pour faire trembler les grégoriennes avant de rentrer aux vestiaires (9-7, 30e). « Heureusement que l'on reprend nos esprits à la mi-temps, que l'on joue un peu plus juste après la pause, explique le technicien grégorien. On a su rester à flot grâce à notre bonne défense, et jouer plus juste dans les moments clés en fin de match. Mais il va falloir faire mieux dès la semaine prochaine. »Avec un déplacement à Pessac (5e) qui lui, ne tolèrera aucune défaillance...

BRUGUIÈRES - SAINT-GRÉGOIRE RMH : 19-21 (9-7).

Arbitres : MM. Merle et Lambersens.

BRUGUIÈRES : Hien, Tonello, Avinens (2/3), Bedri (0/1), Chassaigne (1/3), Fargues (3/5), Kratz (1/2), Lannes (2/2), Marrier (6/12), Salleses (0/3), Salles (3/6), Zarone (1/1). Entraîneur : Alain Hatchondo.

SAINT-GRÉGOIRE RMH : Benabdelhafid, Robert, Boulard (4/10), Escos-Handy (0/1), Heller (6/6), Hellin, Loirat (3/9), Moïsa-Bonnant (4/6), Mousset (1/2), Rolland (1/4), Tison (2/6), Trochet (0/2). Entraîneur : Olivier Mantès.

ST GREGOIRE RENNES MHB - BRUGUIERES OC 31 HB TV

 

ST GREGOIRE RENNES MHB - BRUGUIERES OC 31 HB 22 - 24 (Mi-temps : 12-12).....retour

ST GREGOIRE RENNES MHB - BRUGUIERES OC 31 HB

Pronostic : St Grégoire Rennes

Arbitres / Délégué (D) :
DELCHEV PAVEL
TROUVE AURELIE
Date et Heure :
Le 17/05/2014 A 20:30:00

Battu à Nantes sans qu’il n’y ait rien à redire, St Grégoire Rennes doit reprendre la main à domicile… sous peine de terminer la saison sur un goût amer. Le collectif d’Olivier Mantès accueille Bruguières dans un match plus équilibré qu’il n’y paraît. A la Ricoquais, les Rennaises voudront offrir une belle heure de spectacle à leurs fidèles supporters. Mais attention car Bruguières sort d’un cycle de trois victoires d’affilée. Certes… la victoire contre Dreux fut poussive mais le BOC, avec l’appui de Stéphanie Jean, a su trouver les ressources nécessaires pour l’emporter. Et des ressources, il faudra en avoir du côté de Rennes : il s’agit là de réussir un mini-exploit pour terminer de la meilleure des manières une saison de toute façon pleinement convaincante.

ST GREGOIRE RENNES MHB - BRUGUIERES OC 31 HB
22 - 24 (Mi-temps : 12-12)
LE BOC A DE LA SUITE DANS LES IDEES


Dans son antre de la Ricoquais, St Grégoire Rennes voulait terminer en beauté… hélas, Bruguières est passé par là ! Morgane Loirat (5 buts) et les Bretonnes ont beau s’accrocher aux basques des Haut-Garonnaises… Mais la fin de match est Bruguiéroise : autour de Delphine Tonello, l’arrière-garde du BOC fait bonne garde. Justine Mengès (8 buts) et ses coéquipières font preuve de plus de lucidité que leurs hôtes. Bruguières termine ainsi sur quatre victoires consécutives… une superbe fin de saison qui concrétise ici une entrée en matière réussie en N1. En revanche, St Grégoire reste sur sa faim.
 
23112013_hand_bruguieres_194.jpg

Dreux AS Handball 25 - 32 BRUGUIERES OC 31 HB 38 (Mi-temps : 14 - 15).....aller

Actualités  

Bruguières finit bien l'année

Publié le 16/12/2013 à 03:45, Mis à jour le 16/12/2013 à 09:27

 

Du côté des Bruguiéroises, la situation est un peu moins difficile [en comparaison avec la situation du TFH].

Vainqueurs du derby au TFH (21-25) et de Poitiers (38-16), les filles du BOC ont signé samedi soir une troisième victoire d’affilée. Neuvièmes du classement avec trois points d’avance sur les Toulousaines, les joueuses d’Alain Hatchondo, plus mauvaise attaque de la poule 1 (245 buts), vont pouvoir bien profiter des fêtes de fin d’année avant de retrouver la compétition le 11 janvier, à domicile, pour l’ultime match de la phase aller face Saint-Grégoire Rennes Métropole (7e).

 

Dreux 25 BRUGUIERES 32

MT : 14-15. Arbitres : MM. Remai et Sauvade.

 

Pour Dreux : Annaix, Autret, Barrault (6), Berc (4), Camara (1), Doukkali (4), Fofana (1), Gaye, Isabel (5), Joron (1), Legrand (cap. , 1), Mediavila (2).

Pour Bruguières : Avinens (5), Cavaniol (1), Chassaigne (2), Fargues (1), Hien, Kratz (4), Lasserre (3), Marrier (1), Menges (cap. , 7), Salesses (5), Tonello, Zarone (3).

 

 

  Dreux AS Handball - BRUGUIERES OC 31 HB  25-32    (Mi-temps : 14-15)

 
Pronostic d'avant match:

Pronostic : Dreux

"La bataille pour le maintien est encore et toujours à l’ordre du jour entre Dreux, 10ème, et Bruguières, 9ème. Un duel serré en perspective : les Drouaises tenteront de renouer avec le succès après 4 revers d’affilée. Face à cet hôte d’Eure et Loir en difficulté, Bruguières a une belle opportunité à faire au classement. Surtout que les filles d’Alain Hatchondo sortent de deux probantes victoires face à des concurrents directs.

DREUX A C
dreux.jpg

BRUGUIERES OCCITAN CLUB 31 HB - DREUX AC HB 27 - 25 (Mi-temps : 11-14).....retour

BRUGUIERES OCCITAN CLUB 31 HB - DREUX AC HB

Pronostic : Bruguières

Qui de Dreux ou de Toulouse fera parti du malheureux convoi ? Pour l’heure, c’est Dreux qui accuse non seulement un retard d’un point sur son rival Sudiste mais aussi un goal-average défavorable en cas d’égalité de points au final. La lutte à distance sera une nouvelle fois au menu avec un déplacement difficile en perspective pour chacun de ces deux protagonistes. A commencer par Dreux qui effectue le long déplacement en Haute-Garonne : Bruguières l’attend avec l’intention de confirmer sa belle fin de saison… et une passe de trois victoires consécutives est en vue côté Bruguiérois. La tâche des Drouaises est compliquée…



BRUGUIERES OCCITAN CLUB 31 HB - DREUX AC HB
27 - 25 (Mi-temps : 11-14)
BRUGUIERES FORCE LE PASSAGE



Enfin, Bruguières a du s’accrocher à domicile pour s’imposer : la faute à Dreux, bien décidé à obtenir son maintien en N1. Dans un match haletant de bout en bout, Coralie Barrault (8 buts) et le DAC vont creuser l’écart juste avant la pause et garde une petite avance au score jusqu’à la 53ème minute. Mais Bruguières s’accroche : Stéphanie Jean (6 buts) est présente au moment propice et Adèle Fargues signe le but de la victoire. Soulagement dans les rangs du BOC qui finit là son brillant parcours à domicile. En revanche, nouvelle désillusion pour Dreux qui ne méritait certainement pas un dénouement aussi cruel.

23112013_hand_bruguieres_181.jpg
23112013_hand_bruguieres_32.jpg

BRUGUIERES OC 31 HB 38 - 16 Poitiers EC Handball (Mi-temps : 17 - 8).....aller

Actualités  

Bruguières confirme

Publié le 09/12/2013 à 03:47, Mis à jour le 09/12/2013 à 09:28

 

Vainqueurs du derby au TFH le 23 novembre, les Bruguiéroises ne devaient pas tomber dans la piège, samedi soir, face à la lanterne rouge. Heureusement, après leur premier succès de la saison face aux voisines toulousaines, les filles d’Alain Hatchondo ont confirmé leurs bonnes dispositions contre les Poitevines pour une victoire sans appel.

Désormais neuvième du classement, le BOC, plus mauvaise attaque de la poule 1 ( 213 buts) visera la passe de trois ce samedi, pour le dernier match de l’année, sur le parquet de Dreux (10e).

 

BRUGUIERES 38 POITIERS 16

MT : 17-8. Arbitres : MM. Bergerou et De Caldas Lopes.

 

Pour Bruguières:Avinens (4), Cavaniol (4), Chassaigne (2), Fargues (1), Hien, Kratz, Marrier (2), Menges (cap. , 8), Salesses (5), Salles (7), Tonello, Zarone (5).

Pour Poitiers : Bosman (1), David-Beaulieu, Jonvel (4), Pana (1), Roy (1), Sawadogo (6), Schultz (1), Tallon, Tarter, Turea, Wague (2).

 

 

 

Delphine Tonello a été vigilante dans ses buts./ Photo DDM, M. Viala


( La Dépêche a de l'humour !!!!   "le BOC, plus mauvaise attaque de la poule 1 ( 213 buts); le TFH.Deuxième moins bonne attaque de la poule 1 (218 buts)

....et  moi aussi !!!!!  Le BOC 9ème plus mauvaise défense du championnat (227buts), le TFH 4ème moins bonne défense du championnat ( 253 buts) ) ...Le poids des mots le choc des.... je me trompe de canard; pardon ! R.B.


 BRUGUIERES OC 31 HB- Poitiers EC HB  38-16 (Mi-temps : 17-8)


LA DEMONSTRATION BRUGUIEROISE

 

Bruguières s’est joué facilement de la lanterne rouge Poitiers : face à une équipe de Haute-Vienne en galère, l’équipe de Haute-Garonne a fait le spectacle en appuyant sur l’accélérateur en seconde période. Aurélie Mandement (7 buts) et Justine Mengès (8 buts) sont les buteuses en vue côté Bruguiérois pour un cavalier seul marqué d’un +22 au final. Pas de miracle côté Pictavien, le PEC reste empêtré dans son malheur.

 

POITIERS ETUDIANTS CLUB
poitiers.jpg

POITIERS EC-HB - BRUGUIERES OCCITAN CLUB 31 HB 25 - 34 (Mi-temps : 11-14).....retour



BRUGUIERES AU DESSUS DU LOT

Poitiers
s’est logiquement incliné à domicile contre Bruguières. Célia Avinens (8 buts) et le BOC se sont détachées au cours de la seconde période.
 
