15.07.2018
08:57:01
Revue de presse

BRUGUIERES OC 31 HB - ENTENTE HANDBALL FEMININ LOIRE SUD 42 22-19 (Mi-temps : 10-09)


BRUGUIERES OC 31 HB - ENTENTE HB FEMININ LOIRE SUD 42
22 - 19 (Mi-temps : 10-9)
LE BOC 31 OBTIENT SON MAINTIEN


Duel capital en vue du maintien, Bruguières est parvenu à prendre le dessus sur son rival direct, l’entente Loire Sud 42. Une épreuve de force entre deux défenses qui donneront le tempo de ce match. A commencer par le BOC 31 qui réalise le meilleur départ… mais le visiteur Ligérien revient à hauteur, bien aidé par Florence Chanteclair. Bruguières insiste et trouve la solution en seconde période (19-13, 43’) : Delphine Tonello fait des prouesses (18 arrêts) et son équipe préserve l’essentiel durant le money-time. Joie intense pour des Bruguiéroises qui repartiront donc en N1 la saison prochaine.

Cette soirée est un moment particulier, un mélange d’inquiétude pour l'avenir du club en N1 et de nostalgie ...

Pour cet avant dernier match, le BOC rencontre l'équipe du Loire SUD 42, concurrent direct pour le maintien.  Pour cette occasion, Alain HATCHONDO peut aligner son équipe type avec le retour de blessure de Suzanne MARRIER,.la buteuse en titre de l'équipe.  Avec un pincement au coeur nous allons assister au dernier match à domicile de Stéphanie LANNES.

La première période débute bien pour le BOC, ... en l'espace de 5 minutes les "Rouges et Noires" mènent 4-1. Mais 3 arrêts successifs de la gardienne adverse permettent aux stéphanoises de recoller au score (5-5, 15').Une fin de première période sous  l'emprise de l'enjeu qui se traduit pour les filles par une succession de tirs stériles (10-9, 30').

Le début de la deuxième période  s'annonce plutôt bien pour les Bruguiéroises, avec des arrêts spectaculaires de Delphine TONELLO et des tirs qui font mouche (16-11, 39'). Fort de cette avance, les filles gèrent bien la fin de match face à une équipe adverse qui ne baisse pas les bras ... bien au contraire en marquant coup sur coup par leurs deux  internationales Algériennes Souad TITOU et Sihem HEMISSI. Un dernier arrêt de Delphine TONELLO en fin de match signe la belle victoire de nos protégées synonyme de maintien en N1 pour la saison prochaine. Bravo les filles et surtout merci pour ces  moments forts que vous nous avez fait vivre  !

Cette soirée se termine par une cérémonie en l'honneur de Stéphanie LANNES. Que d'émotion ... Internationale universitaire puis double championne de France de D1 avec l'équipe de METZ, ....avant de rejoindre le BOC en 2011, Stéphanie se retire des terrains de hand ... mais restera à tout jamais dans nos esprits et dans nos coeurs... Merci Stéphanie pour ce que tu as apporté au club.


BG Bruguières, le 15/05/2016





Bruguières enfin à l'abri - Handball. NF1. Le maintien est assuré

Jade Lasserre, la rage de vaincre./Photo DDM, Xavier de Fenoyl

Tel un prophète éclairé, Alain Hatchondo, avant même le coup d'envoi de ce quitte ou double, l'avait annoncé : «Au complet, vous savez, c'est une autre équipe.» Effectivement, et sans faire une seule seconde injure à leurs valeureuses suppléantes, le dispositif bruguiérois, fort des retours d'Avinens et de Marrier, a fait preuve d'une solidité sans faille, avant-hier soir. Histoire d'offrir à cette légende du handball qu'est Stéphanie Lannes, l'ancienne Messine, une sortie digne de son rang à quelques jours de ses 39 printemps. Et, par la même occasion, de valider pour de bon un maintien que le club piloté par Hervé Belluzzo ne voulait surtout pas rendre tributaire d'un éventuel faux-pas des proches voisines des Argoulets lors de la venue du Pouzin.

Dès l'entame, les contours du «happy end» se sont dessinés (3-0), avec une base arrière il est vrai sécurisée par les formidables parades de Delphine Tonello sur le dernier rempart. Et oui, une nouvelle fois, celle qui défendit naguère la bannière fonsegrivoise a brillé de mille feux, stoppant par exemple le jet à sept mètres de la toute dernière chance (15-11, 40e) visiteuse de retour au score. Quand bien même elles n'étaient pas venues en victimes expiatoires, les Foréziennes, tout en restant au contact grâce à la force de frappe de Souad Titou, n'ont jamais paru non plus en mesure d'inverser la tendance.

Des coalisées (en attendant la séparation entre Saint-Etienne et Saint-Chamond) qui joueront donc leur maintien, dans quinze jours, face au TFH. Les riveraines de l'Hers, elles, sont assurées de disputer une quatrième saison consécutive à cet échelon.

«Ce groupe au mental exceptionnel, nous le façonnons par retouches successives, avec nos moyens», débriefait le colistier de Stéphanie Blanc, ému lui aussi. Il y avait de quoi, tant, au jour d'aujourdhui, les abords de la ligne de flottaison semblent correspondre à son plafond.



 

TOULON ST CYR VAR HB II - BRUGUIERES OC 31 HB 30-21 (Mi-temps : 14-10)


TOULON ST-CYR HB II - BRUGUIERES OC 31 HB

30 - 21 (Mi-temps :  14-10)

LE BON BOL D'AIR TOULONNAIS

En difficulté ces dernières semaines, la réserve de Toulon St-Cyr s’est offert un bon bol d’air chez elle face à Bruguières
Avec le renfort précieux de Dounia Abdourahim, Toulon prend un temps d’avance en toute fin de première période. Impression confirmée au retour des vestiaires (19-12, 36’) avec Léa Serdarevic en dernier rempart. Dès lors, Bruguières est impuissant… et le derniers du tiers du match appartient aux Toulonnaises, Eden Julien (10 buts) et Mélody Serna sont les buteuses en vue dans le camp Varois. 
Trois points solidement acquis qui permettent à Toulon de se diriger vers le maintien.

Handzone, le 07/05/2016

 

BRUGUIERES OC 31 HB - LE POUZIN HB 22-26 (Mi-temps : 12-14)


BRUGUIERES OC 31 HB -  LE POUZIN HB

22 - 26 (Mi-temps :  12-14)

LE POUZIN A DU BATAILLER FERME

Dauphin du championnat, Le Pouzin ne lâche pas l’étreinte vis-à-vis du leader : il a fallu batailler ferme pour aller prendre trois points sur le terrain de Bruguières. Car Amélie Castaneda (7 buts) et le BOC 31 résistent jusqu’au retour des vestiaires : Aline Vouriot (16 arrêts) et la défense Pouzinoise prennent le dessus (14-18, 40’)… et si Bruguières tente de réduire plusieurs fois la marque, le visiteur Ardéchois, dans le sillage de Kellya Zulemaro (5 buts), maintient un écart suffisant jusqu’au coup de sifflet final.

Handzone, Bruguières le 30/04/2016

 

HANDBALL PLAN DE CUQUES - BRUGUIERES OC 31 HB 33-22 (Mi-temps : 13-11)


HANDBALL PLAN DE CUQUES  - BRUGUIERES OC 31 HB 

33 - 22 (Mi-temps :  13-11)

LE HBPC REMET DE L'ORDRE CHEZ LUI

Ballotté il y a peu en Gironde, le leader Plan-de-Cuques a remis de l’ordre dans ses affaires : le collectif Marseillais s’est défait avec autorité de Bruguières aux Ambrosis. 

Le visiteur Haut-Garonnais a pourtant donné le change en première période (10-9, 26’) à l’image des parades de Delphine Tonello. Mais Plan-de-Cuques change de braquet au retour des vestiaires : Christelle Houart se montre décisive (18 arrêts) et l’écart gonfle sous les coups de boutoir de Sandie Cleyssac ou Grâce Shokkos (5 buts chacune). 

