10.09.2017
10:15:44
Revue de presse

 

Match à la maison contre Mérignac

32ème de finale - Coupe de France

Dimanche à 15heures (Gymnase René Albus) : le BOC31 reçoit Mérignac HB.

La trêve du week-end de Toussaint passée, les chrysanthèmes déposés, le calendrier des compétitions de handball reprend ses droits le week-end prochain avec le 4e tour de la coupe de France nationale féminine. Pour ce 32e de finale, les choses se corsent pour les bruguiéroises qui après avoir passé les caps successifs de Lombez-Samatan, Anglet-Biarritz et Blanquefort s'apprêtent à recevoir dimanche 6 novembre l'équipe pro de Mérignac évoluant en 2e Division Féminine. Un team girondin de haut niveau qui réalise un bon début de saison en championnat classé à la 4e place de la poule unique de D2F à juste deux points du leader drômois Bourg-de-péage. Une reprise de haut vol et de bon augure pour se mettre dans le rythme avant le retour du championnat officiel de nationale I le 12/11 prochain avec un certain Bruguières Occitan Club 31-Toulouse Féminin Handball à René Albus.

 

le BOC au marathon de Toulouse

Vert je passe....bilan un pied dans le plâtre...ouf c'est un coach !
 

O. ANTIBES JUAN LES PINS HB - BRUGUIERES OC 31 HB 21 - 27 (Mi-temps : 14-10)

O. ANTIBES JUAN LES PINS HB - BRUGUIERES OC 31 HB

Pronostic : Bruguières


On attendait une belle victoire pour lancer Bruguières dans ce championnat… et la défense du BOC 31 a été exacte au rendez-vous samedi dernier à Bayonne. 19 buts seulement encaissés autour d’une Delphine Tonello toujours aussi impeccable, Bruguières doit confirmer chez les Mouflettes d'Antibes. Une formation Azuréenne en grand danger et qui espère toujours une première victoire.

O. ANTIBES JUAN LES PINS HB - BRUGUIERES OC 31 HB
21 - 27 (Mi-temps : 14-10)

En quête d’un premier succès, Antibes a vendu chèrement sa peau chez lui contre Bruguières. Mais la défaite est une nouvelle fois au rendez-vous pour les Mouflettes. Une partie que le collectif Antibois emballe en fin de première période (14-10, 30’) dans le sillage de Léa Chardon et Pauline Chassaing. Une résistance héroïque jusqu’à la 48ème minute : le manque de rotations et la fatigue à Antibes font très mal… et Bruguières, bien aidé par les arrêts de Delphine Tonello, finit par avoir le dernier mot.


 

Paul Chauchard, la passion du sifflet

Paul Chauchard vient d'être promu jeune arbitre régional

Chez la famille Chauchard le handball est une passion qui se conjugue au pluriel. Parents (Carole et Jean-Luc) et enfants (Paul et sa jumelle Chloé) sont tous mordus de la discipline et s'investissent à 200 % au sein du BOC31. Cette implication est totale tant et si bien que le gymnase René-Albus est parfois un peu la résidence secondaire de la famille. De cette passion collective, Paul (16 ans) en a tiré un double penchant : celui du joueur assidu au sein de l'équipe des moins de 18 ans et celui de l'arbitrage.

Tout a débuté en allant voir sa sœur jouer, il raconte : «Depuis les tribunes en voyant Chloé jouer je me suis intéressé au jeu et à l'arbitrage. Au début Philippe Costes (vice-président du BOC) m'a accompagné en me faisant suivre des formations au club house et arbitrer le week-end des matches sur des petites catégories. Ensuite Ludovic Delaunay a pris le relais et m'a encadré lors de matchs plus complexes. J'ai débuté en tant que jeune arbitre club puis j'ai arbitré pour le comité départemental et récemment je viens d'être promu par la ligue Jeune Arbitre Régional».

Porté par cette passion du sifflet Paul arbitre à juste 16 ans avec un autre jeune venu d'Aucamville Mathieu Inconstante. Il se rêverait bien en professionnel : «J'espère pouvoir arbitrer le plus haut possible et en faire mon métier mais il n'y a pas d'école spécifique».

Si la filière n'est pas clairement identifiée en tout cas Paul est sur la bonne voie.