23112013_hand_bruguieres_215.jpg
 
23112013_hand_bruguieres_21.jpg
tfh.gif
Toulouse Féminin Handball

Bruguières surclasse le TFH

Actualités

«Sur ce match retour, il y avait deux mondes d'écart entre nous et Bruguières.» Samedi soir, Yann Joannel, coach du TFH, cherchait en vain des raisons pour expliquer le naufrage de son équipe.

À la lutte pour le maintien, Bruguiéroises et Toulousaines, respectivement neuvièmes et dixièmes de la poule 1 au coup d'envoi, attendaient leurs retrouvailles avec impatience. Lors du premier acte, les filles du BOC avaient déjà eu le dernier mot (21-25). Mais cette fois, le TFH a littéralement explosé. «Au-delà de nos six penaltys ratés, je retiens surtout la mauvaise attitude de mon effectif. Nous avons manqué d'agressivité. Et certaines de mes joueuses n'ont pas pris leurs responsabilités», regrette l'entraîneur toulousain.

Encore trois journées à disputer

Côté bruguiérois, Alain Hatchondo appréciait les progrès de sa formation : «Nous avons clairement franchi un cap. Les filles ont parfaitement appliqué les consignes, à savoir être efficaces et rester concentrées.»

À trois journées de la fin, le BOC est toujours neuvième. Mais avec sept points d'avance sur Dreux, 11e et premier relégable, le maintien se rapproche. Pour le TFH, dixième avec un point d'avance sur les Drouaises, tout autre faux pas est désormais interdit.

BRUGUIÈRES 36 - TOULOUSE FH 23

MT : 16-12. Arbitres : MM. Allongue et Moity.

Pour Bruguières : Avinens, Chassaigne, Fargues (3), Hien, Lannes (cap. , 5), Lasserre (5), Marrier (4), Menges (10), Raynaud (2), Salesses, Tonello, Zarone (4).

Pour le Toulouse FH : Agostini (2), Aymard (1), Biehler (2), Bitonti-Commandre (4), Castaneda (2), Gourdain, Lepere (5), L. Onesta, M. Onesta (5), Ravise, Thillou, Vincent (2).

 

Bruguières-Toulouse FH : le derby du maintien

Actualités

Depuis plusieurs mois, Bruguiéroises et Toulousaines, promues cette saison en NF1, ont le même objectif : éviter les deux dernières places de la poule 1, synonymes de relégation. À quatre journées de la fin du championnat, plus personne n'a le droit à l'erreur. Et ce soir, l'épisode II du derby haut-garonnais devrait valoir le détour.

«Un derby est toujours un match particulier». Entraîneur de Bruguières, Alain Hatchondo, ancien membre du TFH (ex- TCMS) de 1977 à 2006, en sait quelque chose. Vainqueurs du premier acte (21-25), les filles du BOC, neuvièmes du classement avec quatre points d'avance sur le TFH (10e), n'auront pas besoin de discours pour se motiver. «Comme souvent, cela va se jouer sur des détails. Concentration et efficacité seront mes deux mots d'ordre», prévient le coach.

De son côté, son homologue Yann Joannel ne veut surtout pas revoir les erreurs du match aller : «Mes joueuses avaient été beaucoup trop passives. Elles avaient un peu trop regardé jouer leurs adversaires. Ce soir, il va falloir mettre le feu.» Ça promet !

 
rennes2.JPG
 
stepphza.jpg
 
JUSTINE.jpg

BRUGUIERES OC 31 HB - TOULOUSE FEMININ HB 36 - 23 (Mi-temps : 16-12).....RETOUR

LE BOC 31... FACILE DANS LE DERBY
Statistiques du match
Arbitres / Délégué (D) :
ALLONGUE SEBASTIEN
MOITY DAMIEN
Bonjour à tous,

Dans un derby de Haute-Garonne attendu, Bruguières confirme sa domination locale en infligeant une sévère correction à Toulouse. A vrai dire, le suspense n’a duré que 27 minutes avant que Justine Mengès (10 buts) ne fasse plier en fin de première mi-temps la défense Toulousaine.  Dès lors, Toulouse n’y est plus… et voit passer la seconde période tel un supplice. Bien organisé défensivement, Bruguières accroît l’écart par Stéphanie Jean, Jade Lasserre (5 buts) ou encore l'inévitable Justine Mengès. Démonstration finale, les Bruguiéroises assurent leur maintien et lorgnent désormais vers la 8ème place. Grise mine dans le camp Toulousain, l’équipe de Yann Joannel a encore trop rapidement lâché prise… une faillite collective qui l’empêche de se donner de l’air au classement.

Zaza : Je souhaite vous remercier de la part de toute l'équipe senior filles pour le soutien que vous nous avez apporté pendant ce derby. Grâce à vous tous, l'ambiance a été fantastique, vous nous avez porté, et nous vous en sommes très reconnaissantes.
Le BOC était dans la place, et vous y êtes pour beaucoup!!!
 

Derby en vue pour le TFH et Bruguières

BRUGUIERES OC 31 HB - TOULOUSE FEMININ HB

Pronostic : Bruguières

Arbitres / Délégué (D) :
ALLONGUE SEBASTIEN
MOITY DAMIEN
Date et Heure :
Le 12/04/2014 A 20:45:00
Lieu :
Gymnase René Albus
Allée Pierre de Coubertin
BRUGUIERES


Dans le face-à-face à distance entre candidats au maintien, le derby de Haute-Garonne revêt une importance capitale entre Bruguières et Toulouse. A l’aller, les Bruguiéroises d’Alain Hatchondo avaient pris le meilleur sur leurs voisines du TFH mais rien n’est certain dans le contexte particulier d’un derby. Les Toulousaines connaissent un regain de forme sensible… malgré une récente avalanche de buts concédée contre Nantes. De son côté, Bruguières part favori du pronostic : en cas de victoire, le BOC 31 assurerait quasi-définitivement son maintien en N1.

Actualités

Samedi soir, elles ne se feront aucun cadeau. Respectivement neuvièmes et dixièmes de la poule 1, Bruguiéroises et Toulousaines ont rendez-vous pour un derby qui devrait valoir le détour.

À la lutte pour le maintien, les deux promus ont depuis longtemps le même objectif : éviter les deux dernières places du classement, synonymes de relégation. Battues à l'Union Mios Biganos Bègles (39-29), les filles du TFH ne se sont pas forcément rassurées en Loire-Atlantique. Constat encore plus sévère pour les joueuses du BOC, corrigées par les Bretonnes.

À quatre journées de la fin, Bruguières a cinq longueurs d'avance sur Dreux (11e). De leur côté, les Toulousaines comptent un point de plus que les Drouaises. Fin de championnat tendue en perspective

TOULOUSE FEMININ HB - BRUGUIERES OC 31 HB 21 - 25 (Mi-temps : 9-14).....aller

TOULOUSE FEMININ HB - BRUGUIERES OC 31 HB
21 - 25 (Mi-temps : 9-14)
LA DEFENSE BRUGUIEROISE EN VEDETTE

Dans le derby de Haute-Garonne, Bruguières a fait le spectacle chez son voisin Toulouse. Très à l’aise défensivement, Delphine Tonello et ses équipières verrouillent les débats d’une main de fer : Toulouse, malgré les jets de 7 mètres de Charlotte Vincent, est toujours un ton en dessous et ne peut rattraper son handicap. 5ème défaite de suite pour des Toulousaines au plus mal, Bruguières en profite pour passer devant son voisin et compagnon d’infortune.

Actualités  

Bruguières passe devant le TFH

.Nationale 1 féminine. Le derby avait lieu samedi soir aux Argoulets avec la victoire du BOC (25-21).

«Enfin, on y est arrivé !»

Samedi soir, au gymnase des Argoulets, Alain Hatchondo, coach de Bruguières, pouvait avoir le sourire.

Au terme du derby 100 % haut-garonnais, pour un duel de promus et de mal-classés, les Bruguiéroises, onzièmes de la poule 1 au coup d’envoi, ont réussi à décrocher leur premier succès en championnat sur le parquet du Toulouse FH, dixième avec un seul point d’avance. Une rencontre où la solidarité des filles du BOC, battues lors des cinq précédentes journées, aura fait la différence. «C’est un immense soulagement. Je suis vraiment content pour mes joueuses. Nous avons connu un début de saison très compliqué, avec notamment cette série de défaites. Malgré tout, elles n’ont jamais baissé les bras et n’ont cessé de travailler. Et pour ce derby, leurs efforts ont finalement été récompensés. Moralement, ça nous fait du bien», notait le technicien, ancien membre du TFH (ex -TCMS) de 1977 à 2006.

Néanmoins, Alain Hatchondo ne veut surtout pas s’enflammer : «Gagner face au voisin toulousain, qui plus est à l’extérieur, reste toujours un moment particulier. Cependant, ce n’est qu’une étape dans le calendrier. Nous devrons confirmer à la maison contre Poitiers, la lanterne rouge.» Verdict le 7 décembre.

«Mentalement, nous ne sommes toujours pas au niveau»

Du côté toulousain, Yann Joannel, revenu sur le banc à l’intersaison, dressait le même constat depuis plusieurs semaines : «Mentalement, nous ne sommes toujours pas au niveau. Dans mon effectif, j’ai beaucoup trop de joueuses qui n’osent pas prendre leurs responsabilités. Et en NF1, cela ne pardonne pas.»

Désormais avant-dernier du classement avec un point de retard sur Bruguières, le TFH, qui n’a plus gagné depuis le 12 octobre, a encore deux matches d’ici la fin de l’année pour relever la tête. Premier test le 7 décembre à Pessac (Gironde).

Suzanne Marrier (à d.) et Bruguières comptent désormais un point d'avance sur le TFH./ Photo DDM, Michel Viala

Suzanne Marrier (à d.) et Bruguières comptent désormais

un point d'avance sur le TFH./ Photo DDM, Michel Viala

Actualités

Le derby pour Bruguières

Toulouse FH 21 - Bruguières 25

MT : 9-14. Arbitres : Mlles Beraud et Dufes.

TOULOUSE FH : Gourdain, Agostini (2), Bitonti-Commandre (1), Castaneda (4), Lepere (5), Vincent (7), L. Onesta, M. Onesta (cap.), Thillou, Aymard (1), Biehler (1), Ravise.