Le HBPC termine par un +11 et n’est plus très loin de l’accession en D2.

Handzone, Plan de Cuques, le 16/04/2016

 
[05/03/2016] BOC 31 - LA GARDE
 

BRUGUIERES OC 31 HB - NARBONNE HB 32-20 (Mi-temps : 17-09)


BRUGUIERES OC 31 HB - NARBONNE HB 

32 - 20 (Mi-temps :  17- 09)

LE BOC ASSURE FACE A UNE EQUIPE DE NARBONNE EN DIFFICULTE ...

Le BOC se doit de gagner cette rencontre face à la lanterne rouge du classement et se rapprocher un peu plus du maintien.
S'appuyant sur une défense intraitable les "Rouges et Noires" prennent le dessus sur leur adversaire du jour dès l'entame de la rencontre et s'assure une victoire confortable construite sur de belles phases de jeu offensives.

Arithmétiquement le maintien n'est pas encore acquis, même si le BOC brille par ses résultats ces derniers temps ...  

La fin du championnat s'annonce palpitante !

BG, Bruguières, le 9/04/2016

 

CA BEGLAIS - BRUGUIERES OC 31 HB 27-26 (Mi-temps : 17-14)


CA BEGLAIS - BRUGUIERES OC 31 HB

27 - 26 (Mi-temps :  17- 14)

DIHARCE LIBERE LES BEGLAISES

A domicile, Bègles n’a pas raté son rendez-vous face à Bruguières en vue de garder ses distances sur la zone rouge. 

En menant la première période sur un rythme effréné, Soukeina Sagna (10 buts), Jessie Lepère (6 buts) et le CAB mènent le bal à la pause. Une domination Girondine qui se poursuit en seconde période (24-20, 49’) malgré la superbe prestation de Delphine Tonello (18 arrêts) dans la cage adverse. 

Bruguières revient en force et égalise dans le final… mais Léa Diharce marque à la toute dernière seconde le but de la victoire Béglaise.


Handzone, Le 4/04/2016

 

Bruguières en progrès


«Un mois sans match officiel, c'est toujours délicat à gérer. Néanmoins, nous avons hâte de reprendre.» Entraîneur de Bruguières (7e de NF1, poule 3), Alain Hatchondo ne cache pas son soulagement avant de renouer avec la compétition demain après-midi (16 heures) sur le parquet du CA Béglais (10e).


Après cette longue coupure, les filles du BOC vont devoir vite se remettre dans le bain face à un concurrent direct pour le maintien. «Un adversaire qui n'avait pas volé sa victoire à l'aller (23-26)», rappelle le coach. Forcément, pour ce deuxième acte, il y aura de la revanche dans l'air. Mais les Bruguiéroises voudront surtout retrouver le niveau de jeu qui leur avait permis d'enchaîner les succès lors des trois dernières journées, dont une grosse performance mi-février sur le parquet de Bouillargues (22-28), troisième du classement. «Sur le contenu, les progrès sont là. J'insiste notamment sur la récupération et les remontées de balle. Sans oublier une efficacité retrouvée devant les gardiennes adverses», détaille Alain Hatchondo.


Le chemin vers le maintien est encore long


À sept journées de la fin du championnat, une victoire en Gironde serait la bienvenue. Mais l'entraîneur se veut prudent : «Bien évidemment, un succès à Bègles nous permettrait de se mettre un peu plus à l'abri. Malgré tout, le chemin vers le maintien est encore long. Si nous gagnons ce week-end et la semaine prochaine à domicile contre Narbonne (lanterne rouge), on y verra déjà un peu plus clair.»


La Depeche, Le 2/03/2016

 

BRUGUIERES OC 31 HB - HB GARDEEN 29-24 (Mi-temps : 14-09)


BRUGUIERES OC 31 HB - HB LA GARDE

29 - 24 (Mi-temps :  14 - 09)

LE BOC 31 FAIT LA BONNE OPERATION


Dans un duel pour le maintien, Bruguières a pris le dessus sur son concurrent direct, La Garde. Trois points acquis grâce à une excellente défense autour de Delphine Tonello. Lauriane Duffaut marque le but du +7 à la 28ème minute et le BOC 31 a fait un pas important… peu avant la pause. La Garde est certes distancé… mais ne lâche rien en seconde période : Takoua Chabchoub (11 buts) inquiète l’hôte Haut-Garonnais (23-21, 49’). Un danger que Bruguières prend au sérieux… Léa Ravisé et Marie Rousseau lui donnent alors de l’air dans le final… le BOC 31 empoche avec bonheur trois points ultra-importants.


Handzone, Le 8/03/2016





BRUGUIERES OC 31 HB - HB GARDEEN

29 - 24 (Mi-temps :  14 - 09)

LE BOC ASSURE ... DANS UN MATCH PIEGE POUR LE MAINTIEN


L'équipe du BOC accueille l'équipe de La Garde. Pour mémoire, cette équipe lui avait arraché le match nul à l'aller dans les dernières secondes.. Un scénario que les "Rouges et Noires" ne veulent pas revivre.

Apres 2 belles victoires à l'extérieur face à des équipes du haut de tableau, les Bruguiéroises se doivent de rester sur cette belle lancée, en recevant comme il se doit cette équipe de La Garde, un concurrent direct  pour le maintien.

Les filles mènent de la tête et des épaules la première partie du match, une période marquée par le réalisme de Suzanne MARRIER  (8 buts). Une légère baisse de régime des "Rouges et Noires" en deuxième période permet aux Gardéennes emmenées par la tunisienne Takoua CHABCHOUB (n°99) de revenir au score (23 - 21, 50'). L'ombre d'un doute se met alors à planer sur le parquet du BOC jusqu'à la 57ème minute où Léa RAVISE (n°33) dans un second souffle montre la voie pour prendre définitivement le large et terminer la rencontre en beauté  (29 - 24).


Bravo les filles ... L'équipe du BOC vient de prendre une sérieuse option pour le maintien.


BG, Bruguières, le 05/03/2016

 
[05/03/2016] BOC 31 - LA GARDE
 

Alain Hatchondo, garant des valeurs Bruguiéroises


A deux pas de la métropole Toulousaine, Bruguières vit depuis longtemps au rythme du handball. Cette petite cité Occitane de 5.200 âmes mise évidemment sur la formation des jeunes mais elle abrite aussi et surtout une équipe féminine qui ne manque pas d’audace. Pensionnaire de Nationale 1 depuis trois saisons, l’équipe fanion du BOC 31 s’appuie sur son mentor de toujours… un certain Alain Hatchondo, personnage bien connu dans le petit monde du handball Midi-Pyrénéen. L’homme a du charisme et fait profiter à son club d’une expérience handballistique vieille de quarante ans… La recette fonctionne : depuis son arrivée, le BOC 31 avale les échelons du National et n’en finit plus de surprendre les observateurs. Pourtant à Bruguières, il n’y a pas de pétrole… ça se saurait depuis le temps ! Alors on s’appuie sur les idées du coach. En l’absence de moyens financiers, le club du président Belluzzo mise avant tout sur les valeurs humaines : de la combativité, de la camaraderie et une bonne dose de culot pour repousser sans cesse les limites sportives. « Sans des valeurs de solidarité et de convivialité, on n’est pas grand-chose… c’est pour cela que je dis chapeau aux filles. Mais ça ne suffit pas, il faut aussi qu’elles adhèrent à un projet qui soit clair et qui amène des résultats ». Mis à part l’ancienne Messine Stéphanie Lannes, ne cherchez pas de nom connu ou d’anciennes ayant évolué en D1. Dans cet effectif de N1, l’amateurisme est le statut en vigueur, il n’en reste pas moins que la performance reste une exigence au quotidien.


