15.07.2018
09:30:25
Revue de presse

 

L’image contient peut-être : 6 personnes, texte

Le petit journal


 

Saint-Girons n'a pas sombré

Handball - Prénationale féminine. Les Couserannaises s'accrochent face au leader Bruguières (défaite 28-23)

(M-T : 15-11).

Pour le Saint-Girons HBC : Adams (3 buts), Balandram (2), Dedieu (2), Estaque (2), Guinard, Mangin (gardienne), Milhorat (cap., 3), Pelzer (4), Pujol, Servat (7).

Il n'y a pas eu de miracle sur le parquet du BOC. Les Couserannaises ont subi la loi du leader, la faute, entre autres, à un début de match qui a permis aux locales de faire le trou, laissant leurs adversaires courir après le score pendant le reste de la partie.


Si le SGHBC tient la cadence en début de rencontre, cela s'arrête à la 5e minute. Alors à égalité (2-2), les Couserannaises se délitent et prennent l'eau (7-2, 10e). Mais les Ariégeoises ne répètent pas les mêmes erreurs, elles ne lâchent pas et reviennent petit à petit dans la partie, profitant des infériorités numériques adverses pour relancer la partie (9-7, 22e). Vexées, les locales réagissent et relèguent leurs adversaires presque hors de portée grâce à un nouveau coup d'accélérateur et un 5-1 cinglant (14-8, 26e). La partie s'équilibre, le SGHBC réduit de nouveau le score avant de rentrer aux vestiaires (15-11).


Toujours sur courant alternatif, les Couserannaises laissent leurs adversaires reprendre l'ascendant dans le deuxième acte (18-12, 33e) avant de réagir de nouveau par Amy Adams qui remet ses coéquipières dans la partie (18-15, 38e). Les Couserannaises haussent leur niveau pour rivaliser avec le leader, c'est le statut quo pendant dix minutes (22-19). Mais les Ariégeoises, dans le rouge, perdent en lucidité et accumulent les infériorités numériques, ce qui les empêche de jouer leur chance plus longtemps. Le BOC accélère pour tuer le match (26-19, 54e) et fini en roue libre malgré un retour du SGHBC dans les derniers instants (28-23).


Malgré de l'envie et une grosse dépense d'énergie dans le deuxième acte, Delphine Milhorat et ses coéquipières avaient accumulé trop de retard au score en première période pour espérer pouvoir bousculer le leader sur ses terres. Rien à voir cependant avec le non-match de la semaine passée. Le BOC a simplement montré ses limites à un SGHBC qui paye cher son jeu en dents de scie. Il faudra travailler la régularité, pour faire mieux en 2017, même si le bilan reste positif pour cette première partie de championnat. Il faudra maintenant bien clore 2017 en recevant Pechbonnieu en Coupe, samedi prochain à Buffelan. Avec un petit parfum de revanche dans l'air.


 

Le Saint-Girons HBC à l'épreuve de Bruguières

Handball - Prénationale féminine.Deuxièmes, les Couserannaises rendent visite au leader



Bruguières OC – Saint Girons HBC (samedi à 18 h 45 ; à Bruguières)

Une semaine après la désillusion vécue du côté de Pechbonnieu, les Couserannaises doivent déjà se remettre en selle pour le dernier match de championnat de l'année 2016. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le BOC, solide leader de Prénationale, ne compte pas faire de cadeau à son dauphin. Pire, dominées la semaine passée chez le promu Roques-sur-Garonne, les «rouge et noire» comptent bien se refaire la cerise à la maison en utilisant le match contre le SGHBC pour soigner leurs maux.

Le décor est planté : si les Ariégeoises ne veulent pas repartir de la banlieue toulousaine avec une nouvelle «fessée», il faudra impérativement que Delphine Milhorat et ses coéquipières rehaussent leur niveau de jeu. Retrouver une certaine solidarité dans l'adversité sera une des clés de la rencontre, car le non-match de la semaine passée a indiscutablement laissé des traces dans l'effectif couserannais.

La clé : le repli défensif

Ce dernier doit les gommer au plus vite pour repartir de l'avant. La clé de voûte, pour les Saint-Gironnaises, sera bien évidemment leur défense, complètement passée au travers aux Coteaux.

Les filles de Landry Mangin et Bastien Duclos devront assurer la prise en charge du pivot, revoir leur communication et remettre de l'intensité sur les impacts ; la gardienne Léa Mangin aura alors de fermer la boutique et de ne pas se démobiliser dans les moments difficiles. Le jeu rapide des visiteuses sera également une arme qu'elles doivent exploiter le plus justement possible. Bref, il ne faudra pas compter les coups face à un adversaire aussi redoutable et jouer tous ceux qui se présenteront à fond.

La défense étagée des locales, à elle seule, est une arme de dissuasion massive. Si le repli défensif du SGHBC ne se montre pas à la hauteur, soyons sûrs que le BOC se fera un plaisir de rappeler à l'ordre son dauphin dans ce secteur. Aux Ariégeoises de (se) prouver qu'elles ont les armes pour au moins faire douter un adversaire aussi redoutable. Une fois de plus, le résultat ne sera pas dramatique pour la saison des Couserannaises, le contenu en dira long sur la suite des opérations.


 

© 2011 Bruguières Occitan Club 31 Hanball - 31150 BRUGUIERES
 
adresse courrier :   Nathalie Pinto JP charpentes 10 impasse des chardons 31140 Aucamville
 
Contact :   2431027@handball-france.eu

Berthy ROY, 16.12.16, 04:37
 
 
 
 
création de site internet avec : www.quomodo.com