BRUGUIÈRES : Hien, Lasserre, Zarone (1), Fargues (1), Salesses (5), Salles (3), Tonello, Kratz (2), Menges (cap., 7), Chassaigne (2), Lannes (3), Marrier (1).

Avec seulement un point d’écart au classement de la poule 1, ce derby entre le TFH (10e) et Bruguières (11e) s’annonçait explosif. Et samedi soir, au gymnase des Argoulets, devant des tribunes remplies, les deux formations haut-garonnaises, promues cette saison, ont assuré le spectacle.

Mais dans cette rencontre capitale en vue du maintien, les Bruguiéroises ont eu finalement les nerfs plus solides, décrochant au passage leur premier succès de la saison en huit journées (1 V, 1 N, 6 D).

De leur côté, les Toulousaines, qui n’ont plus gagné depuis le 12 octobre à Poitiers (31-35), poursuivent leur mauvaise série avec une quatrième défaite consécutive.


TOULOUSE FEMININ HB - BRUGUIERES OC 31 HB

Pronostic : Bruguières

 
tfh2.jpg
23112013_hand_bruguieres_127.jpg
mamy1.jpg
brest.png
HBC BREST PENN-AR-BED

BRUGUIERES OC 31 HB - HBC BREST PENN-AR-BED 20 - 29 (Mi-temps : 8-16).....ALLER

  BRUGUIERES OC 31 HB - HBC BREST PENN-AR-BED
20 - 29 (Mi-temps : 8-16)
IMPLACADE SUPERIORITÉ BRETONNE

En marge du choc de cette 7ème journée, Brest n’a pas tremblé en visite chez un Bruguières candidat au maintien. Pour maîtriser les évènements, le co-leader Breton a appliqué sa recette favorite : une défense béton dès les premiers instants. Le score gonfle inexorablement grâce notamment à l’entrée en matière réussie de Daniela Perreira (17 arrêts). Comme à leur habitude, Nabila Tizi (7 buts) et Elodie Manac’h font fructifier le bon travail défensif de leurs coéquipières. Laurent Bezeau en profite même pour faire tourner. Et Brest s’adjuge une victoire facile en Haute-Garonne. Rien à faire pour les Bruguiéroises de Justine Mengès (5 buts), trop rapidement larguées au score pour pouvoir contester la supériorité adverse.


N1F/ Bruguières - Brest : 20-29. L'ouragan venait du Finistère


  Le Télégramme, l'info vous suit partout
Hier face à Bruguières, Brest a trouvé son rythme de croisière et sera de plus en plus dur à battre au fil des matchs. « Brest ? C'est le très haut niveau, avec l'approche professionnelle qui lui est associée, tout simplement ! ». Quelques minutes avant le coup d'envoi de cette rencontre entre l'intouchable coleader breton et le promu des bords de l'Hers, Alain Hatchondo, le Mentor du dernier nommé comparable au Petit poucet de service, se voulait, avec force admiration dans le timbre de voix, on ne peut plus lucide, voire inquiet, quant à l'ampleur de la tâche susceptible d'attendre ses protégées. Effectivement, après quelques minutes de jeu et en dépit de cette réalisation à la fois rageuse et acrobatique d'Adèle Fargues, on se dit que les Haut-Garonnaises n'ont pas fini de s'acquitter de la taxe d'apprentissage. Bien servie en profondeur suite à une relance impulsée par sa capitaine, Faten Yahiaoui donne quatre longueurs d'avance (7-3, 16e) à une formation un moment rejointe à la marque : 3-3. Soit un terrible coup d'accélérateur qui cloue sur place un adversaire peut-être trop habitué par le passé à survoler les débats et pas aussi compétiteur qu'il le faudrait. Du moins, dans la longue durée d'une rencontre, car, par moments et quitte à ce que les assauts soient du genre sporadique, Bruguières trouve, ça et là, quelques failles dans le dispositif. Mais la grosse cylindrée pilotée du geste et de la voix par le brillantissime Laurent Bezeau sait hausser son niveau de jeu chaque fois que cela lui semble nécessaire. Exemple concret après la reprise. Tenues en échec près de cinq minutes (un record !), les visiteuses encaissent même un but de Salles -l'une des rares rescapées de la Nationale 3- qui les amène à donner la plus cinglante des répliques. À l'image de ce missile de Filipovic (20-10, 40e). Certes, le dénouement ne faisant plus l'ombre d'un doute, les débats vont être par la suite un peu plus décousus mais une chose est certaine. Le court succès des Bretonnes à Toulouse il y a deux mois était bel et bien flatteur pour les... perdantes, sur fond de mise en route. Fiche technique Arbitres : MM. Boyer et Marques. BRUGUIÈRES : Chassaigne, Fargues (1), Lannes (cap, 4), Lasserre (2), Marrier (1), Menges (5), Paulin, Salesses (2), Salles (4), Raynaud (1) Zarone. Gardiennes : Hien et Tonello. 2 minutes : Marrier (22e), Lannes (39e, 56e). BREST : Filipovic (2), Le Maire, Manach (cap, 5), Marie-Joseph (4), Mbang (4), Pelleau (2), Tizi (7), Yahiaoui (1), Zhulkina (2), Le Guen (2). Gardiennes : Pereira (puis Diarra, 41e). 2 minutes : Yahiaoui (36e, 53e)

 Supporters du Bout du Monde-HandballMerci pour cet article aux supporters de Brest.


ActualitésPublié le 18/11/2013 à 03:47, Mis à jour le 18/11/2013 à 09:10

BRUGUIERES OC 31 HB - HBC Brest Penn-Ar-Bed
20 - 29 (Mi-temps : 8-16)

Bruguières au point mort

Du côté du BOC, la situation est encore plus difficile. Promu également en NF1, l’autre club haut-garonnais n’a toujours pas gagné de match après sept journées.

Samedi soir à domicile, la tâche s’annonçait encore plus compliquée face aux championnes de France 2012 de D1. Et pour la sixièmes fois cette saison en championnat, les protégées d’Alain Hatchondo sont passées à côté de leur sujet.

Cap désormais vers le derby sur le terrain du Toulouse FH, samedi soir aux Argoulets, pour une rencontre qui vaudra sans doute très cher pour la suite.

 

BRUGUIERES20 BREST PENN-AR-BED 29

MT : 8-16. Arbitres : MM. Boyer et Marques.

Pour Bruguières : Chassaigne, Fargues (1), Hien, Lannes (4), Lasserre (2), Marrier (1), Menges (cap. , 5), Raynaud (1), Salesses (2), Salles (4), Tonello, Zarone.

Pour le HBC Penn-Ar-Bed : Diarra, Filipovic (2), Le Guen (2), Le Maire, Manach (cap. , 5), Marie Joseph (4), M’Bang (4), Pelleau (2), Pereira, Tizi (7), Yahiaoui (1), Zhulkina (2).

 

 
zaza.jpg
 
brest2.jpg

BRUGUIERES OC 31 HB - HBC BREST PENN-AR-BED avant Match.....ALLER


BRUGUIERES OC 31 HB - HBC BREST PENN-AR-BED

Pronostic : Brest


A Brest, la montée en puissance est lente mais elle est réelle. Toujours "en quête d'un match référence" selon les propres termes de Laurent Bezeau, le collectif du Penn-ar-bed est solidement attaché à son poste de leader, flanqué de six victoires en autant de matchs. "J'ai le sentiment qu'on progresse. On voit s'installer des supers relations comme Manac'h - Tizi qui se trouvent de mieux en mieux sur le terrain". De quoi être confiant pour la suite des débats... même si certaines des protégées de Laurent Bezeau psychotent quelque peu lorsque vient le premier échec. Pas de quoi trembler, le leader Finistérien s'apprête à confirmer sa progression au travers d'un déplacement abordable à Bruguières. Pour le petit poucet de Haute-Garonne, c'est une affiche de gala face à un ténor promis à une montée rapide en D2. Avant-dernière, la formation d'Alain Hatchondo a bien l'intention de résister jusqu'au bout... à l'image du superbe état d'esprit affiché le week-end dernier à Val de Boutonne. Une chose est sûre, le gymnase René Albus vivra samedi un évènement marquant dans la saison Bruguiéroise.  


Actualités  
Publié le 16/11/2013 à 03:51, Mis à jour le 16/11/2013 à 09:1
 
BRUGUIERES DECLIC OU CLAQUE?

 

«On est en progrès. Malheureusement, c’est encore insuffisant.» Pour Alain Hatchondo, coach de Bruguières, la première victoire en NF1 se fait toujours attendre.

Promues cette saison, ses protégées, plus mauvaise attaque de la poule 1 (130 buts) connaissent un début de championnat très compliqué. Avec un match nul et cinq défaites en six journées, les filles du BOC pointent à l’avant-dernière place du classement, à une longueur du TFH, premier non-relégable. Les Toulousaines qu’elles retrouveront d’ailleurs le 23 novembre du côté des Argoulets pour un derby qui s’annonce déjà explosif : «Les deux derniers de la poule descendront à l’étage inférieur. Ce premier affrontement sera l’un des gros rendez-vous de la fin d’année», prévient Alain Hatchondo.

Mais avant ce choc 100% haut-garonnais, les Bruguiéroises, qui restent sur quatre revers consécutifs, doivent d’abord se concentrer sur le HBC Brest Penn-Ar-Bed, champion de France de D1 en 2012 et actuel deuxième du groupe sans la moindre défaite. «Nous aurons face à nous la meilleure défense de la poule. Néanmoins, mes joueuses ont les armes pour créer l’exploit», glisse le coach.

 

HBC BREST PENN-AR-BED - BRUGUIERES OC 31 HB 36 - 12 (Mi-temps : 19-4).....RETOUR

BREST EN ROULEAU COMPRESSEUR

Dans son antre de Marcel Cerdan, le leader Brest n’a connu aucune difficulté pour se défaire de Bruguières, modeste candidat au maintien. Très rapidement,  les Brestoises imposent une pression défensive infernale à des Bruguiéroises constamment prises dans l’étau. Résultat, quatre buts encaissés à la pause, douze au final : c’est dire le sérieux affiché par le collectif de Laurent Bezeau. Et en phase offensive, l’implacable rouleau compresseur se met en marche à l’image de la réussite de Nabila Tizi (10/14 aux tirs). Un grand écart final pour des Brestoises plus que jamais sur la voie royale de la D2. Rien à faire pour Justine Mengès et ses coéquipières dans l’impossibilité de contourner l’impressionnant bloc Breton, le BOC 31 garde tout de même son avance sur un premier relégable qui n’avance pas.