Qui de mieux que le technicien Bruguiérois pour parler de ses joueuses… avec passion mais sans flagornerie outrancière. Buteuse en chef (près de huit buts par match), Suzanne Marrier fait sensation depuis plusieurs mois : « Suzanne commence à atteindre sa plénitude… à force de travail, elle commence surtout à prendre conscience de ses capacités. Elle surprend car ses impacts deviennent très variés ». Meneuse attitrée du groupe, « Adèle Fargues s’est fixée sur Toulouse depuis janvier… enfin, elle est avec nous toute la semaine, elle fait un boulot énorme sur la récupération de balles, c’est un gros moteur pour nous. Au poste de pivot, Jade Lassère a beaucoup de possibilités. Notre ailière Celia Avinens retrouve confiance dans son tir malgré un trou en début de saison. Mélanie Salesses, bien qu’étant sur une jambe et demi, est une fille très intelligente, qui sait jouer sur un faux-rythme. Le métier de Stéphanie Lannes nous aide beaucoup, elle sait mettre le ballon au chaud quand il faut et prendre ses responsabilités aux tirs ». Dernière individualité citée et non des moindres, la gardienne titulaire, Delphine Tonello : « elle n’est jamais meilleure que lorsqu’elle est seule au poste. C’est étonnant… je fais d’ailleurs le parallèle avec Thierry Omeyer. Est-ce que lui se soucie de savoir si son remplaçant va rentrer ou pas ? Bien sûr que non… et Delphine, c’est pareil. A Bouillargues en première période, elle accumule les arrêts et en seconde, elle sait faire ceux qui sont décisifs. Les autres joueuses se mettent plus ou moins à l’unisson… et c’est comme ça que la sauce prend. Je me force à leur prouver qu’on n’est pas plus bête que les autres. Regardons qui se présente devant nous… réfléchissons et jouons en conséquence, des choses qu’on ne travaille malheureusement pas assez dans les pôles au profit du renforcement musculaire. On doit acquérir des savoir-faire.. mais tant qu’on ne les transforme pas en savoir-agir, ça ne vaut rien ».


Le maintien bille en tête, l’objectif affiché depuis trois ans. Et le BOC 31 s’y tient scrupuleusement. La preuve avec deux superbes victoires acquises coup sur coup en déplacement : « on est d’abord allé à Antibes avec un effectif réduit. On y a trouvé une équipe moins agressive qu’au match aller… un match perdu chez nous et d’ailleurs j’avais les crocs. Là-bas, on fait une grosse première mi-temps : inscrire 22 buts en trente minutes, ça ne m’est pas souvent arrivé ! Derrière, on est capable de remettre ça à Bouillargues ». Face à un cador taillé pour l’accession en D2, le petit poucet Haut-Garonnais a vaillamment retroussé ses manches : « on est parti avec une seule gardienne et huit joueuses de champ. Face à une 0-6 traditionnelle, on est resté mobile avec nos petits gabarits » indique Alain Hatchondo. « J’ai senti beaucoup plus de maturité… notamment en infériorité numérique et même lorsque l'entraîneur adverse décide de changer de défense ». Résultat, un exploit retentissant (22-28) qui facilite l’opération maintien. Rien n’est évidemment acquis car le championnat est plus serré que jamais en poule 3 : prochain défi, battre La Garde, un concurrent direct au profil sensiblement identique « on avait fait match nul là-bas. Les Gardéennes ne lâchent pas, c’est une équipe complète avec une pivot qui a du métier, l’arrière Chabchoub dangereuse sur le un contre un et une gardienne qu’il ne faut pas faire briller. Simplement, c’est un match à six points ». Méfiance toute particulière d'autant plus que Bruguières peine à domicile depuis le début de saison. Mais coach Hatchondo se veut confiant pour la suite des évènements : « pour l’instant, c’est bien. Mais ce sera un championnat serré jusqu’au bout… et d’ailleurs, chaque match est serré. Il nous reste huit matchs à disputer dont quatre à la maison qui ne sont pas donnés. Des matchs couperets qu’il faut gagner ». 7ème avec trois points d’avance sur le premier relégable, le BOC 31 ne lâchera rien comme les saisons passées : « la première année en N1, il y a eu l’effet de surprise avec l’élan de la montée. La seconde, on a changé de poule et on n’était pas connu dans le sud-est. Cette saison, on se sait attendu ». Mais nul doute qu’avec de telles valeurs humaines, des convictions chevillés au corps et un brin de réussite, le BOC 31 a encore un bel avenir en N1.


Handzone, Le 4/03/2016

 

S.U.N. A.L. BOUILLARGUES - BRUGUIERES OC 31 HB 22-28 (Mi-temps : 10-18)


S.U.N. A.L. BOUILLARGUES - BRUGUIERES OC 31 HB

22 - 28 (Mi-temps :  10 - 18)

LE BOC 31 S'ECLATE DANS LE GARD


Brillant à Antibes une semaine plus tôt, Bruguières a fait encore plus fort du côté de Bouillargues malgré un effectif réduit. Chez un ex-candidat à la D2, le BOC 31 s’envole au score en fin de première mi-temps grâce à une défense intraitable et une Delphine Tonello (15 arrêts) en état de grâce. Les Bruguiéroises se révèlent héroïques dans le second acte et signent une victoire aussi éclatante qu’inattendue : malgré les 9 buts de Lombardo, Bouillargues n’a pas vu le jour… et déçoit une fois de plus devant son public

Handzone, Le 15/02/2016




S.U.N. A.L. BOUILLARGUES - BRUGUIERES OC 31 HB 

22 - 28 (Mi-temps :  10 - 18)

LE BOC RECIDIVE EN PULVERISANT LE TROISIEME DU CHAMPIONNAT !


L'équipe du BOC  n'est jamais aussi forte que lorsqu'elle se sent en danger ... Les lionnes "Rouges et Noires" ont dévoré sans scrupule leurs adversaires .... pour la deuxième fois cette saison. A croire que le BOC est la bête" Noire" des Nîmoises.


Après une nette victoire à Antibes, les filles d'Alain Hatchondo ont récidivé à l'extérieur.  Ce soir, malgré un effectif réduit à 9 joueuses pour de nombreuses blessures ... toutes les filles présentes sur le terrain ont été de la fête ... en martelant  la cage adverse et en défendant avec abnégation leur cage ... tout particulièrement, Delphine Tonello qui a été remarquable ce soir dans son but ... 


Avec cette deuxième victoire consécutive, l'équipe s'éloigne de la zone de relégation ... 


Bravo les filles ... ensemble ... ne lâchez rien ... conservez cet esprit combatif !


BG, Bouillargues, le 13/02/2016





«Marquer vingt-deux buts en trente minutes, ça ne nous est pas arrivé souvent.» Voilà comment Alain Hatchondo, entraîneur du BOC, résume la performance de ses protégées le week-end dernier sur le terrain d'Antibes-Juan-les-Pins (24-31).


Huitièmes de la poule 3 de NF1 (4V, 2N, 7D), les Bruguiéroises ont ainsi retrouvé leur lucidité devant le but adverse. Ce qui leur a souvent fait défaut cette saison et notamment lors de leur précédente sortie mi-janvier lors du derby perdu contre le TFH (25-27). «Entre les tirs sur les poteaux ou directement sur la gardienne, nous avions de gros soucis dans la finition. Au final, cette victoire dans les Alpes-Maritimes fut une belle surprise. Quand chaque joueuse fait son boulot, c'est forcément plus facile pour prétendre à la victoire», explique le coach.


Un effectif décimé


Mais ce soir dans le Gard, Alain Hatchondo ne s'attend pas à une partie de plaisir sur le parquet de Bouillargues, troisième du classement. «Nos adversaires restent sur un match nul au TFH. Elles n'ont pas dû bien le digérer. De plus, nous l'avions emporté à l'aller (25-24). Mais ce qui m'inquiète le plus, c'est mon effectif avec une accumulation de blessées. Pour ce match, je risque de partir avec seulement huit joueuses», souligne Alain Hatchondo, qui pense déjà à la réception de La Garde (7e) le 5 mars, concurrent direct pour le maintien.