 

AVIRON BAYONNAIS HB - BRUGUIERES OC 31 HB 19 - 23 (Mi-temps : 7-12)


Les seniors II filles (ici la capitaine Clodie Auriolle) cochées par Stéphanie Blanc ont atomisé les Bigourdanes (38-15)

En nationale 1, les féminines ont ramené les trois précieux points de la victoire après un break magistral enchaîné au quart d'heure de jeu (6-6 à 6-12). Surprises en début de seconde période par des Bayonnaises qui réduisaient l'écart (11-13), les bocistes s'appuyaient sur la réussite de leur trio de buteurs Jade Lasserre (6), Suzanne Marrier (5) et Adèle Fargues (5), pour maintenir l'écart suffisant synonyme de victoire (19-23).

Chez les moins de 18 France, le team coaché par Jackie Lhomme reste invaincu après quatre rencontres (hormis une défaite sur tapis vert face à Lombez pour un problème de licence) en infligeant la première défaite à Libourne (26-24).

En championnat prénational masculin, les seniors coachées par Gégé le Lion et Toutenkit s'imposaient 32 à 30 face à Cahors et restent ainsi au contact du trio de tête Tournefeuille, Carmaux et Rodez. À noter les deux grosses performances des - 18 garçons qui s'imposent à Montauban 43-14 et des – 15 filles à Tournefeuille 45-4.


Nationale 1 féminine

Il était temps ! Après deux nuls et une défaite, les filles de Bruguières ont enfin lancé leur saison grâce à un succès (19-23) sur le parquet de l'Aviron Bayonnais. Au classement, les protégées d'Alain Hatchondo gagnent une place (7e). Juste derrière, avec le même nombre de points, on retrouve leurs voisines du TFH, qui ont signé une deuxième victoire consécutive du côté d'Antibes Juan-les-Pins (27-40).


AVIRON BAYONNAIS HB - BRUGUIERES OC 31 HB
19 - 23 (Mi-temps : 7-12)


Dans son fief de Lauga, l’Aviron Bayonnais a dû s’avouer vaincu face à un Bruguières intraitable en défense. La résistance Bayonnaise est effective durant le premier quart d’heure (6-6, 16’) avant que Bruguières n’inflige un terrible 6-0 : Delphine Tonello fait les arrêts, Jade Lassère (6 buts) et Adèle Fargues alignent les buts… et le BOC 31 s’échappe au retour des vestiaires (11-16, 38’) avant de gérer la tentative de retour au score des joueuses locales. Bruguières signe sa première victoire de la saison.
 

Une occasion manquée pour l’Aviron

HANDBALL. Nationale 1. Bayonne avait l’occasion de s’ancrer encore un peu plus dans le haut de tableau face à une équipe à sa portée. Pourtant, les Basques ont chuté face à Bruguières.

Le film du match

Après avoir écopé d’un carton jaune, la réaction de Suzanne Marrier est immédiate : elle ouvre la marque. Il a fallu attendre près de six minutes pour que Magalie Ricarrère, sur une longue passe deFatou Diadhioune débloque le compteur de l’Aviron, onze pour qu’Intza Altuna ne donne pour la première fois l’avantage aux siennes (3-2), malgré quelques approximations au tir. Mais derrière, Jade Lasserre inscrit deux buts coup sur coup, redonnant l’avantage à la formation haut-garonnaise (5-6, 18e). Si Estelle Chabat égalise un temps sur penalty, Bruguières accélère. En l’espace de quatre minutes, l’Aviron encaisse six réalisations (6-12, 23e). L’écart a subitement enflé grâce notamment à la gardienne capitaine adverse, Delphine Tonello, qui multipliait les arrêts (treize en première période), écœurante de facilité. Heureusement, Diadhiou – déviant le jet de 7m de Marrier (25e) – et Jennifer Roseti stoppent l’hémorragie (7-12, 27e).