Brest PAB - Bruguières : 36-12. Brest assure le spectacle


Malgré l'ampleur du score, les Brestoises ont su rendre la rencontre intéressante, conjuguant avec bonheur spectacle et efficacité.

Le scénario est bien rodé depuis le début de saison. Alors qu'il reste 60 secondes à jouer, le speaker brestois demande au public de se lever pour célébrer son équipe, tandis que la fanfare souffle ses dernières notes cuivrées. Atmosphère de fête, une fois encore hier à Cerdan, avec des supporters qui ne doutent guère de l'issue du championnat. Face à une formation toulousaine valeureuse, mais ne jouant pas dans la même cour que le Penn Ar Bed, les Brestoises ont su se mettre le public dans la poche en assurant le spectacle. Le ton est donné d'entrée par Maëlle Pelleau qui ouvre la marque sur un lob astucieux. Les petits gabarits sudistes se trouvent rapidement menés 5-0, incapables de franchir la muraille brestoise dominée par la géante Pidpalova (1,92 m).

Léa Marie-Joseph cartonne

La première période vire à la démonstration et le fossé prend vite des allures de gouffre (19-4). Privé de Filipovic et Yahiaoui, Laurent Bezeau fait alors tourner son effectif. Le PAB peut livrer une dernière demi-heure en pédale douce, éclairée par les inspirations de Léa Marie-Joseph libérée. Au final, une victoire sans appel qui rapproche un peu plus les Finistériennes de la Division 2. « A quatre journées de la fin, on ne peut qu'être confiant quand on voit la sérénité affichée par les joueuses ». Le seul regret de Serge Bonnamour? « Que la jeune Océane Kermarrec n'ait pas marqué pour ses grands débuts avec l'équipe fanion ».
La fiche technique

750 spectateurs.
Arbitres :
MM. Blondel et Thieulin
Mi-temps : 19-4
BREST :
Pelleau (3) Pidpalova (6), Konaté (2), Tizi (10), M'bang (3), Manach (3), Zhulkina (2), Marie Joseph (6), Le Maire (1).
BRUGUIÈRES :
Manges (4), Lasserre (2), Marrier (2), Salesses (2), avinens (1), Raynaud (1).

Ouest-France, toute l’actualité locale et internationaleLes Brestoises en démonstration

 

N1F. Brest PAB - Bruguières : 35-12. Dans une rencontre à sens unique, Brest a largement dominé une faible équipe de Haute-Garonne. Le score est sans appel, mais significatif de l'écart entre deux équipes aux objectifs opposés.

« Nous sommes davantage là pour préparer nos trois prochaines échéances, qui sont d'une importance capitale si nous souhaitons renouveler notre bail en Nationale 1 », confiait Alain Hatchondo, l'entraîneur de Bruguières avant le match.

Dès le début de la partie, c'était l'équipe de Brest qui, logiquement, prenait le jeu à son compte et passait d'entrée un 5-0 (8') à des joueuses bruguièroises assommées. Les protégées d'Alain Hatchondo se réveillaient enfin et trompaient la vigilance de Perreira, ce qui leur permettait de rester dans le match (8-3, 12').

Bien aidées par une Élodie Manac'h toujours très efficace à la manoeuvre, les Finistériennes ne paniquaient pas et reprenaient leur marche en avant, passant un nouveau 5-0 aux visiteuses. Au quart d'heure de jeu, le match semblait plié car les coéquipières de Daniela Pereira menaient 13-3. La rentrée de Fanta Diarra dans ses buts sur 7 mètres confirmait la solidité défensive brestoise (3 penalties ratés par les Occitanes).

Bruguières semblait touché moralement et ne marquait toujours pas le moindre but. À 5'de la pause le score était de 17-3, dans une rencontre qui tournait à la démonstration pour l'équipe de Laurent Bezeau. Les joueuses de Haute-Garonne débloquaient enfin leur compteur et marquaient un 4e but à 3 minutes de la pause. À la mi-temps, le score était de 19-4.

Au retour des vestiaires, Bruguières démarrait la deuxième mi-temps idéalement et passait deux buts à une équipe brestoise quelque peu suffisante en défense. Le score continuait toutefois à augmenter en faveur de Brest, mais on sentait les coéquipières de la capitaine Suzanne Marrier revenues avec de meilleures intentions sur le terrain (24-8,38').

Laurent Bezeau faisait tourner, et donnait leur chance aux jeunes de son effectif. Les joueuses d'Alain Hatchondo évoluaient alors sans complexe et montraient un tout autre visage dans cette deuxième mi-temps (30-12, 48'). Le PAB concluait finalement le match sur le score de 35-12. Comme le confirmait Laurent Bezeau à l'issue du match, « encore deux victoires et la montée sera mathématiquement acquise... La ligne d'arrivée se rapproche!»


val.jpg
VAL DE BOUTONNE

BRUGUIERES OC 31 HB - VAL DE BOUTONNE HBC avant match.....RETOUR

BRUGUIERES OC 31 HB - VAL DE BOUTONNE HBC

Pronostic : Bruguières

Arbitres / Délégué (D) :
ARQUEY LUDOVIC
FEUGAS FABIENNE
Date et Heure :
Le 29/03/2014 A 20:45:00
Lieu :
Gymnase René Albus
Allée Pierre de Coubertin


BRUGUIERESEn seconde partie de tableau, Bruguières a la possibilité de la passe de trois… avec comme conséquence de filer tout droit vers le maintien : après son exploit à Bergerac, c’est Val de Boutonne qui se présente sur le parquet Haut-Garonnais. Une mission abordable pour le BOC 31 mais méfiance tout de même envers ces Boutonnaises, certes toujours en effectif diminué, mais capable de coups chez n’importe quel adversaire.
 

BRUGUIERES OC 31 HB - VAL DE BOUTONNE HBC 26 - 28 (Mi-temps : 12-14).....RETOUR

LES BOUTONNAISES AU FINISH !
Dans un duel important pour la survie en N1, Val de Boutonne a attendu patiemment son heure du côté de Bruguières. En tête à la pause, le visiteur des Deux-Sèvres voit son hôte ne rien lâcher en seconde mi-temps. Mais les Boutonnaises, grâce à une rentrée remarquable d’Amelia Okombi (14 arrêts en seconde période), portent l’estocade en toute fin de match pour s’octroyer une victoire essentielle. Bruguières n’aura pas démérité… une courte défaite des filles d’Alain Hatchondo qui les empêche de se donner de l’air au classement.

La Nouvelle RépubliqueVal de Boutonne au bout du suspense

Ce match sans enjeu majeur entre deux formations n'ayant plus grand chose à craindre ni à espérer voit Val de Boutonne s'adjuger le premier avantage significatif. Entre un pénalty stoppé par Adjoua Konan en fin de premier acte et les deux missiles expédiés coup sur coup dès la reprise par Kouassi et Beresneva, Bruguières se retrouve alors sous pression :16-12. Mais la réaction des promues de la banlieue toulousaine est immédiate, et l'équilibre est sur le point d'être rétabli. Tandis que Marie Hien gagne deux duels importants seule face à l'avant-garde deux-sévrienne, Stéphanie Lannes ajuste la cible : 17-17 (37e). Bruguières prend même les devants à la faveur du but inscrit par Jade Lasserre. C'en est trop pour l'expérimenté Stéphane Forbin qui demande un temps mort.Effet garanti : Kouassi remet les pendules à l'heure : 19-19 (42e), et Okomba prend tout le monde de vitesse. Mais le public n'en a pas fini pour autant car le chassé-croisé se poursuit , les temps forts des unes étant tant bien que mal compensés par l'abnégation défensive des autres. A l'image de cette énième égalisation arrachée dans l'axe par Menet-Ngamabana à dix minutes de la fin : 23-23. Val de Boutonne remet la main sur le ballon, surcroît d'expérience oblige.C'est à deux minutes de la fin que survient le tournant décisif de cette confrontation plaisante à l'envi.Alors que l'avance visiteuse n'est que de deux longueurs (28-26), Konan sort une parade de haut vol sur la tentative synonyme de toute dernière chance signée Chassaigne. C'en est bel et fini des ultimes espoirs de victoire, fût-ce sur le fil du rasoir.


A chaud

> Stephane Forbin (entraîneur de Val de Boutonne) : « Une défaite aurait fragilisé ce groupe. vu le calendrier qui nous attend, je préfère ne pas évoquer prématurément le maintien. C'est vraiment important de l'avoir emporté, même quand la lucidité nous fait défaut , il reste toujours un état d'esprit remarquable ».

la fiche

> Mi-temps : 12-14.
> Arbitres : Fabienne Feugas et Ludovic Arquey (Aquitaine).
> Bruguières : Avinens (3), Chassaigne (3), Lannes (cap, 4), Lasserre, Marrier (3), Menges (4), Raynaud (1), Salesses (2), Zarone (3), Fargues (2).
Gardiennes : Tonello et Hien.
2 minutes : Lasserre (16e), Mengès (29e).
> Val de Boutonne : Boycheva (4), Ghanmi, Dubreuil, Kouassi (6), Menet-Ngamabana (6), Okomba (8), Perrotin, Beresneva (4).
Gardienne : Konan (cap).
2 minutes : Menet-Ngambana (16e), Beresneva (25e), Okomba (51e).


VAL DE BOUTONNE HBC - BRUGUIERES OC 31 HB 27 - 25 (Mi-temps : 10-10)......ALLER

VAL DE BOUTONNE HBC - BRUGUIERES OC 31 HB
27 - 25 (Mi-temps : 10-10)
SUCCES BOUTONNAIS AU COURAGE


En disgrâce depuis plusieurs semaines, Val de Boutonne égaye son automne en reprenant le dessus à domicile contre Bruguières. Victoire aux forceps des filles de Stéphane Forbin : Bruguières, sous l’impulsion de Stéphanie Jean (6 buts), a tenu jusqu’à la 39ème minute. Bien aidé par les parades Nadège Konan (16 arrêts), Val de Boutonne appuie sur l’accélérateur en seconde période dans le sillage de Chantal Okomba (10 buts).