LaDepeche, le 13/02/2016 (avant match)


 

O. ANTIBES JUAN LES PINS HB - BRUGUIERES OC 31 HB 24-31 (Mi-temps : 11-22)


O. ANTIBES JUAN LES PINS HB - BRUGUIERES OC 31 HB

24 - 31 (Mi-temps :  11 - 22)

LE BOC 31 FAIT FORT AVANT LA PAUSE


Antibes confirme ses difficultés du moment... en concédant une nouvelle défaite à domicile face à Bruguières


Panne sèche au démarrage pour les Azuréennes de Fabrice Blonbou, Sonia Bonche et sa défense prennent l’eau dès le premier quart d’heure (4-12, 18’) sous les coups de boutoir de Suzanne Marrier (10 buts), Jade Lasserre et Celia Avinens. Avec 11 buts d’avance à la pause, Bruguières a fait le plus dur et gère efficacement le second acte. 


Victoire éclatante mais surtout belle opération comptable en vue du maintien pour les Hauts-Garonnaises d’Alain Hatchondo.


Handzone, le 8/02/2016





O. ANTIBES JUAN LES PINS HB - BRUGUIERES OC 31 HB 

24 - 31 (Mi-temps :  11 - 22)

LE BOC ATOMISE ANTIBES  ...


En déplacement sur le sable d'Antibes les "Rouges et Noires" se devaient de gagner ce match pour ne pas se faire un peu plus ensabler dans les profondeurs du classement.


Les filles du BOC sous la baguette d'Alain HATCHONDO ont su être à la hauteur des enjeux de cette rencontre en atomisant littéralement leurs adversaires. Les "Rouges et Noires" sortent du premier round avec 11 buts d'avance. Emmenées par Suzanne MARRIER, Jade LASSERRE, Celia AVINENS et Stéphanie LANNES ont fait parler la poudre à plusieurs reprises ... pulvérisant les deux gardiennes adverses. Un match gagné haut la main à l'extérieur (24 - 31).


Nous félicitons l'équipe pour cette belle remise en question et nous lui souhaitons de garder cet esprit de conquête ... 


A ce jour, l'équipe de Narbonne en perdant les 5 dernières rencontres s'installe un peu plus dans sa place de premier relégable avec 19 points précédé par Bègles et Toulouse à 3 points, puis par Bergerac et Bruguières à 4 points ... rien n'est joué, tout reste à "bien" faire pour le BOC ... la deuxième partie du championnat s'annonce à la fois passionnante et indécise ...



BG, Antibes, le 6/02/2016

 

BRUGUIERES OC 31 HB - TOULOUSE FEMININ HB 25-27 (Mi-temps : 11-12)


Si les Toulousaines ont pu compter à plusieurs reprises sur l'aide des poteaux, elles peuvent surtout remercier leurs gardiennes Lucie Gourdain et Céliane Ringuet, impressionnantes sur leur ligne. «Nous avons eu un peu de chance. Cependant, nous méritons cette victoire. Certes, nous sommes sur une bonne dynamique. Mais la saison est encore longue», rappelait Daniela Petkovic.

Bruguières n'a pas confirmé

De son côté, le BOC, vainqueur une semaine plus tôt de Bergerac (36-26), avait une belle occasion de prendre quatre points d'avance sur son rival. «Mais dans mon effectif, quelques filles pensaient encore au match aller. D'une manière générale, je pense que l'on a voulu trop bien faire. À l'arrivée, certaines joueuses n'ont pas pris leurs responsabilités», constatait l'entraîneur Alain Hatchondo. Avant d'insister sur un cruel manque de lucidité dans la finition. «Il y a eu trop de tirs sur les gardiennes toulousaines. Et à ce niveau, ça ne pardonne pas. Malgré tout, notre adversaire mérite amplement les trois points.»

Après une coupure de trois semaines, le BOC et le TFH reprendront le championnat le 6 février.

LaDepeche, le 19/01/2016




BRUGUIERES OC 31 HB - TOULOUSE FEMININ HB  

25 - 27 (Mi-temps :  11 - 12)

LE DERNIER QUART D'HEURE TOULOUSAIN


Dans le derby de Haute-Garonne, Toulouse confirme son retour en forme à Bruguières. L’effet Petkovic est-il en train de faire son effet ? Toujours est-il que la défense du TFH a tenu le choc durant toute l’heure de jeu. 
Solidité défensive qui trouve sa récompense à l’entrée du dernier quart d’heure : au coude-à-coude jusque-là avec son hôte, Toulouse s’échappe en fin de match (19-26, 54’) dans le sillage du duo Aymard - Lousteau (13 buts). Bruguières réduit la marque tardivement mais la victoire Toulousaine est acquise, les deux équipes Haut-Garonnaises se retrouvent désormais au même niveau au classement.

Handzone, le 18/01/2016




BRUGUIERES OC 31 HB - TOULOUSE FEMININ HB  

25 - 27 (Mi-temps :  11 - 12)

LE BOC PERD FACE A UNE EQUIPE DU TFH PLUS ENGAGEE ...


Dès l'échauffement on peut lire sur le visage de l'équipe visiteuse une certaine détermination face à laquelle les "rouges et noires" affichent une certaine décontraction.

Une équipe du TFH qui n'a plus rien à perdre dans ce match pour le maintien, soutenue par une large public Toulousain venu en voisin.


Le score étriqué de la première mi-temps reflète le déroulement de ce premier acte. Les deux équipes se craignant, les défenses neutralisent les tentatives d'attaque. Peu de buts et le sentiment que ce match va se jouer à un détail près ... de taille ... l'engagement.


Les "violettes" ne lâchent rien et comme au match aller le dernier quart d'heure est fatidique aux Bruguiéroises. Les "rouges et noires" jouent de quelques maladresses dans leur relance et de malchance dans leur tir s'écrasant pour un bon nombre d'entre eux sur la barre. Le TFH en profite pour creuser l'écart (19-26) et  se mettre à l'abri définitivement malgré un retour bien tardif du BOC (25-27).


Ce soir, c'est l'équipe la plus engagée et la plus réaliste qui a remporté logiquement la rencontre. Le BOC a perdu l'occasion d'engranger deux précieux points pour le maintien avant deux déplacements difficiles à Antibes puis à Bouillargues.


BG, Bruguières, le 16/01/2016


 
[09/01/2016] BOC 31 - BERGERAC
 

BRUGUIERES OC 31 HB - BERGERAC PERIGORD POURPRE HB 36-26 (Mi-temps : 18-15)


BRUGUIERES OC 31 HB - BERGERAC PERIGORD POURPRE HB  

36 - 26 (Mi-temps :  18 - 15)

LE BOC 31 ... et les 36EMES RUGISSANTS


Pour sa première en 2016, Bruguières a fait très fort en laminant un Bergerac en détresse sur le plan défensif. Les supporters du BOC 31 ont apprécié le spectacle,Bergerac débute fort (7-13, 16’) mais c’est là l’unique motif de satisfaction côté Périgourdin. 

Car pour le reste, Bruguières fait cavalier seul après la 20ème minute. Du grand art lorsque l’attaque Haut-Garonnaise fait mouche quasiment à chaque possession : Suzanne Marrier (10 buts), Celia Avinens ou Adèle Fargues s’en donnent à cœur joie. 36 buts inscrits et 10 buts d’écart à l’arrivée, 

Bruguières fait la bonne opération en vue du maintien.





BRUGUIERES OC 31 HB - BERGERAC PERIGORD POURPRE HB  

36 - 26 (Mi-temps :  18 - 15)

LE BOC REDEMARRE LE CHAMPIONNAT SUR LES CHAPEAUX DE ROUE  ...


L'équipe du BOC emmenée par sa meneuse de jeu Adèle FARGUES et sa meilleure buteuse en titre Suzane MARRIER a battu à plate couture l'équipe de BERGERAC.


Une équipe de BERGERAC affichant pourtant sur le papier une équipe "pro" comportant 7 joueuses étrangères : 2 joueuses en sélection algérienne, une jeune joueuse Guinéenne talentueuse, une joueuse Centrafricaine ayant évoluée en  LFH et venant de D2, une joueuse Serbe évoluant l'année dernière en D2, des gardiennes Ivoirienne et Roumaine.