Menées à la pause, les Basques font face à une défense bruguiéroise agressive. Remontées, les joueuses de Stéphanie Ludwig comblent une partie de leur retard (11-13, 34e) avant de céder à nouveau (11-16, 37e). Tout est à refaire pour les Bayonnaises. En mettant davantage de rythme, Chabat, arrivée lancée, envoie le ballon au fond des filets à deux reprises. Des quatre buts à combler à un quart d’heure du terme, l’Aviron en aura remonté deux (18-20, 56e), avant de craquer une dernière fois (18-22, 57e). Les Basques auraient-elles raté le coche ? Toujours est-il que la nouvelle équipe de l’ex-bayonnaise Ana Ascery, qui avait perdu tous ses matchs amicaux de pré-saison face à l’Aviron, s’est reprise comme il se devait en championnat. Quant au groupe bleu et blanc, il attend encore son premier succès dans son antre de Lauga.

La question

Comment expliquer ce revers contre une équipe pourtant à sa portée ?

Stéphanie Ludwig (coach de Bayonne) : « On savait que Bruguières était une équipe rodée, qui a l’habitude de la N1. Elles ont accroché Nice, nous les avons donc prises au sérieux. Peut-être que la différence s’est faite sur notre manque d’expérience et de naïveté par rapport au tir face à la gardienne. C’est difficile de rattraper le coup derrière, même si nous sommes revenues à deux buts. Il nous a manqué cette lucidité pour passer devant. Certes, c’était une équipe qui était à notre portée mais elles ont bien joué le jeu. C’est une déception parce que c’était un match à domicile et parce qu’on n’a pas encore gagné chez nous. »

Fiche technique

Bayonne 19
Bruguières 23

LIEU Bayonne (salle Lauga). SPECTATEURS 300 environ. ARBITRES Thierry Dauba et Cesar Fernandes. MI-TEMPS 7-12.

BAYONNE Gardienne : Diadhiou (15 arrêts). Joueuses : Chabat (7 buts), Altuna (4), Ricarrère (3), Roseti (cap., 3), F. Amadou (1), Carricart (1), Gehin, Hill, Mayer, Ozcoïdi, Rambaut. Exclusions temporaires : Hill (15e, 43e), Mayer (56e).

BRUGUIERES Gardiennes : Tonello (cap., 18 arrêts), Bruel (2 arrêts). Joueuses : Lasserre (6), Fargues (5), Marrier (5), Zarone (3), Rousseau (2), Castaneda (1), Douat (1), Ascery, Chassaigne, Duffaut. Exclusions temporaires : Fargues (26e), Castaneda (27e, 38e), Marrier (29e), Bruel (43e), Rousseau (48e), Ascery (54e).

AU CLASSEMENT Bayonne 6e avec 8 points (-1), Bruguières 7e avec 8 points (-17).

Je suis fière d'être partie sur une montée

Bayonne 19 - Bruguières 23

avant match Bayonne-BOC

AVIRON BAYONNAIS HB - BRUGUIERES OC 31 HB

Pronostic : Bayonne


Avec deux succès à son actif, l’Aviron Bayonnais respecte pour l’heure son tableau de marche dans la course au maintien. Un troisième succès ce week-end chez lui à Lauga face à Bruguières conforterait les belles certitudes de Florence Amadou et ses coéquipières. Mais en face, le BOC 31 est déterminé à débloquer enfin son compteur… après avoir été contraint au match nul à deux reprises.

 

Carmaux domine Bruguières


Carmaux bat Bruguières par 36 à 29

L'US Carmaux Handball recevait, samedi, l'équipe de Bruguières, l'une des places fortes du championnat Prénational. Un premier vrai test pour des Carmausins invaincus face aux banlieusards toulousains (4es) qui avaient jusque-là enregistré une seule défaite. D'entrée de jeu,

Carmaux imposait son rythme et prenait la main par Puma et Cuq, en réussite dans le premier quart (11-7 à la 16e). Vincent Gayral, toujours performant dans les cages, réalisait une partie exceptionnelle avec 23 arrêts décisifs, formant un rempart infranchissable. Les Carmausins atteignaient la pause avec 4 buts d'avance (17-13).