 La Nouvelle RépubliqueBeresneva et ses coéquipières peuvent souffler, même si tout n'a pas été satisfaisant au cours de cette rencontre. - (Photo cor. NR, Michel Hartmann)

Après trois matchs sans victoire, les joueuses de Val de Boutonne sont venues à bout de Bruguières au terme d’un match plein.

 

Fin de la spirale négative. Après trois matchs sans victoire, les joueuses de Val de Boutonne sont venues à bout de Bruguières au terme d'un match plein et notamment grâce aux dix réalisations de Chatal Okomba. « Il fallait que l'on gagne après avoir trop perdu. C'est bien pour le moral cette victoire. Le retour des certaines filles dans le groupe nous a fait du bien et nous a permis de l'emporter. D'un point de vue personnel, si j'ai l'opportunité de marquer je le fais avant tout pour l'équipe. »

Certes, la victoire fut au bout. Mais tout ne fut pas parfait. En effet, avant de retourner aux vestiaires, les Deux-Sévriennes ont encaissé un sévère 6-1 de la part de Toulousaines remises dans le droit chemin. Sans les arrêts de Konan et ce penalty raté, les Toulousaines auraient même pu se retrouver devant au score à la pause.
« Ce soir, on a au moins la satisfaction d'avoir joué avec de l'envie et on a pris du plaisir à jouer. Malheureusement, il reste encore de grosses phases de perte de balles et on n'est pas assez rigoureuses » notait Stéphane Forbin en fin de rencontre.
Au retour des vestiaires, les Boutonnaises sont parvenues à se mettre à l'abri en mettant la pression sur la défense de Bruguières qui commençait à accuser les efforts consentis en première période. Ce qui a permis aux Deux-sévriennes de creuser l'écart au score (19-14, 42e).
La fin de rencontre est restée toujours aussi rythmée. Mais les Boutonnaises sont alors retombées dans leurs travers de la fin de la première période, en ne continuant pas sur leur lancée. Elles sont donc finalement restées à la merci de Bruguières jusqu'au coup de sifflet final, parvenant tout de même à s'imposer de deux buts (27-25, 60e).
Grâce à cette victoire, Val de Boutonne se replace en cinquième position avant de se déplacer à Pessac, qui pointe à une longueur, le week-end prochain.

Cor. NR : Florent Brelay

La Nouvelle République

Val de Boutonne se relance

 Val de Boutonne - Bruguières: 27-25 Après trois contre performances, Val de Boutonne a bien réagi face à l’avant-dernier du classement.

Malgré un début de rencontre poussif des deux équipes, Val de Boutonne, par l'intermédiaire d'Okomba, va parvenir à faire à la différence face à la bonne défense toulousaine pour mener 9-4 (20e).
A ce moment là, les choses se corsent et les Deux-Sévriennes, un peu moins incisives devant le but de Bruguières, vont voir remonter leur adversaire à la marque avant la pause (10-10, 30e). En repensant à quelques arrêts de Konan, combiné à un pénalty raté, les Toulousaines auraient pu mener à la pause. Val de Boutonne revient des vestiaires avec de meilleures intentions et va faire la différence en dix minutes (18-14, 41e). Cet avantage va s'avérer d'autant plus décisif que Bruguières, même à court physiquement, ne va pas lâcher la fin de la partie.

Et va même jusqu'à contraindre les Deux-Sévriennes à rester attentives jusqu'au bout pour emporter leur première victoire depuis la deuxième journée. Encourageant pour la suite.

la fiche

Val de Boutonne : 27
Bruguières : 25
> Mi-temps : 10-10.
> Arbitres : MM. Corsini et Salvador.
> Val de Boutonne : Konan (16 arrêts en 46 minutes), Okombi-Mouakalé (4 arrêts en 14 minutes), Tebib (1), Boycheva, Traoré, Menet-Ngamabana (4), Okomba (10), Dumas (2), Corréa (4), Beresneva (4), Kouassi (2).
> Bruguières : Hien (3 arrêts en 20 minutes), Tonello (9 arrêts en 40 minutes), Lassere (4), Fargues (6), Salasses (3), Tonello (9), Kratz, Menges (2), Chassaigne, Paulin, Avinens (1), Lannes (6), Marrier (4).
> Exclusions temporaires : à Val de Boutonne, Corréa (24e, 44e), Tebib (37e), Dumas (54e), Beresneva (60e) ; à Bruguières, Kratz (7e, 19e, 34e).
> Exclusion définitive : à Bruguières, Kratz (34e).



bergerac.jpg
BERGERAC POURPRE PERIGORD HANDBALL

BRUGUIERES OC 31 HB - BERGERAC PERIGORD PHB 19 - 24 (Mi-temps : 10-10).....ALLER

BRUGUIERES OC 31 HB - BERGERAC PERIGORD PHB
19 - 24 (Mi-temps : 10-10)
BERGERAC S'IMPOSE A L'USURE


Toujours co-leader, Bergerac a dû patienter jusqu’aux abords du dernier quart d’heure pour faire la différence en Haute-Garonne : la faute à un Bruguières très accrocheur d’un bout à l’autre de la rencontre. Sous l’impulsion d’Amina Boudjellal (6 buts), les visiteuses de Dordogne voient leur travail de sape récompenser et maintiennent tant bien que mal l’écart jusqu’au coup de sifflet final. Pas de quoi rougir côté Bruguières qui a tenu la dragée haute à une formation de haut de tableau. Hélas, le promu Haut-Garonnais reste encore et toujours à la recherche de son premier succès.

ActualitésPublié le 04/11/2013 à 03:49, Mis à jour le 04/11/2013 à 09:21

Bruguières s'enlise

Cinq matches, un nul et quatre défaites. Triste bilan.

Promues également en NF1, les Bruguiéroises connaissent elles aussi les pires difficultés en ce début de championnat.

Battues à l’extérieur lors des deux précédentes journées, elles retrouvaient leur parquet samedi soir. Mais une fois de plus, les protégées d’Alain Hatchondo sont encore passées au travers.

Avant-dernières du classement juste derrière le TFH, les filles du BOC n’ont vraiment plus le droit à l’erreur pour espérer conserver leur place en NF1.

Samedi soir, les Bruguiéroises se rendront dans les Deux-Sèvres, sur le terrain du Val de Boutonne, sixième de la poule, avec en ligne de mire un premier succès.


Bruguières 19 - Bergerac 24

MT : 10-10. Arbitres : MM. Atia et Sassoui.


BRUGUIÈ RES : Avinens (3), Fargues (1), Hien, Kratz (1), Lasserre, Marrier (3), Menges (cap. , 3), Raynaud, Salesses (1), Salles (3), Tonello, Zarone (4).

BERGERAC : Bauzin, Boudjellal (6), Bournez (3), Brunet (cap.), Exposito (2), Ididder (3), Kangah, Kojic (1), Lacour (2), Legenty (4), Michel, Souli (3).

 
23112013_hand_bruguieres_219.jpg

B.O.C. 31 - Bergerac avant match.....ALLER


Le coup est passé près ! Bergerac s’est fait peur mais arrache tout de même la victoire face aux jeunes Nantaises. Le manager Périgourdin Michel Cassier avait raison de se méfier de cet adversaire. Passé cet avertissement sans frais, la formation de Dordogne doit enchaîner les points chez un autre promu, Bruguières. Pour cela, le B2PH doit retrouver une certaine cohésion défensive qu’il avait perdue face à Nantes en encaissant la bagatelle de 34 buts. Gare à l’animal blessé qu’est Bruguières. Toujours à la recherche de sa première victoire, le petit poucet Haut-Garonnais a subi une sérieuse avarie chez son rival direct, Pessac. Match raté et seconde mi-temps cauchemardesque, l’équipe d’Alain Hatchondo doit vite se ressaisir pour ne pas voir la lutte pour le maintien lui échapper rapidement. Priorité aux matchs à domicile, et notamment celui qui vient contre Bergerac : le BOC 31 doit surtout élever son niveau en secteur offensif, là où il ne marque pas plus de 22 buts à chaque sortie.

BRUGUIERES OC 31 HB - BERGERAC PERIGORD PHB

Pronostic : Bergerac

Arbitres / Délégué (D) :
ATIA MOHAMED
SASSOUI YASSINE
Date et Heure :
Le 02/11/2013 A 20:45:00
Lieu :
Gymnase René Albus
Allée Pierre de Coubertin BRUGUIERES



 

Bergerac - Bruguières 26-30 ( MT 15-15).....RETOUR

Actualités

Bruguières enchaîne


 Les promues bruguiéroises ont conforté, samedi soir, leur place au classement.

Neuvièmes de la poule, les filles du BOC, qui restaient sur une victoire face à Pessac (27-23), sont reparties de Dordogne avec trois points précieux dans la course au maintien.

Avec quatre longueurs d’avance sur leurs voisines toulousaines (10es), les joueuses d’Alain Hatchondo vont avoir une semaine de coupure pour bien préparer la réception du Val de Boutonne (8e), programmée le 29 mars. Avec dans les têtes la frustration du match aller et une défaite in extremis (27-25).


bergerac 26 bruguières 30

MT : 15-15. Arbitres : Mlles Derache et Plouhinec.

BERGERAC : Bauzin, Bournez (8), Brunet, Exposito, Ididder (3), Kangah, Kojic (7), Lacour, Legenty (7), Michel (1), Zanelli (cap.).

BRUGUIÈRES : Avinens (6), Chassaigne (2), Hien, Lannes (cap.), Lasserre (4), Marrier, Menges (7), Raynaud (6), Salesses (5), Tonello, Zarone.


Bergerac concède un étonnant revers dans sa salle face à Bruguières.



23112013_hand_bruguieres_216.jpg
23112013_hand_bruguieres_207.jpg
pessac.jpg
PESSAC UC

BRUGUIERES OC 31 HB - STADE PESSACAIS UC HB avant match

BRUGUIERES OC 31 HB - STADE PESSACAIS UC HB

Pronostic : Pessac

Arbitres / Délégué (D) :
ARRIBOT RICHARD
DOMINGOS PASCAL
Date et Heure :
Le 08/03/2014 A 19:00:00
En bas de tableau, Bruguières joue un nouveau duel capital chez lui face à Pessac : pas loin de la vérité contre Celles s/Belle, les Haut-Garonnaises d’Alain Hatchondo veulent cette fois-ci allier le résultat à la manière… avec toujours le même objectif : s’éloigner du premier relégable. Hors sujet sur le plan offensif contre Nantes, Pessac doit reprendre ses esprits. Ce voyage à Bruguières est le prétexte tout trouvé pour garder ses distances avec le bas de tableau.
 

