10.09.2017
10:17:15
Revue de presse

 

Le BOC31 remporte le derby

Nationale féminine 1



Dans un gymnase René Albus plein à craquer et où résonnaient des encouragements nourris en rouge, noir et violet, le team bruguièrois a su donner l'impulsion nécessaire pour remporter son bras de fer face aux voisines du TFH.


Longtemps à cravacher ferme pour rester au contact des Toulousaines, il fallait attendre la 50e minute de la rencontre pour voir le BOC s'installer aux avant-postes (25-24) et maintenir l'écart sufffisant au score pour s'adjuger le gain d'une rencontre âprement disputée et lourde d'indécision.


Après cette victoire où l'ensemble du team bruguièrois est à saluer par sa conviction collective à ne rien lâcher, le BOC31 s'installe à la 5e place de la poule 3. Le prochain rendez-vous de nationale 1 est annoncé le samedi 26 novembre à 20h30 à Bouc Bal Air (Complexe sportif Guy Drut ) : Le BOC rencontrera l'Union Pays d'Aix Bouc Handball.


Les autres résultats :

-18 Filles Championnat de France : BOC – Mourenx : 30-17.

-18 Garçons II Régional Honneur : AL Valence d'Agen - BOC II : 25-39.

-18 Garçons I Régional Honneur : BOC – FENIX III : 26-15

Sénior Filles II – Prénational I : BOC – Pechbonnieu Coteaux : 30-26.

Sénior Garçons I – Prénational I : BOC – FENIX III : 34-29.

Sénior Filles III – Championnat territorial : Fronton - BOC III : 6-23.


À Bruguières (Gymnase René Albus) : BOC31 s'impose face au TFH 29-27 (mi-temps : 14-16)

BOC31 : Marrier (8), Castaneda (5), Auneau (3), Lasserre (3), Zarone (3), Ascery (2), Fargues (2), Douat (1), Duffaut (1), Rousseau (1).


 

Bruguières reprend la main

Nationale féminine 1. Une victoire dans le derby aux dépens du TFH


Elles restaient sur deux derbies perdus la saison passée (29-24 puis 25-27). Mais samedi soir, à domicile, les Bruguiéroises ont retrouvé le sourire face aux voisines toulousaines.


«Pourtant, en début de partie, nous n'y étions pas du tout et, sans surprise, les visiteuses ont su en profiter», tempérait d'entrée Alain Hatchondo, l'entraîneur du BOC. Ses protégées ont été menées de cinq buts dans le premier acte (4-9), avant de récupérer l'avantage à la 51e minute (25-24).

«Tout d'abord, sur le plan physique, je pense que nos adversaires n'ont pas réussi à tenir la distance. Puis, sur le plan tactique, mes joueuses sont parvenues à s'adapter aux différents changements. Et dans la finition, qui était jusqu'à maintenant l'un de nos principaux chantiers, j'ai vu beaucoup moins de déchets. Sans oublier enfin notre gardienne, Delphine Tonello, qui nous a sorti le grand jeu à plusieurs reprises dans les ultimes minutes du match», poursuivait le coach bruguiérois.

Défait une semaine plus tôt par Mérignac (D2) en 32e de finale de la Coupe de France (22-28), le BOC prolonge ainsi sa belle série en championnat avec une quatrième journée sans défaite (3V, 1N). Et au classement, il grappille deux places (5e), reléguant le TFH (7e) à deux longueurs.

«Nous manquions de rythme»

Dans le camp toulousain, l'entraîneur Daniela Petkovic ne cherchait pas d'excuses pour expliquer ce coup d'arrêt après trois victoires consécutives : «Dans ce genre de rencontre, je savais que tout pouvait basculer sur des détails. Et cela s'est finalement vérifié. Il faut reconnaître que Bruguières a été plus costaud dans les moments importants. Une chose est sûre, nous manquions de rythme car nous n'avions plus rejoué depuis le 22 octobre. Toutefois, on ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes.»

Sauf changement, les retrouvailles BOC-TFH auront lieu le week-end du 22 avril (17e journée).


BRUGUIERES 29 – TFH 27

MT : 14-16 ; arbitres : MM. Cervera et Pitarch ; environ 370 spectateurs.

BRUGUIÈRES : Ascery (2), Auneau (3), Castaneda (5), Chassaigne, Douat (1), Duffaut (1), Fargues (2), Lasserre (3), Marrier (8), Rousseau (1), Tonello (cap.), Zarone (3).