En seconde période, malgré les efforts de Beliandjou (ex-pro D1), Bruguières ne pouvait rivaliser et le score enflait très vite pour atteindre 9 buts à la 50e (29-20), avec Mdallah en demi-centre qui imposait sa puissance et Dalle qui concluait par 6 fois sur son aile. Toute l'équipe s'est mise au diapason et les 10 dernières minutes ne seront que gestion. Carmaux pouvait faire tourner et gérer les organismes dans l'optique d'une longue saison. 36-29 au final, les rouges et blancs poursuivent leur moisson de victoires (4 sur 4) et restent leaders en compagnie de Rodez et Tournefeuille. Une place qu'il faudra confirmer ce week-end à St-Girons, une équipe souvent difficile à manœuvrer sur ses terres.


 

coupe de France 3ème tour

Le BOC s'impose en Gironde

 La jeune Bruguièroise Noémie Lacam (née en 1998) a disputé son premier match en N1 contre Blanquefort 

Face à Blanquefort (N2) - cité de l'agglomération bordelaise - les Bruguièroises n'ont pas fait de quartier et se sont adjugé haut la main le gain de ce 3e tour de la coupe de France Nationale (30 à 18). Le break a eu lieu à partir de la 20e minute, moment où le coach Alain Hatchondo faisait tomber un temps mort pour recadrer les velléités de ses joueuses qui répondaient du tac au tac à ces injonctions par un + 7 assassin. À noter le retour après blessure de la nouvelle recrue venue du Bayonne Ana Ascery (pivot) et de la jeune Noémie Lacam (ailier) fraîchement sortie du pôle Midi-Pyrénées et de la catégorie des moins de 18 ans bociste.


 

Prénat M Carmaux Bruguières le choc annoncé

Premier choc ce samedi à domicile face à Bruguières

 Carmaux en tête du championnat.. 

Grâce à la victoire sur les terres des Fénix Toulouse et après trois journées, l'US Carmaux-Vers partage la tête du championnat avec Rodez et Tournefeuille. Le succès de ce samedi n'a pas été facile. Les Carmausins infligeaient par deux fois un 4-0 aux Toulousains pour mener de 8 buts à la 2e et de 5 aux citrons (21-16). On se dit alors que la partie est bien engagée, c'était sans compter sur la fougue des jeunes Toulousains qui grignotaient leur retard par des contre-attaques et des buts en pivot. Toulouse prenait la tête à 10 minutes de la fin (29-27). Kévin Abdallah et Saîd Mdallah, auteurs de 6 et 8 buts, maintenaient Carmaux à flot, 32-32 (59e), avec le suspense en prime. Il faudra la vista de Cyprien Dalle pour inscrire le but de la victoire dans les 30 dernières secondes. Les Carmausins ont eu chaud mais remportent néanmoins les 3 points de la victoire, avant un match déjà décisif face à Bruguières ce samedi.

Décisif car Bruguières (4e), qui ne cache pas ses ambitions, talonne le trio de tête avec une seule défaite contre le leader (Rodez).

 

Ancienne joueuse du BOC... Le show Marie Hien pour sauver les meubles


Les trois points et c'est tout

Handball - Prénationale féminine. Succès 22-12 au terme d'une prestation plus que mitigée

Il y a des matches qu'il vaut mieux oublier une fois que le buzzer a retenti. Ne retenir que les trois points, tant le reste aura été fade. À croire qu'une semaine après la rencontre contre Castanet en Coupe de France, où elles avaient montré un visage conquérant, les Couserannaises se sont attribué un week-end de coupure face à une équipe de Tournefeuille clairement diminuée. Bien sûr, elles l'ont emporté, de dix buts même, mais face à la vaillance et à l'abnégation des visiteuses, le relâchement proche de la nonchalance affiché par les locales fut difficile à avaler, pour le staff comme pour les supporters.

Le problème majeur du SGHBC, dans cette rencontre, c'est qu'aucune des joueuses n'a été capable de briser le doute qui s'est inséré dans l'esprit du groupe dès l'entame. Subissant le rythme d'une équipe venue pour le casser au maximum, ce qui est logique quand on se déplace avec une seule rotation, les Ariégeoises s'endorment. Les coaches, malgré un temps mort, ne parviennent pas à remobiliser leur troupe qui rate à tour de bras, ne se replie pas, monte les ballons «en footing». Au quart d'heure les travées de Buffelan commencent à gronder (6-4). Si une légère accélération permet au banc d'espérer un déclic (11-6, 28e), les locales se rendorment une fois de plus (11-7 à la mi-temps)