Bruguières - Pessac 27-23 (MT 12-10).....RETOUR

Actualités

Bruguières se reprend

Battues à domicile par Celles-sur-Belle (27-29) lors de la précédente journée, les promues bruguiéroises, neuvièmes du classement, avaient également une revanche à prendre face aux Girondines (7es).

Au final, les filles d’Alain Hatchondo ont arraché une cinquième victoire. De quoi reprendre confiance, avec trois points d’avance sur le TFH.

Samedi, elles devront viser l’exploit sur le terrain de Bergerac (3e). C.-H. O.


bruguières 27 PESSAC 23

MT : 12-10. Arbitres : MM. Arribot et Domingos.

BRUGUIÈRES : Avinens (11), Chassaigne (3), Fargues (4), Hien, Kratz, Lannes (cap., 4), Lasserre, Marrier (2), Menges (3), Salesses, Tonello, Zarone.

PESSAC : Bouchon (1), Boyer (1), Bruey (5), Caillou, Dubois, Frebault (cap., 7), Grossoleil (7), Limeul, Mendy, Morosi (1), Petiti (1), Vixaysakd.







Encore un manque de concentration !




15ème journée - Samedi 8 mars 
Bruguières HB (9/23 pts) - STADE PESSACAIS UC (6/29 pts), 27-23 (12-10)

Comme face à Nantes, les Pessacaises ont pêché par manque de concentration. Cette fois, c'est en début de seconde période que les filles d'Olivier Grand ont fauté alors qu'elles avaient plutôt bien négocié les premières trente minutes. Elles avaient déjà un peu secouées par l'équipe de Bruguières qui avait pris un net avantage (7-4, 12ème). Les Pessacaises parvenaient malgré tout à rétablir l'équilibre sur un 0-3, conclu par Linda Frebault (7-7, 17ème). Dans la foulée, l'équipe de Haute Garonne avait un peu de réussite pour marquer deux buts coup sur coup. Ecart que Bruguières conservera au repos (12-10). 
La reprise allait être catastrophique pour le SPUC qui encaissait d'entrée un 4-0 (16-10, 33ème). Les Girondines étaient donc condamnées à faire la course poursuite, mais jamais elles ne réussiront à revenir en dépit d'un 0-3 au final, s'inclinant finalement de 4 longueurs alors que l'écart était encore de 7 buts à quatre minutes de la fin. 
Au classement, le SPUC occupe la 5ème place, distancé par l'UMB-B (4ème) et par le trio de tête. 

 
23112013_hand_bruguieres_148.jpg

Pessac - B.O.C. 31 avant match.....ALLER

Autre formation Girondine sur le pont, Pessac revient de Nantes avec une victoire très importante pour emmagasiner de la confiance : c'est donc une confirmation qui est attendue ce week-end pour les filles du tandem Olivier Grand - Marc Hoareau face à un autre rival pour le maintien, Bruguières. Défait sans surprise à Celles, le promu Haut-Garonnais enchaîne un second rendez-vous hors de ses bases... un duel beaucoup plus abordable et une première victoire en N1 à aller chercher.

STADE PESSAC UC HB - BRUGUIERES OCCITAN CLUB 31 HB

Pronostic : Pessac

Arbitres / Délégué (D) :
RENAUDINEAU DAVID
RENAUDINEAU SEBASTIEN
Date et Heure :
Le 26/10/2013 A 20:30:00
Lieu :
Roger VINCENT
Rue de la Fon de Madran
PESSAC


 

Pessac/B.O.C. 31 30-/20.....ALLER

STADE PESSAC UC HB - BRUGUIERES OCCITAN CLUB 31 HB
30 - 20 (Mi-temps : 14-11)
LE SPUC FAIT LE SPECTACLE

Dans un match capital pour le maintien, Pessac a fait une excellente opération à domicile en surclassant Bruguières. Emmené par Lucie Bouchon (7 buts) le SPUC appuie sur l’accélérateur après la pause pour infliger au final une sévère déconvenue à son concurrent direct au maintien. En disgrâce, Bruguières encaisse là une seconde déroute très problématique.

Actualités

Bruguières s'enfonce

Encore raté ! Après un nul et trois défaites, dont une lors de leur dernière sortie sur le parquet de Celles-sur-Belle (32-22), les Bruguiéroises, elles aussi promues en NF1, étaient toujours en quête d’une première victoire en championnat.

Mais samedi soir, comme dans les Deux-Sèvres, les joueuses d’Alain Hatchondo ont lourdement chuté en terre girondine. Désormais avant-dernières du classement, les filles du BOC, qui comptent un point d’avance sur la lanterne rouge poitevine, n’auront pas le droit à l’erreur ce samedi, à domicile, face à Bergerac.

PESSAC 30 bruguières 20

Victoire importante pour la N1FCréé le samedi 26 octobre 2013 20:33 (site pessac)

Victoire importante de la N1F avant 2 déplacements difficiles.


 Deuxième rencontre seulement à domicile pour nos Filles contre un adversaire qu'il fallait absolument battre, Bruguières, avant 2 déplacemernts difficiles à Celles sur Belle et à Bergerac. Les joueuses de Marco et Doul entament comme il le faut la rencontre pour rapidement mener 7-1, avant un temps-mort et une réaction des visiteuses haut-garonnaises qui égalisent à 7-7. Mais le travail de sape de Charlotte, la puissance des arrières, l'omniprésence d'Elsa côté gauche et les parades de Cindy nous permettent de refaire le trou (14-11 aux citrons). La deuxième période ressemblera à la première. 3 buts pessacais (17-11), 6 minutes sans buts, une petite réaction toulousaine (22-14, puis 23-17). La défense locale est solide mais l'attaque souvent brouillonne. La fin de rencontre est entièrement violette, avec un écart final de 10 buts (30-20). 3 victoires en 4 rencontres pour une équipe qui jouera son prochain tour de Coupe de France à domicile contre Angoulème (D2) fin novembre. Demain déplacement difficile de la N2G à Rezé (44), bien placé en haut de tableau. Une seule rencontre le week-end prochain avec  le déplacement  de la N1F à Celles

Bruguières change la donne des deux dernières journées

Dans le même temps, Bergerac s’attend à un déplacement piège chez la réserve de Nantes : diminué par les blessures, le club Périgourdin veut continuer sur sa dynamique en signant un 5ème succès d’affilée. Mais attention à ce NLA capable du pire face à Bruguières comme du meilleur notamment du côté de Pessac. A l’affût, Celles s/Belle aimerait récupérer la seconde place : pour cela, il faut un échec Bergeracois en Loire-Atlantique… La victoire des Belles de Celles à domicile face à la lanterne rouge Poitiers est une perspective beaucoup plus sûre. Ballotée à Bruguières, l’équipe Deux-Sévrienne veut retrouver de la sérénité dans son jeu. La seule issue pour détrousser à moyen terme Bergerac de la deuxième place. Côté Poitiers, le déplacement est court mais il ne faut pas attendre de miracle face à des Celloises autrement plus expérimentées.
celles surbelle.jpeg
CELLES SUR BELLE

BRUGUIERES OC 31 HB - HBC CELLES SUR BELLE avant match

BRUGUIERES OC 31 HB - HBC CELLES SUR BELLE

Pronostic : Celles s/Belle



Arbitres / Délégué (D) :
AMBRY SYLVAIN
CORSINI ADRIEN



Le déplacement à Toulouse n’a posé aucun problème pour Celles s/Belle : 18 buts d’écart à l’arrivée et une domination outrageuse durant 60 minutes, les Belles de Celles ont donc repris sur les chapeaux de roue. Pour son deuxième rendez-vous d’affilée en Haute-Garonne, le HBCC doit l’emporter logiquement pour rester dans la course à la deuxième place. Un déplacement sans doute plus compliqué que le précédent car Bruguières sort d’une probante victoire à Nantes. Bien en place défensivement devant Marine Hien, le BOC 31 a su tirer son épingle du jeu face à des jeunes Nantaises en manque de repères. Résultat, la formation d’Alain Hatchondo a fait une excellente opération en vue de son maintien… l’esprit libéré, Bruguières jouera sa chance à jouer face à une équipe autrement plus expérimentée.

 

Bruguières repart de l'avant BRUGUIERES OC 31 HB - HBC CELLES SUR BELLE avant match

Actualités«Nous n’étions pas favoris. Mais le travail finit toujours par payer.» Le week-end dernier en Loire-Atlantique, Alain Hatchondo, coach de Bruguières, pouvait être fier de ses joueuses.

Face à Nantes, le BOC a décroché une précieuse victoire dans la course au maintien (21-27). Pourtant, tout avait plutôt mal commencé. «Au bout de vingt minutes, Stéphanie Lannes, notre capitaine, se faisait expulser pour la première fois de sa carrière. Néanmoins, les filles ont fait preuve d’une belle combativité et, surtout, de réalisme avec notamment 100% de réussite sur les penaltys. Après deux défaites d’affilée à la maison, il fallait absolument repartir de l’avant», rappelle le technicien.

Reboostées par ce quatrième succès, les Bruguiéroises, neuvièmes du classement avec cinq points d’avance sur le TFH (11e), premier relégable, devraient aborder la réception de Celles-sur-Belle (3e), ce soir, avec un peu plus de sérénité. «C’est l’un des clubs pros de la poule. Comme à l’aller (32-22), la tâche s’annonce très compliquée. La priorité sera de ne pas avoir trop de blessées», prévient Alain Hatchondo. Avec en ligne de mire trois semaines de coupure et une reprise le 8 mars à domicile contre Pessac.

 

BRUGUIÈRES 27 CELLES-SUR-BELLE 29 MT : 13-12.

ActualitésBruguières près de l'exploit

Face à l’un des clubs professionnels de la poule 1 et troisième du championnat, les Bruguièroises, neuvièmes, étaient loin d’être favorites.

Au match aller, les protégées d’Alain Hatchondo n’avaient pas pesé bien lourd (32-22). Mais samedi soir, devant leur public, les promues, qui restaient sur une victoire à Nantes, ne sont vraiment pas passées loin de l’exploit.