Face à cette équipe de joueuses de qualité, nos  joueuses ont fait valoir leur volonté et leur talent sous la baguette "tactique" d'Alain HATCHONDO. Les "rouges et noires" ont répondu "présentes" pour ce match de reprise et dernier des matchs aller.


Après un début de première mi-temps laborieux dominé par les "jaunes canaris", les Bruguiéroises reccollent au score au bout de 20 minutes de jeu pour  terminer cette première phase avec un score à leur avantage (18 - 15).

Durant la deuxième phase nos joueuses nous ont régalé par leur vitesse de jeu et par la finesse dans leur finition. Nous saluons le retour de Léa RAVISE et d'Audrey ZARONE auteurs de très jolis buts.


Bravo les filles ... nous comptons sur votre "abnégation héroïque" en défense et votre "finesse de jeu" en attaque pour le prochain derby contre le TFH...


BG, Bruguières, le 09/01/2016


 

ENTENTE HANDBALL FEMININ LOIRE SUD 42 - BRUGUIERES OC 31 HB 21-20 (Mi-temps : 13-10)


ENTENTE HANDBALL FELMININ LOIRE SUD 42 BRUGUIERES OC 31 HB - 

21 - 20 (Mi-temps :  13 - 10)

LE BOC ECHOUE DE PEU A L'EXTERIEUR ...


Le BOC privé de plusieurs joueuses clés n'a pu décrocher à St Etienne les 2 points d'un match nul mérité.


La première mi-temps est équilibrée entre deux équipes prenant tour à tour l'avantage. Le BOC mène les 20 premières minutes. L'équipe locale terminant mieux cette période qu'elle ne l'avait entamée (13 -10).


La deuxième mi-temps se déroule à l'inverse de la première. Le BOC affiche jusqu'à 6 buts de retard après 20 minutes de jeu .... avant que la réussite ne s'inverse en faveur du BOC ... mais les 10 dernières minutes sont trop courtes pour permettre aux "rouges et noirs" de refaire leur retard et de décrocher le match nul. Un score final de 21 à 20 qui peut laisser quelques regrets .... 


En attendant la reprise du championnat avec un effectif que nous espérons au complet, je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année...


BG, St Etienne, le 12/12/2015


 

BRUGUIERES OC 31 HB - TOULON/SAINT-CYR VAR HANDBALL 25-33 (Mi-temps : 10-18 )



BRUGUIERES OC 31 HB - TOULON ST-CYR VAR HB II
25 - 33 (Mi-temps : 10-18)
TOULON DEMARRE TAMBOUR BATTANT

En visite à Bruguières, la réserve de Toulon St-Cyr avait emmené deux renforts de LFH en Haute-Garonne : bonne pioche pour le club Varois car Gueneba Tandjan et Abiba Fofana ont crevé l’écran (23 buts à elles deux) ce week-end sur le parquet Bruguiérois : une entrée tonitruante des Toulonnaises (5-13, 20’) et Bruguières, plombé par une entame catastrophique, n’a pas d’autre alternative que de suivre loin derrière son adversaire du soir. Jade Lasserre (6 buts) et le BOC 31 encaissent au final une lourde défaite devant leur public. En face, Toulon St-Cyr se relance après un mois de novembre infructueux.




BRUGUIERES OC 31 HB - TOULON/SAINT-CYR VAR HANDBALL

25 - 33 (Mi-temps :  10 - 18)

LE BOC S'INCLINE FACE UNE EQUIPE DE LFH


Le BOC privé de sa meneuse de jeu, Adèle FARGUES, s’incline face à une équipe de TOULON/SAINT CYR plus que renforcée pour l'occasion avec 7 joueuses évoluant en LFH (pas de match de LFH ce week-end).


C'est regrettable, de devoir se battre à armes inégales (de plus, pour la deuxième année consécutive) face à une équipe de ce calibre. Certes ce sont les règles du jeu ... mais quand même, elles nous semblent quelque peu injustes ... une règle plus équitable devrait éviter dans ce contexte "exceptionnel" (pas de match pour l'équipe 1) qu'une joueuse ayant joué le dernier match en équipe 1, puisse jouer ce type de match  en équipe réserve.


Espérons que cette défaite ne pèsera pas lourd pour le maintien....



BG, Bruguières, le 05/12/2015





BRUGUIERES OC 31 HB - TOULON ST-CYR VAR HB II

Pronostic : Bruguières

Auteur d’un excellent match nul au Pouzin, Bruguières veut poursuivre sur sa lancée à l’occasion de la réception de la réserve Toulonnaise. Une victoire attendue du BOC 31 d’autant que celui-ci peine à domicile depuis l’entame du championnat (une seule victoire en quatre matchs). En face, Toulon St Cyr est toujours en recherche de continuité dans ses résultats, lui qui attend la victoire depuis plus d’un mois. Deux déplacements de fin d’année attendent les jeunes de Carine Bertrand : accrocher au moins une victoire permettrait de passer les fêtes plus sereinement.



 

Bruguières a retrouvé ses valeurs


«Mes joueuses ont enfin retrouvé leurs qualités de combattantes.» Entraîneur de Bruguières, Alain Hatchondo peut aborder sereinement la fin d'année.

Après une défaite au 3e tour de la Coupe de France contre Rochechouart (27-29) et un revers en NF1 contre Plan-de-Cuques (23-32), les filles du BOC ont stoppé la mauvaise série le week-end passé en Ardèche sur le parquet du Pouzin (30-30). «Même si l'arbitre oublie un jet de sept mètres en notre faveur à la dernière seconde, cela reste un bon résultat. Dans l'attitude, mon groupe a montré un visage conquérant, ce qui nous avait fait défaut en début de saison avec notamment deux défaites lors des deux premières journées», rappelle le coach.

Adèle Fargues absente jusqu'au 5 janvier

Septièmes du classement, les Bruguiéroises n'ont que deux points d'avance sur Bergerac (10e), premier non-relégable. Autant dire que ce soir (21 heures) la réception de Toulon/Saint-Cyr (8e) vaudra très cher dans la course au maintien. «Sur le papier, nous avons les armes pour l'emporter. Néanmoins, l'équipe 1 varoise évolue en première division et ne joue pas ce week-end. Du coup, nos adversaires auront peut-être des renforts de poids. Si c'est le cas, la tâche s'annonce ardue», prévient Alain Hatchondo.

L'entraîneur devra également composer avec l'absence de sa demi-centre Adèle Fargues (raisons professionnelles), pièce maîtresse de son dispositif qui ne reviendra que le 5 janvier.

 

LE POUZIN HB O7 - BRUGUIERES OC 31 HB 30-30 (Mi-temps : 11-16 )


LE POUZIN HB 07 - BRUGUIERES OC 31 HB
30 - 30 (Mi-temps : 11-16)
LE BOC 31 RESISTE HEROIQUEMENT

Le Pouzin a concédé le match nul à domicile, freiné par un Bruguières étonnant. Jamais en effet la défense Pouzinoise ne réussira à stopper la dynamique adverse : bien lancé par Marine Hien (14 arrêts), le visiteur Haut-Garonnais imprime la cadence (8-14, 26’) jusqu’en début de seconde période, Adèle Fargues (6 buts) et Celia Avinens (7 buts) punissant les approximations locales. Dominé jusque-là, Le Pouzin refait surface sous l’impulsion de Madison Martins (9 buts). Le BOC 31 résiste et n’est pas payé de ses efforts au final car Nancy Menut arrache le nul Pouzinois à onze seconde du terme… le collectif Ardéchois est passé tout près de la correctionnelle.



dl2-2.jpg


http://www.lepouzinhandball07.com/medias/images/dllocale20151124.jpg






LE POUZIN HB 07 -
 BRUGUIERES OC 31 HB 

30 - 30 (Mi-temps :  11 - 16)

LE BOC CONCÈDE LE MATCH NUL CHEZ LE SECOND DU CHAMPIONNAT


Le BOC a déjoué tous les pronostics en allant contrarier le POUZIN second du championnat,


Le POUZIN ne s'attendait vraisemblablement pas à être aussi mal mené par l'équipe du BOC. Une équipe du POUZIN affichant 6 victoires d'affilé face à une équipe du BOC alternant bon et moins bon résultat.