Le show Marie Hien pour sauver les meubles

Heureusement, dans ce marasme, une fille crève l'écran, comme l'on s'y attendait. Marie Hien, ex-pensionnaire de Bruguières (N1) et de passage en Ariège, a retrouvé ses buts pour dépanner en l'absence de Léa Mangin. L'absence de repli des locales n'a fait que mettre en valeur la portière ariégeoise : 30 arrêts au total, dont 19 dans le second acte, elle est le seul éclair présent sur le terrain, verrouillant les velléités adverses, qui, malgré un investissement proche de l'acharnement, auront sans cesse buté sur ce dernier rempart. Nous passerons sur le deuxième acte qui, outre l'étalage du talent de sa gardienne aux statistiques «Omeyesques» (73 % d'arrêts), n'aura rien vu d'extraordinaire à Buffelan. 22-12, le succès est net mais sans éclat. Honneur doit être rendu à Tournefeuille qui aura marqué les esprits par son abnégation et son allant. Loin de s'être rassurées, loin d'avoir régalé leur public, les Couserannaises poursuivent cependant leur bon début de saison en signant une deuxième victoire de rang. Il va maintenant falloir travailler d'urgence le contenu pour pouvoir reprendre du plaisir sur le terrain, la semaine prochaine contre Blagnac. Car une nouvelle prestation de ce genre, outre le fait qu'elle sera de mauvais goût, n'aura évidemment pas les mêmes conséquences au panneau d'affichage.


Dans les vestiaires

Landry Mangin (entraîneur de Saint-Girons) : «Il y a des matches comme ça où on ne trouve pas les mots pour remobiliser l'effectif autour du projet. Il faut remettre en question les entraînements et le management car je n'ai manifestement pas donné les clés du jeu aux filles. Je veux remercier Marie Hien pour son coup de main et sa performance, elle nous a sauvés d'un naufrage certain mais il me tarde qu'elle revienne apporter son envie et sa détermination sur le champ. C'est une grande joueuse, et pas seulement dans ses buts.»

SAINT-GIRONS HBC 22 - TOURNEFEUILLE II 12

(M-T : 11-7).

Pour le Saint-Girons HBC : Adams (6 buts), Balandram (1), Dedieu (2), Estaque (4), Guinard (1), Hien (gardienne), Milhorat (cap., 2), Pelzer (3), Preauchat (1), Pujol, Servat (2).


avant match BOC - NICE

BRUGUIERES OC 31 HB - OGC NICE COTE D'AZUR HB II

Pronostic : Nice II


Laminé au Pouzin, Bruguières espère au plus tôt son tout premier succès de ce championnat… histoire de ne pas tomber dans la spirale de l’échec. L’occasion est donnée au BOC 31 de déflorer son compteur à domicile contre la réserve de Nice… pas une mince affaire pour les coéquipières de Jade Lasserre face à de jeunes Niçoises en plein boom. La rentrée en N1 ne fait pas peur à cet OGCN co-leader (deux victoires initiales) capable de dominer outrageusement et constamment les débats.



BRUGUIERES OC 31 HB - OGC NICE COTE D'AZUR HB II 28 - 28 (Mi-temps : 15-16)

BRUGUIERES OC 31 HB - OGC NICE COTE D'AZUR HB II
28 - 28 (Mi-temps : 15-16)

Bruguières s’abonne aux matchs nuls à domicile face aux réserves de LFH. Après Toulon, c’est la réserve de Nice qui a pris un point en Haute-Garonne. Totalement dépassé par le rythme Niçois en début de match, Bruguières subit notamment les assauts des sœurs Plotton (Mathilde et Pauline, auteurs de 15 arrêts dans ce match). Le BOC 31 plie… mais ne rompt pas ! Mieux, il revient fort en seconde période, Suzanne Marrier égalise dans le final… avant que les deux équipes ne se neutralisent.
© 2011 Bruguières Occitan Club 31 Hanball - 31150 BRUGUIERES
 
adresse courrier :   Nathalie Pinto JP charpentes 10 impasse des chardons 31140 Aucamville
 
Contact :   2431027@handball-france.eu

Berthy ROY, 02.10.16, 05:20
 
 
 
 
création de site internet avec : www.quomodo.com