Avec désormais trois points d’avance sur le TFH, les filles du BOC, qui n’ont plus gagné à la maison depuis plus de deux mois, tenteront de stopper la série noire le 8 mars contre Pessac (7e).

BRUGUières 27 CELLES-SUR-BELLE 29

MT : 13-12. Arbitres : MM. Ambry et Corsini.

BRUGUIÈRES : Avinens (3), Bruel, Cavaniol (2), Chassaigne (2), Fargues (3), Hien, Kratz, Lannes (cap., 4), Lasserre (2), Marrier (4), Menges (5), Salesses (2).

CELLES-SUR-BELLE : Cault, Chauvet (4), Gracia-Arderiu (3), Kostencovska, Krhlikar (7), Mazeaud, Szabo (4), Tolic (1), Topic (cap., 4), Vasileva (6), Ventura.



La Nouvelle République

Celles, le meilleur pour la fin

Dès l'entame, les Celloises ont pu s'apercevoir que leurs rivales n'avaient de promues que le nom. Une semaine seulement après la précédente session haut-garonnaise remportée haut la main dans la Ville rose, il était clair que le niveau de jeu devait être revu à la hausse. Et si Frédérique Ventura stoppe par exemple un penalty de Mengès (11e), la grosse cylindrée pilotée par Vincent Philippart a du mal à se mettre en route.

Pas forcément outillées sous la toise et sur la bascule, les banlieusardes toulousaines compensent par une mobilité de tous les instants. De quoi trouver des intervalles parfois au cœur même d'une défense parfois en délicatesse au niveau du repli et de la relance.
Heureusement, les missiles de Lina Krhlikar et le contre mené en solitaire par Gracia-Arderiu apportent ce qu'il faut de sérénité. Les visiteuses n'accusent ainsi qu'une petite longueur de retard à la pause, ce qui, vu la physionomie d'ensemble, est plutôt flatteur.
En revanche, dès que les riveraines de l'Hers connaissent une baisse de régime, leurs rivales, plus expérimentées, en profitent pour creuser l'écart : 22-19 (43e) avec Alice Mazeaud pour effectuer en outre une série de parades décisives.
Pourtant, Bruguières ne désarme pas et la sanction sévère infligée à Delcheva perturbe le schéma de jeu : 23-23 (48e). Plus inquiétant encore, le fléchissement physique enregistré dans les rangs cellois comme l'atteste le nombre de fautes techniques commises, avec ou sans ballon d'ailleurs.
Reste que les coéquipières de Sladana Topic savent faire le dos rond et reprennent les devants : 27-26 (56e). C'est finalement Chauvet qui, dans un angle pourtant fermé, inscrit le but synonyme de délivrance définitive : 29-27 (59e).

à chaud

Vincent Philippart, entraîneur de Celles-sur-Belle :« Le résultat est plus satisfaisant que le contenu. Nous commettons des bêtises récurrentes et chaque joueuse tend à reproduire ses lacunes sur le registre qui lui est propre. Peut-être que les filles ont abordé cette rencontre de façon trop décontractée. Or, il n'y a pas d'opposition négligeable comme l'atteste le resserrement de l'écart par rapport au match aller. Il faut gagner en constance, respecter tous les adversaires au maximum, sous peine de s'exposer à des déconvenues. »

Celles Sur Belle/ B.O.C.31 32-22.....ALLER

A domicile, Celles s/Belle a également fait respecter sa loi : victoire sans difficultés des filles de Vincent Philippart. Quelques accélérations ont suffi pour mettre à mal la résistance de Bruguières : Sladjana Topic (7 buts) et Lina Krhlikar font parler leur puissance pour une envolée au score peu avant la pause. Pas de miracle pour Audrey Zarone et Bruguières dans l’antre d’un ténor du championnat.

Actualités Bruguières hors sujet

Décidément, les Bruguiéroises ont du mal avec les penalties.

Après sept échecs sur neuf tentatives lors de leurs deux premièrs rendez-vous, les filles d’Alain Hatchondo en ont encore laissé filer quatre sur cinq samedi soir dans les Deux-Sèvres, sur le terrain du leader. «Des maladresses, un manque de puissance offensif, etc.C’en était trop pour pouvoir rivaliser. Nous n’étions vraiment pas dans la même catégorie que notre adversaire», concédait le technicien du BOC, en espérant que ses protégées tireront rapidement les leçons de ces trois premières journées.


La Nouvelle RépubliqueCelles reçu trois sur trois

Celles-sur-Belle - Bruguières : 32-22 Les Celloises ont remporté leur troisième victoire de la saison, grâce à un premier quart d’heure efficace.

L'essentiel est fait. Les reléguées de D2 ont fait le plein de points au terme de la troisième journée de N1. Elles ont logiquement battu le promu bruguiérois. Mais Vincent Philippart attendra encore pour voir ses joueuses maîtriser leur sujet pendant soixante minutes.

Malgré l'écart de dix buts, les Celloises n'ont pas su dupliquer un énorme premier quart d'heure, qui a fait toute la différence face à un petit Poucet nettement moins dense physiquement, mais accrocheur jusqu'au bout. Il faudra une tout autre maîtrise lorsqu'arriveront les joutes contre les autres ténors de la poule.


Grand écart d'entrée


Les Celloises sont pourtant parfaitement entrées dans ce match. Avec une Ventura vigilante dans ses buts, une défense agressive (2 cartons jaunes dans les 4 premières minutes) et des montées de balles rapides, conclues en pivot (Topic) ou à l'aile droite (Szabo), l'écart entre les deux équipes est rapidement devenu un gouffre au tableau d'affichage (6-2, 9eB!; 11-2, 13e).
On se doutait que la démonstration ne serait pas éternelle. Et de fait, les coéquipières de Topic ont fait preuve de beaucoup d'approximations dans le deuxième quart d'heure de cette première période. Les banlieusardes toulousaines allaient même marquer plus de buts (9) que les Celloises (7) dans la séquence suivante, étirée jusqu'à la pause, atteinte sur une avance restée toutefois confortable pour les locales (18-11). Au retour des vestiaires, Bruguières continuait à faire jeu égal, en proposant une défense étagée qui offrait moins de solutions aux Celloises, par ailleurs ennuyées par le rythme des montées de balle adverses.
Le était devenu brouillon. Ls deux équipes se rendaient coup pour coup au cours de cette seconde période (21-14, 36e, 24-18, 45e), avec beaucoup de maladresses de chaque côté. Encore heureux que dans les cages celloises, Alice Mazeau effectuait le job (7 arrêts, dont 3 jets de 7 m).
La fin de match restait décousue, avec une période de huit minutes sans but (entre la 51e et la 59e), avant un 3-0 cellois qui donnait plus d'ampleur au score d'un match qui aurait pu (dû) être mieux maîtrisé.

Ce sera pour autre fois.


les fiches

Celles-sur-Belle : 32 Bruguières : 22

Mi-temps : 18-11.
Arbitres : MM. Dauba et Fernandes.
CELLES
Gardiennes : Ventura (1e à 30e, 12 arrêts) ; Mazeau (31e à 60e, 7 arrêts).
La marque : Cault 2, Chauvet 3, Gracia-Arderiu 1, Jaubert 4, Kostencovska 2, Krhlikar 3, Szabo 5 (dont 1 jet de 7m), Topic 7, Delcheva 5 (dont 2 jets de 7 m).
6' d'exclusion temporaire (Topic, Cault, Jaubert).
BRUGUIÈRES
Gardiennes : Bruel (1e à 30e, 3 arrêts) ; Hien (31e à 60e, 5 arrêts).
La marque : Avinens 1, Kratz, Chassaigne 4, Cavaniol 3, Marrier 4, Paulin Raynaud Salesses 4, Zabone 5, Fargues 1.
6' d'exclusion temporaire : Chassaigne, Paulin, Fargues).

 

Celles sur Belle / B.0.C. 31 avant match.....ALLER

Actualités

Bruguières n'a toujours pas trouvé son rythme

«Sept penalties sur neuf ratés en deux journées. En trente-six ans d’expérience, je n’avais jamais vu ça.» Coach des Bruguiéroises, Alain Hatchondo a encore du mal à y croire.

Battues à Mios-Biganos (26-22), puis tenues en échec à domicile par Nantes (22-22), les filles du BOC ont à chaque fois laissé filer la victoire. Et malheureusement, la mauvaise série des penalties s’est poursuivie dimanche dernier à Bordes (Hautes-Pyrénées), au 2e tour de la Coupe de France, pour une défaite 23-20. «Nous en étions à 19 partout à la fin du temps réglementaire. Et une fois de plus, nous avons craqué» constate, amer, le technicien.

Ce soir, place au championnat et un défi de taille pour les Haut-Garonnaises en visite chez le leader de la poule, Celles-sur-Belle (Deux-Sèvres), premier du classement à la différence de buts. Un rendez-vous pour lequel Alain Hatchondo devra encore composer avec un effectif réduit, notamment en défense : «Entre les blessures et les obligations professionnelles, je n’ai pas trop le choix. C’est simple, depuis le 15 août, ma base arrière n’a jamais été au complet. Celles-sur-Belle sera forcément un gros test. Nous allons surtout essayer de ne pas prendre une fessée.»


Au menu de cette 3ème journée, Celles s/Belle accueille une seconde fois d’affilée dans sa salle, un deuxième promu Haut-Garonnais Bruguières après avoir battu Toulouse : la formation Deux-Sévrienne sait appuyer sur l’accélérateur au cours de la seconde période pour définitivement mettre ses adversaires à la raison. Ce fut le cas de Toulouse, puni en fin de match… Ce fut aussi le cas de Carquefou en Coupe qui a dû laisser partir Celles après une première période courageuse. Les Celloises ne devraient pas connaître de problèmes pour disposer d’un collectif Bruguiérois candidat au maintien. Côté Haut-Garonnais, on regrette ce point manqué à domicile contre Nantes. L’élimination en Coupe à Bordes permet désormais de ne se consacrer qu’au championnat.
nantes.jpg
NANTES LOIRE ATLANTIQUE HB

NANTES LOIRE ATLANTIQUE HB II - BRUGUIERES OC 31 HB 21 - 27 (Mi-temps : 11-14)


NANTES LOIRE ATLANTIQUE HB II - BRUGUIERES OC 31 HB

Pronostic : Nantes II

Arbitres / Délégué (D) :
HERMAN SEBASTIEN
LETELLIER SEBASTIEN
Enfin, la réserve de Nantes a l’opportunité à domicile de conforter un peu plus sa place en milieu de tableau aux dépens de Bruguières… Le NLA veut s’assurer au plus vite d’un maintien tranquille, mais attention à ces Bruguiéroises qui elles n’ont qu’une faible marge de sécurité sur le premier relégable, le BOC 31 veut s’offrir une première victoire au plus tôt en 2014.