On pourrait comparer l'équipe du BOC actuelle à une pochette surprise .... et la surprise fut de taille pour le POUZIN mené pratiquement tout le match. Le BOC affiche jusqu'à 6 buts d'avance en s'appuyant notamment sur ses excellentes gardiennes. Dans les cages ce soir, nous avons pu remarquer une excellente Marie HIEN arrêtant une quinzaine de tirs adverses.


Les Bruguiéroises mènent d'1 but à quelques secondes du coup de sifflet final.... avant que le POUZIN ne leur vole la victoire par un tir venu d'ailleurs ...


Des regrets ... mais le sentiment d'avoir décroché quand même un très bon résultat.


BG, Le Pouzin, le 21/11/2015


 

LE POUZIN HB O7 - BRUGUIERES OC 31 HB ( avant match)


LE POUZIN HB 07 - BRUGUIERES OC 31 HB

Pronostic : Le Pouzin


Le coup de bambou d’une perte administrative de trois points est désormais dans le rétroviseur du Pouzin, la formation Ardéchoise veut continuer à avancer dans ce championnat. Pour rester en première partie de tableau, l’équipe de Sasha Dragic est dans l’obligation de s’imposer ce samedi face à Bruguières. Mission dans les cordes Pouzinoises face à un candidat au maintien. Quinzaine difficile à gérer pour la formation Bruguiéroise… obligée de faire le dos rond face à des ténors de cette poule 3.



dl2-2.jpghttp://www.lepouzinhandball07.com/medias/images/dlsports20151121.jpg

http://www.lepouzinhandball07.com/medias/images/dllocale20151121.jpg



 

BRUGUIERES OC 31 HB - HANDBALL PLAN DE CUQUES 23-32 (Mi-temps : 10-15 )



BRUGUIERES OC 31 HB - HB PLAN DE CUQUES
23 - 32 (Mi-temps : 10-15)
LE HBPC IMPOSE SA SUPERIORITÉ

Le leader Plan-de-Cuques n’a pas tardé à faire respecter son statut sur le terrain de Bruguières. A peine dix minutes de jouées et le visiteur creuse déjà l’écart (4-10, 16’) : Ana Djuric (5 buts) et le HBPC garderont la main tout au long du match… la solidité défensive avec notamment Christelle Houart en fin de première période faisant constamment effet. Suzanne Marrier a beau tenter (8 buts), jamais Bruguières et sa buteuse attitrée ne déstabiliseront l’édifice Marseillais (16-23, 45’). Une seconde période à sens unique qui permet à Plan-de-Cuques de s’imposer dans les grandes largeurs et de conforter son leadership en poule 3. Pas de miracle côté Bruguières, battu par plus fort que soi.




BRUGUIERES OC 31 HB - HANDBALL PLAN DE CUQUES

23 - 32 (Mi-temps :  10 - 15)
DES MALADRESSES ET UN MANQUE DE REALISME QUI SE PAIENT CASH ...


Le BOC est opposé au leader du championnat et n'est donc pas donné favori.


Le résultat final ne déroge pas à ce pronostic et présente une symétrie parfaite au détriment du BOC : 23 - 32. Face à une équipe globalement adroite et réaliste, le BOC a fait preuve de l'inverse. 


Très rapidement les visiteuses prennent l'avantage en creusant un écart de 5 buts qu'elles garderont une bonne partie du match et qu'elles augmenteront même dans le dernier quart d'heure.


Les "rouges et noirs" courent après le score durant tout le match alternant de belles actions et  de beaux buts avec des maladresses et un manque de réalisme en attaque. Face à ce type d'équipe, ça se paie cash.


Une page à tourner rapidement ...



BG, Bruguieres le 14/11/2015


 

BRUGUIERES OC 31 HB - ROCHECHOUART ST JUNIEN 27-29 (Mi-temps : 16-15 )


BRUGUIERES OC 31 HB - ROCHECHOUART ST JUNIEN

27 - 29 (Mi-temps :  16 - 15)
LE BOC PASSE TOUT PRES DE L'EXPLOIT !


L’équipe du BOC reçoit pour le compte du 3eme tour de la coupe de France l’équipe de ROCHECHOUART ST JUNIEN (proche banlieue de Limoges) . Une équipe leader de la première poule de N1 et comprenant pas moins de 5 joueuses de nationalités Bulgare, Espagnole, Congolaise et Monténégrine.


Ce match de coupe de France ne représente pas un réel enjeu pour le club.  C’est l’occasion pour les coachs Alain HATCHONDO et Stéphanie BLANC de mettre en situation des joueuses susceptibles de retrouver cette saison la N1. Nous avons donc eu le plaisir de voir évoluer Anne-Sophie PELISSIER, Marine CAVANIOL, Léa RAVISE qui fait son retour dans l’équipe et également Elodie AURIOLLE qui s’est illustrée par 2 beaux buts plein de réalisme en fin de rencontre pour couronner un 100% d’efficacité.


Le BOC mène les 40 premières minutes, en créant de très jolies phases de jeu et en prenant le dessus sur la défense Limougeaude. Le début de la deuxième période est à l’avantage des visiteuses qui occupent bien l’espace et qui sur des maladresses locales prennent en contre les rouges et noires. Nos joueuses ne baissent pas les bras pour autant. Menées par 5 buts d’écart à 10 minutes de la fin de la rencontre, après un temps mort, elles retrouvent le chemin du but et remontent au score (26-28). Deux arrêts cout sur coût dans les dernières minutes de nos 2 gardiennes Edith BRUEL et Marie HIEN sur tir au but et attaque de la Bulgare Dilyana KOSTOVA ne profiteront pas aux Bruguiéroises. Les deux équipes se quittent sur le résultat en faveur des Limougeaudes 27-29.



BG, Bruguieres le 8/11/2015


 

NARBONNE HANDBALL - BRUGUIERES OC 31 HB 24-25 (Mi-temps : 13-8 )


NARBONNE HANDBALL BRUGUIERES OC 31 HB

24 - 25 (Mi-temps :  13 - 8)
LE SURSAUT D'ORGUEIL ATTENDU !


Un match pour lequel les joueuses du BOC ne sont pas données favorites.


La première mi-temps suit les pronostics. De nombreuses attaques bruguiéroises sont déjouées par l'excellente gardienne australienne. Les "rouges et noirs" sortent la tête basse de cette période à sens unique avec 5 buts de retard (13 - 8)


Le tandem, Alain HATCHONDO et Stéphanie BLANC remontent les pendules des joueuses à la mi-temps. 


On attendait  des joueuses du BOC un sursaut d'orgueil. Il arrive en ce début de seconde période. En 7 minutes, par l'intermédiaire de Célia AVINENS et d'Adèle FARGUES,  les "rouges et noirs" sonnent la révolte, remontant leur retard et prennant l'avantage.  Un avantage que le BOC conserve jusqu'à la fin du match. (24 - 25).


Ces 3 précieux points de la victoire permettent au BOC de remonter à la 8ème place avant de recevoir le leader PLAN DE CUQUES.



BG, Narbonne le 31/10/2015


 

BRUGUIERES OC 31 HB - UNION MIOS BIGANOS BEGLES 23-26 (Mi-temps : 12-15 )


BRUGUIERES OC 31 HB - UNION MIOS BIGANOS BEGLES

23 - 26 (Mi-temps :  12 - 15)
UN NON MATCH QUI COÛTE CHER 


Un match important, puisqu'il oppose le BOC à une équipe qui vise également le maintien.