TOULOUSE FH : Agostini (4), Aymard (2), Durrieu, Fremond, Gressein, Kouki (7), Lagarde, Lingolou Mossengue, Lousteau (cap., 7), Pugliese (5), Soubies, Youlou (2).



 

BOC 31 - TFH

BRUGUIERES OC 31 HB - TOULOUSE FEMININ HANDBALL


Dans le derby Haute-Garonnais, Bruguières a dû s’accrocher pour venir à bout au final d’un voisin très remuant. Toulouse a en effet longtemps mené la rencontre (10-13, 22’), Manel Kouki-Arfaoui (7 buts) et l’attaque du TFH mettent à mal une défense locale perméable en première période. Mais Bruguières serre les rangs et revient au contact dans le second acte (24-24, 48’). Delphine Tonello et le BOC 31 inversent la tendance… et il revient à Ana Ascery de marquer le but du +3, synonyme de victoire.

 

Bruguières sort la tête haute

32ème de finale - Coupe de France

«On termine sur un revers. Malgré tout, cette rencontre nous servira pour la suite du championnat.» Hier après-midi, Alain Hatchondo, le coach de Bruguières, retenait tout de même du positif au terme de l'aventure en Coupe. Septièmes de NF1 (poule 3) et invaincues depuis trois journées (2V, 1N), les filles du BOC s'attaquaient à la montagne girondine, quatrième de D2. Malheureusement, le réalisme mérignacais allait faire la différence dès la fin du premier acte (11-16). «On savait que la tâche s'annonçait compliquée. Au final, le score est logique. Mais j'ai quand même vu de bonnes choses, notamment dans la recherche de continuité en ce qui concerne le jeu de transition. Et puis, dans l'état d'esprit, je n'ai pas grand-chose à reprocher à mon effectif. Ce genre de match lui permet d'emmagasiner de l'expérience. C'est toujours bon à prendre», insistait le technicien bruguiérois.

Néanmoins, ses protégées sont encore retombées dans leurs travers : «Tout d'abord, sur le plan défensif, il y a eu beaucoup trop d'inattentions. Et forcément, quand vous jouez contre une équipe de D2, ces erreurs se paient cash. Concernant les attaques placées, je constate toujours une grande naïveté, voire même un manque de culture handballistique dans certaines situations. Et dans la finition, on manque clairement de lucidité. C'est frustrant car ce constat dure depuis le début de saison.»

Samedi, c'est le derby !

Les Bruguiéroises devront rectifier le tir dès ce week-end pour la reprise du championnat et la réception du TFH (6e) samedi soir (à 21 heures, au gymnase rouge René-Albus). Des Toulousaines également invaincues depuis trois journées avec une série de victoires. «Le TFH reste sur une bonne dynamique. D'ailleurs, aujourd'hui, j'ai vu plusieurs de ses joueuses dans les tribunes (sourire). Pour rappel, la saison dernière, elles nous avaient battus à l'aller et au retour. Forcément, il y aura un air de revanche. On ne devra pas se louper», poursuivait Alain Hatchondo.

Un derby où la gestion des émotions aura une fois de plus son importance. «Comme toujours, ce sera un contexte particulier. Entre elles, les filles se connaissent par cœur. Mais il ne faudra surtout pas se laisser dépasser par l'événement. Sinon, on sait comment ça se passe. On commence à cogiter puis on perd ses moyens. Certes, ce derby ne sera pas encore décisif pour le maintien. Toutefois, mentalement, nous ne devrons pas flancher», détaillait le coach. Les Bruguiéroises sont prévenues.


Bruguières 22 - Mérignac 28

MT : 11-16. Arbitres : MM. Boyer et Uteau. 350 spectateurs.

Pour Bruguières (NF1) : Ascery, Auneau, Avinens (1), Bruel, Castaneda (3), Douat, Duffaut (2), Fargues (1), Lasserre (4), Marrier (9), Rousseau (1), Tonello (cap.), Zarone (1).Pour Mérignac (D2) : Balzinc, Bilbao (4), Bulucua (4), Castet, Correa (cap. , 5), Derrien, Guillerme (5), Hervé (1), Nganmogne, Nicolas (1), Olivar (8), Pouilhes-Giroux, Simon.


 
© 2011 Bruguières Occitan Club 31 Hanball - 31150 BRUGUIERES
 
adresse courrier :   Nathalie Pinto JP charpentes 10 impasse des chardons 31140 Aucamville
 
Contact :   2431027@handball-france.eu

Berthy ROY, 02.10.16, 05:20
 
 
 
 
création de site internet avec : www.quomodo.com