NANTES LOIRE ATLANTIQUE HB II - BRUGUIERES OC 31 HB
21 - 27 (Mi-temps : 11-14)
BRUGUIERES FAIT FORTE IMPRESSION


Enfin, Bruguières a fait une très bonne opération au classement en s’imposant sur le parquet de la réserve de Nantes. Une superbe prestation des filles d’Alain Hatchondo, le BOC 31 s’envole en seconde mi-temps, comptant sur l’efficacité de Justine Menges (9 buts) et Jade Lasserre… mais aussi et surtout sur la main ferme de Marine Hien (13 arrêts). En échec permanant sur le plan offensif, Nantes manque ici une belle opportunité de lâcher quasi-définitivement les mal-classés.



Actualités 
Bruguières se relance


Battues à domicile lors des deux précédentes journées, les Bruguiéroises devaient impérativement se reprendre.

Tenues en échec à l’aller (22-22), les filles du BOC avaient clairement un bon coup à jouer. Et samedi soir, elles n’ont pas laissé passer l’occasion de décrocher un quatrième succès.

Une performance qui leur permet de se donner un peu d’air au classement avec une neuvième place et cinq longueurs d’avance sur le TFH (11e), premier relégable.

Samedi, les protégées d’Alain Hatchondo auront encore un beau défi à relever contre Celles-sur-Belle (3e).

NANTES 21 BRUGUIères 27

MT : 11-14. Arbitres : MM. Herman et Letellier.

NANTES : Anti (2), Aubin (4), Boisorieux (1), Chesneau (3), Cousin (2), Ermolenko, Gelot, Joliveau (2), Le Baccon (1), Lignières (4), Martin (2), Nicolas (cap.).

BRUGUIÈRES : Avinens (2), Chassaigne, Fargues (4), Hien, Kratz, Lannes (cap.), Lasserre (5), Marrier (4), Menges (9), Tonello, Zarone (3).

B.O.C. 31 - Nantes II avant match (aller)



Promu à ce niveau, Bruguières déplore quelques absences préjudiciables sur sa base arrière. En panne de solutions à Bègles, le promu Haut-Garonnais a dû laisser filer son hôte en seconde période. Mais cette fois-ci, pas question de lâcher quoi que ce soit : la réserve de Nantes, ancien rival et compagnon de montée, se présente sur son parquet.
 

B.O.C. 31 - Nantes II 22-22 (aller)

Actualités

Bruguières rate le coche

Décidément, les Bruguiéroises ont du mal avec les penaltys.

Après les cinq manqués lors de la première journée et une défaite à Mios-Biganos/Bègles (26-22), les protégées d’Alain Hatchondo en ont encore laissé filer quatre samedis soir à domicile. «Une fois de plus, nous avons fait trop de cadeaux à nos adversaires. C’est d’autant plus frustrant car, sincèrement, il y avait vraiment la place pour décrocher notre première victoire. Nous allons devoir gommer rapidement toutes ces imperfections pour enfin lancer notre saison.»

À confirmer le 12 octobre sur le parquet de Celles-sur-Belle


BRUguières 22 nantes 22

MT : 11-10. Arbitres : MM. Arribot et Domingos.

BRUGUIÈRES : Avinens (2), Bedri (1), Chassaigne (2), Hien, Kratz (4), Lannes (cap. , 4), Menges (2), Paulin (1), Raynaud (1), Salesses (2), Salles (3), Tonello.


NANTES : Aubin (3), Aubry, Boisorieux (6), Bougie, Chesneau (6), Ermolenko (1), Gelot (cap.), Grasset (1), Le Baccon (2), Lignieres (2), Makubanza, Martin (1).


C.-H. O

  NANTES RATE UNE BELLE OCCASION
Dans la course au maintien, la réserve de Nantes peut nourrir de gros regrets quant au dénouement final de son déplacement à Bruguières : au coude-à-coude durant toute la partie, Nantes manque la balle de match par Michelle Ermolenko. Bruguières peut remercier Delphine Tonello, auteur de l’arrêt décisif à la dernière seconde. Match nul qui n’arrange aucun des deux promus.

Union Mios Biganos Bègles - B.O.C. 31 26-22 (aller)

Actualités


Bruguières. Le BOC rate son entrée

Promues comme les Toulousaines, les Bruguiéroises avaient rendez-vous en terre girondine. Et malheureusement, les filles d’Alain Hatchondo, qui menaient pourtant 11-8 en première mi-temps, ont affronté la dure réalité de la NF1. Sans compter sur un effectif qui ne sera au complet que début novembre. «Je ne cherche pas d’excuses. Mais lorsque vous avez cinq absentes, dont trois arrières, la tâche devient forcément plus compliquée», précise le technicien, qui s’attend à un calendrier très chargé durant la phase aller. La preuve dès ce week-end, avec la réception de Nantes.



EL'UMBB ACCELERE APRES LA PAUSE

Enfin, la toute nouvelle réserve de Mios Bègles a réussi son entrée en matière dans son antre de Duhourquet. Face à un promu Bruguières diminué sur la base arrière, les réservistes Girondines ont dû attendre la seconde période pour faire la décision sous l’impulsion du tandem Auréa Faure – Sarah Youlou (6 réalisations chacune).

 

Union Mios Biganos Bègles - B.O.C. 31 26-22 (aller)

Pour son premier match de Championnat, la N1 de l'UMB-B s'est imposée dimanche à Duhourquet face à Bruguières (26-22).

Malgré des débuts timides liés à la pression légitime d'un premier match sous de nouvelles couleurs, l'Union Mios Biganos - Bègles a petit à petit réussi à remonter un handicap pourtant conséquent face à Bruguières, promu... Après 15' de jeu, les filles de Lucille Bruxelles étaient menées 9-4, puis 11-6 à la 20' avant d'infliger un 5-0 à leur adversaire, et quitter le terrain à la pause sur un score paritaire (11-11). Emmenées par Auréa Faure et Sarah Youlou, meilleures buteuses de la rencontre avec 6 réalisations chacune, les Girondines ont ensuite rapidement pris l'avantage, s'imposant au final 26-22 devant plusieurs centaines de supporters venus assister aux débuts de cette UMB-B à Duhourquet. "L'entame a été compliquée, analysait la technicienne de l'Union peu après la rencontre... Nous étions un peu tendues, stressées... Mais nous avons joué avec les bonnes valeurs, notamment la combativité. Nous avions hâte de jouer après une préparation débutée le 12 août. C'est une jolie victoire." La prochaine rencontre aura lieu samedi soir à 21h00 à Pessac. ( extaits site UMB-B)


miosbegles.png
Union Mios Biganos Bègles

BRUGUIERES OC 31 HB - UNION MIOS BIGANOS BEGLES II 22 - 31 (Mi-temps : 11-19) (retour)

BRUGUIERES OC 31 HB - UNION MIOS BIGANOS BEGLES II

Pronostic : Mios-Bègles II

Arbitres / Délégué (D) :
DELCHEV PAVEL
TROUVE AURELIE

Enfin, Bruguières a une seconde chance à domicile : après avoir longtemps résisté à Rennes, l’équipe Haut-Garonnaise a finalement concédé une défaite sur le fil. Avec 3 points d’avance sur le premier relégable, le collectif d’Alain Hatchondo serait bien inspiré de s’imposer cette fois-ci face à la réserve de Mios-Bègles. Méfiance car les réservistes Girondines sont sur une dynamique incroyable de six victoires consécutives et comptent bien ne pas en rester là.


BRUGUIERES OC 31 HB - UNION MIOS BIGANOS BEGLES II
22 - 31 (Mi-temps : 11-19)
L'UMBB DEMARRE A L'HEURE


En toute logique, la réserve de Mios-Bègles est allé prendre les trois points à Bruguières. Surfant sur son incroyable dynamique, le collectif Girondin a pris la poudre d’escampette en première période : malgré un effectif limité, l’UMBB fait l’écart grâce au trio Tuter – Diharce – Youlou (7 buts chacune). Le tandem complémentaire Garnier – Lavaud (17 arrêts au total) fait sensation dans le but Girondin et les filles de Lucile Bruxelles gèrent sereinement la seconde période. 7ème victoire consécutive de jeunes Girondines très surprenantes. Trop timoré, Bruguières n’a rien pu faire : une seconde défaite à domicile qui empêche les filles d’Alain Hatchondo de prendre leurs distances avec les premiers relégables.

 

Et ça continue !

En déplacement à Bruguières samedi soir, l'UMB-B s'est largement imposée (31-22), enchaînant ainsi sa 7e victoire d'affilée. Les filles de Lucile Bruxelles grimpent d'une place au classement et se calent sur la 3e marche avant la réception de Pessac le 8 février prochain. Jamais les joueuses de l'Union n'ont été menées lors de ce match retour. Elles comptaient même 9 buts d'avance à la pause (19-10). Malgré l'absence d'Auréa Faure, promue en LFH cette semaine pour la double confrontation face au Havre, les partenaires de Léa Diharce (7 buts) ont réalisé une prestation pleine avec une belle efficacité en attaque, et trois joueuses à 7 buts (Sarah Youlou et Camille Tuter).

© 2011 Bruguières Occitan Club 31 Hanball - 31150 BRUGUIERES
 
adresse courrier :   Nathalie Pinto JP charpentes 10 impasse des chardons 31140 Aucamville
 
Contact :   2431027@handball-france.eu

Berthy ROY, 06.10.15, 11:43
 
© 2011 Bruguières Occitan Club 31 Hanball - 31150 BRUGUIERES
 
adresse courrier :   Nathalie Pinto JP charpentes 10 impasse des chardons 31140 Aucamville
 
 
Téléphone : 06 60 18 75 29 ou  06 08 86 05 42
Berthy ROY, 04.10.11, 03:02
 
 
 
 
création de site internet avec : www.quomodo.com