Le BOC a pourtant si bien commencé le match, menant au bout d'une dizaine de minutes par 4 buts d'avance. L'écart aurait pu être plus grand si  Mélanie SALESSES puis Célia AVINENS n'avaient buté sur une gardienne adverse bien inspirée. Le BOC baisse alors son niveau de jeu et laisse des espaces aux Béglaises qui en profitent pour refaire leur retard et remporter la première mi-temps (12 - 15).


La deuxième mi-temps ne change rien pour les joueuses locales, les Béglaises menant de 8 buts après 15 minutes de jeu. Une avance que réduit une équipe du BOC qui se réveille en fin de match... mais il est  trop tard (23 - 26).


On attend  des joueuses du BOC un sursaut d'orgueil lors du prochain match face aux Narbonnaises.


Alain HATCHONDO se confie en fin de match "C'est un match que l'on ne joue pas ... c'est le même match à la même période l'an dernier contre La Garde, C'est un match pour lequel les filles pour des raisons diverses et variées n'y sont pas, à l'exception de Delphine et Suzanne qui ont été très correctes. Il ne reste plus qu'une seule chose, c'est d'aller gagner le prochain match en se révoltant à Narbonne"


BG, Bruguières le 24/10/2015


 

BRUGUIERES OC 31 HB2 - TOURNEFEUILE HB2 33-16 (Mi-temps : 14-6)


BRUGUIERES OC 31 HB 2  - TOURNEFEUILLE HB 2
33 - 16 (Mi-temps : 14-6)
L'EQUPE RESERVE CONFIRME SA PLACE DE LEADER EN PRENATIONAL 


L'équipe de Tournefeuille a fait illusion durant les 10 premières minutes du match ... le temps que la machine du BOC se mette en route.


Après quoi, une seule équipe mène les débats et c'est sans surprise que les filles creusent l'écart pour terminer la rencontre avec 17 buts d'avance.


Un bon début de championnat qu'il faut poursuivre ....



BG, Bruguières le 18/10//2015  


 

HB GARDEN - BRUGUIERES OC 31 HB 28-28 (Mi-temps : 14-15 )


LAGARDE ET BRUGUIERES SE QUITTENT LOGIQUEME?NT SUR UN RESULTAT NUL


Entre candidats directs au maintien, La Garde et Bruguières se sont quittés dos-à-dos. Les fidèles de la Planquette ont assisté à un match à suspense. C’est d’abord le visiteur Haut-Garonnais qui tente de prendre le dessus sous l’impulsion de Suzanne Marrier (9 buts), Bruguières domine dans un premier temps (9-13, 26’) avant de subir la réaction locale. La Garde revient au contact grâce aux initiatives payantes du trio Fourmillier – Genest – Norgari. Les parités au score s’accumulent tout au long de la seconde période, La Garde et Bruguières se quittent logiquement sur un résultat nul.

HANDZONE, le 19/10/2015




HB GARDEEN - BRUGUIERES OC 31 HB

28 - 28 (Mi-temps :  14 - 15)
LA VICTOIRE S'ENVOLE A 20 SECONDES DU COUP DE SIFFLET FINAL


Le BOC, emmené par Suzanne MARRIER meilleure buteuse de la rencontre avec 9 buts marqués, ramène de LA GARDE les 2 points du match nul. 


Ce match très disputé contre l'équipe de HB GARDEEN, a vu tour à tour les deux équipes mener au score. 


Le BOC mène d'un but à 1 min 30 de la fin de la rencontre et peut croire à la victoire face à une équipe réduite à 6. Hélas,  le HB GARDEEN arrache le match nul à  20 sec. de la fin du match.


Le BOC fait néanmoins une bonne opération et remonte à la 8ème place.


BG, La Garde le 17/10/2015

 

BRUGUIERES OC 31 HB - SUN A.L. BOUILAGUES 25-24 (Mi-temps : 11-13 )


BRUGUIERES A FRAPPE UN GRAND COUP !


En échec jusque-là, Bruguières a frappé un grand coup à domicile en battant Bouillargues. Un match tendu jusqu’à l’extrême durant lequel chaque équipe a eu sa chance. A commencer par Bouillargues qui, sous l’impulsion de sa capitaine Hélène François (7 buts), vire en tête à la pause. Bruguières n’a pas l’intention de laisser un second match de suite à la maison… Delphine Tonello fait des prouesses (17 arrêts) et la défense du BOC 31 défend jusqu’au bout l’avantage acquis en seconde période.

HANDZONE, le 5/10/2015




BRUGUIERES OC 31 HB - SUN A.L. BOUILLARGUES

25 - 24 (Mi-temps :  11 - 13 )
LE BOC S'OFFRE LA VICTOIRE FACE A LA DEUXIÈME EQUIPE DU CHAMPIONNAT


Delphine Tonello est la grande actrice de cette belle victoire. Face à la deuxième équipe du Championnat , la gardienne du BOC a su déjouer de nombreuses attaques adverses en sortant le grand jeu.

Les joueuses de champ ont également été les investigatrices de ce succès en se montrant combatives et en développant de belles phases de jeu.

De quoi avoir, pour Alain Hatchondo, quelques regrets sur les deux précédents matchs de son équipe.


Regardons l'avenir ... la force de cette équipe repose sur un grand groupe homogène de talents qui ne demandent qu’à se révéler à l’image de Delphine ce soir.

Bravo les filles … persévérez sur cette voie … c'est la bonne !


BG, Bruguières le 3/10/2015  

 

BRUGUIERES OC 31 HB - O. ANTIBES JLP HB 30-32 (Mi-temps : 15-17)


BRUGUIERES OC 31 HB - O. ANTIBES JLP HB
30 - 32 (Mi-temps : 15-17)
BRUGUIERES N'AVANCE PAS


«On a joué avec la trouille.» Quand les choses se passent mal, Alain Hatchondo n'y va pas par quatre chemins.


Après le «non-match» lors du derby face au TFH (29-24), l'entraîneur bruguiérois attendait une réaction d'orgueil samedi soir à domicile. Malheureusement, ses protégées n'ont pu éviter une nouvelle défaite. Un résultat qui envoie le BOC à la dernière place de la poule 3 avec la plus mauvaise défense du groupe (61 buts encaissés).


«Je pense que les filles ressassaient encore leur mauvaise prestation contre les voisines toulousaines. Forcément, quand vous commencez à douter, la fébrilité vous gagne. Je l'ai bien ressenti sur le terrain. Du coup, vous n'osez pas prendre des initiatives et vous subissez le jeu adverse», expliquait le coach. Devant leur public, les Bruguiéroises n'auront mené au score qu'en tout début de partie (1-0, 2-0, 2-1, 3-2, 4-3). En égalisant (30-30) à cinq minutes de la fin, elles pensaient avoir fait le plus dur. Mais les visiteuses allaient se montrer bien plus lucides pour faire la différence.


«On a gâché beaucoup trop d'occasions. À sept reprises minimum, j'ai une joueuse seule devant la gardienne mais ça ne rentre pas. Sans oublier les nombreuses pertes de balle sur nos phases offensives. Et au final, ça coûte très cher. Ce genre de défaite, c'est vraiment rageant», insistait Alain Hatchondo. Quelle(s) solution(s) pour repartir de l'avant ? «Je n'en connais qu'une, à savoir se remettre au travail avec si possible un état d'esprit un peu moins pessimiste», soulignait le technicien.


LADEPECHE.fr, le 28/09/2015  





UNE SECONDE DÉFAITE PRÉOCCUPANTE


Déjà séduisant dans le jeu à domicile, Antibes a su transformer l’essai lors de son premier voyage à Bruguières : pour mener les débats, le collectif de Fabrice Blonbou a pu compter sur un dynamisme offensif jamais démenti : Soraya Hamiti (10 buts) a été le fer de lance d’une attaque Antiboise sans cesse dominatrice (12-16, 25’). Bruguières et Mélanie Salesses (8 buts) tentent de revenir à plusieurs reprises… mais Antibes garde le cap et Léa Chardon met un terme au suspense dans la dernière minute de jeu. Bruguières connaît lui une seconde défaite… pour le moins préoccupante.

HANDZONE, le 28/09/2015
 
[20/09/2015] THE DERBY : TFH - BOC 31
 

TOULOUSE FEMININ HB - BRUGUIERES OC 31 HB 29 - 24 (Mi-temps : 13-14)


TOULOUSE FEMININ HB - BRUGUIERES OC 31 HB
29 - 24 (Mi-temps : 13-14)
LE TFH ENTAME UN NOUVEAU DEPART


Toulouse avait fait les choses en grand à l’occasion du derby Haut-Garonnais contre Bruguières au palais des sports. Souvent vaincues ces dernières saisons par leurs voisines, les Toulousaines ont vaincu le signe indien en prenant le meilleur en seconde période grâce à une grosse défense. Bruguières lâche dans le dernier quart d’heure et Toulouse, dans le sillage d'Amalia Cenille et de sa recrue Danoise Anne Fahrendorff, s’envole au tableau d’affichage dans les dernières minutes.





LE BOC PERD LE DERBY DANS LE DERNIER QUART D'HEURE


Si nous étions superstitieux, nous dirions que le BOC porte bien mieux le rouge que le blanc …

Comme tout un chacun sait, le blanc représente le calme et la paix … alors que le rouge évoque l’agressivité, le combat et la détermination … c’est peut-être un peu de cela qu’a manqué le BOC en fin de rencontre face à des adversaires très agressives, bien en jambes et … en bras.


Le BOC est tombé dans ce grand palais des sports sur un bouquet de roses aux épines ardentes et sèches … durant près de 45 minutes nous pensions pouvoir sortir vainqueur de ce combat (menant d’un point à la mi-temps) …. 


Hélas la machine s’est enraillée à 15 minutes de la fin laissant filer la victoire aux hôtes de ces lieux (29 – 24). 


B.G., Toulouse le 20/09/2015 

 

coupe de France PAYS DES NESTES HANDBALL - BRUGUIERES OC 31 HB 14- 35 (Mi-temps : 5-21)


PAYS DES NESTES HANDBALL - BRUGUIERES OC 31 HB
14 - 35 (Mi-temps : 5-21)
LE BOC PASSE AVEC BRIO LE PREMIER TOUR DE LA COUPE DE FRANCE !


Pour ce premier tour de la coupe de France, le tirage au sort a été favorable au BOC en désignant pour adversaire, l’équipe du Pays des Nestés Handball de Lanemezan évoluant 2 divisions inférieures. C’est donc avec sérénité que l’équipe du BOC se déplace sur les terres du PNH.


La finalité du match ne laisse guère de place au suspens et c’est avec une certaine facilité que l’équipe managée par Alain HATCHONDO nouvellement assisté de Stéphanie BLANC remporte la confrontation sur le large score de 14 à 35.


C’est avec un certain panache que Célia AVINENS, élue meilleure ailière droite du championnat 2014-2015, s’est octroyée le rôle de meilleure buteuse du match.


Une victoire de plus au compteur du BOC, après deux tournois remportés sans défaite. Ce début est de bon augure pour le premier match de N1 qui l'opposera au TFH.


Rendez-vous le 20 septembre au grand palais des sports de Toulouse pour supporter nos joueuses.


B.G., Bruguières le 13/09/2015 

 

Elue meilleure ailière droite de la poule 3 saison 2014/2015

Une guerrière sur le terrain et en dehors !

Elue meilleure ailière droite de la poule 3, Célia Avinens a su faire l’unanimité auprès des entraineurs et surtout auprès de ses coéquipières, pour qui elle est devenue un pilier.

Originaire de Montpellier, Célia, 25 ans, raconte son parcours, de Chambéry jusqu’à Bruguières, où elle entame sa troisième saison.

Raconte-nous ton parcours sportif et tes origines handbalistiques ?

Depuis que je suis petite ma mère m'a fait essayer plusieurs sports (de la gym, au tennis, jusqu’à la danse) mais quand j'étais en CE1 c'est une amitié qui m'a dirigé sur le chemin du gymnase de Hand (notre meilleure amie avec ma sœur devait changer d'école et on voulait faire un sport en commun pour se voir) et je ne me suis jamais arrêté depuis.
J'ai commencé mes premiers pas à Marignier (74) puis Bonneville (74) de -16 à pré nationale, mon club formateur avec lequel j'ai pu évoluer en sélection Rhône Alpes puis en sport étude (pôle espoir) à Chambéry. J'ai ensuite évolué à Pole sud 38 (38) avec Loïc Legrand et plusieurs copines du pole, puis du fait de mes études je suis venue sur Toulouse où je voulais retrouver les terrains avec ma sœur à Roques sur Garonne (31) puis il y a 2 ans Sébastien Calastrenc m'a dirigé vers le Boc 31.

Justement, comment es-tu arrivée sur le bassin toulousain ?

Je fais des études de Chiropratique, mon école l'IFEC (institut Franco-Européen de chiropratique) est une école unique en France qui possède seulement 2 sites, Paris et Toulouse, le choix a été vite fait et ma sœur était déjà dans cette école à Toulouse.

Quels ont été les moments les plus forts concernant le handball ?

Je n'ai pas vraiment de moments marquants comme des montées, après chaque match est important et chaque victoire est un réel plaisir (je suis très mauvaise perdante)… Durant mon parcours ce sont plutôt des personnes qui m'ont marquées, j'ai vraiment eu le plaisir et la chance, et je l'ai toujours au boc, de jouer avec des filles avec qui je m'entends bien, et avec qui ont créé de vrais liens d’amitié, chaque fille a sa personnalité et ça créé un groupe vraiment riche et c’est ça que j’aime au handball et notamment au Boc.

Venons-en à ton actualité. Avec le statut de meilleure ailière tu as été sollicité par d’autres clubs, notamment un club de D2 pour un contrat professionnel, qu’est ce qui t’a retenue ?

Il y a mon école, il me reste 2 ans mais il me proposait un arrangement du fait que je sois en Clinique.
Il a également Romain (mon fiancé), de qui je ne voulais pas m'éloigner.
Puis en toute sincérité il y a le collectif et Alain Hatchondo.
Le BOC, MON équipe est vraiment ma deuxième famille et j'adore les filles, jouer au handball avec le sourire à chaque entrainement et à chaque match (tout en restant sérieuse) c'est pour moi, le vrai bonheur d'une joueuse et je parle en connaissance de cause. Mes coéquipières ne sont pas seulement des filles avec qui je joue au ballon mais des personnes que j’apprécie et pour certaines de vraies amies. Puis il y a Alain qui m'a réellement fait évoluer et je crois qu'il sait comment je fonctionne et comment me pousser vers le haut alors pourquoi changer alors que j'ai trouvé une "pointure"...
Puis si j’ai été nommée meilleure ailière à mon poste c’est grâce à mes coéquipières.
Je pense que je me sens tellement bien que j'avais peur de perdre tout ça et que ça influence mon jeu parce que quand on se sent bien dans un club et dans une équipe ça se sent sur le terrain.

Qu'espères-tu de cette nouvelle saison ?

J'espère que l'esprit de groupe restera le même parce que c'est lui qui nous fait tenir, notre combativité est notre point fort. Puis notre jeu repose beaucoup sur la montée de balle et notre dynamisme, c’est important de les conserver.
Il faudra également que l'on apprenne à se gérer (comme garder l'avance que l'on a si on mène en première mi-temps), j'espère également que ma base arrière prendra davantage confiance ainsi que plus de responsabilités
Ce championnat va être compliqué pour une équipe de petits gabarits comme le BOC, de plus maintenant certaines équipes connaissent notre jeu, mais on va relever le défi avec plaisir et on va donner tout ce qu’on a.
 
© 2011 Bruguières Occitan Club 31 Hanball - 31150 BRUGUIERES
 
adresse courrier :   Nathalie Pinto JP charpentes 10 impasse des chardons 31140 Aucamville
 
Contact :   2431027@handball-france.eu

Berthy ROY, 06.10.15, 11:43
 
 
création de site internet avec : www.quomodo.com