gifsmiley_
15.07.2018
09:34:36
Revue de Presse
 

Bruguières vise l'excellence

Bruguières vise l'excellence

Handball - .Nationale 1 féminine.Filière de formation.

Alain Hatchondo (debout à gauche),directeur technique du BOC31 ,garant d'une filière féminine d'élite./photo DDM, LG.
Alain Hatchondo (debout à gauche),directeur technique du BOC31 ,garant d'une filière féminine d'élite./photo DDM, LG.

À la demande et en accord avec le président du Bruguières OC, Hervé Belluzzo, Alain Hatchondo prenait en charge voilà sept saisons les seniors filles et la direction technique de la filière féminine. Retour avec le coach du BOC31 sur le chemin parcouru.

Quels étaient l'objectif et les moyens mis en œuvre pour bâtir une filière féminine de haut niveau ?

Il y a sept ans nous évoluions en N3. L'objectif était simple : mettre le maximum de moyens sur la formation de la joueuse afin que toutes puissent progresser et trouver au sein du club un niveau correspondant à leurs compétences. Pour cela il nous a fallu renforcer l'encadrement des équipes afin d'apporter le maximum de qualité dans et autour des entraînements et des matchs ; proposer le maximum de créneaux pour que les entraînements ne soient pas qu'un saupoudrage handballistique ; avoir une adhésion et une participation maximum des parents car sans eux rien n'est possible dans les catégories de jeunes et enfin augmenter les moyens humains et financiers afin que les objectifs d'excellence soient atteints.

Avez-vous récolté les premiers fruits ?

Depuis trois saisons, de réels «fruits» sont tombés avec l'accession en N1 pour les seniors et la montée en championnat de France pour les moins de 18 ans tout cela avec des «produits» du cru... Il faut maintenant pérenniser et cette étape demandera beaucoup d'investissement de l'ensemble des actrices et acteurs du club.

Ressentez-vous la concurrence d'autres clubs ?

Depuis notre montée en N1, plusieurs joueuses ont été sollicitées par des clubs disposant de moyens plus importants que nous en termes financiers et d'accès vers l'emploi. Actuellement, nous ne pouvons que nous appuyer sur la qualité de vie «handballistique» du club et la convivialité environnante. C'est notre seul atout.

Quel serait pour vous la situation idéale pour le BOC ?

Être le club phare du nord toulousain avec une équipe fanion évoluant dans le Top 5 de la N1, une équipe moins 18 France finissant régulièrement parmi les 16 meilleures équipes françaises et deux équipes dans chaque catégorie. Tout ceci en partenariat étroit avec tous les clubs limitrophes qui mettent en avant la formation de la joueuse.

Recueilli par L. Gales

Coupe de France : le mur Bruguierois

ABOHB 21  BRUGUIERES 38
(mt 11-20)

Il a fallu bien du courage aux filles de Tamas Marchis (équipe quasiment écrémée de ses cadres) pour heurter ce mur bruguiérois, sans relâche, pendant une bonne heure. La défense adverse, particulièrement agressive, a rejeté inlassablement les projets de l'ABOHB qui s'est trouvé, quand même une cinquantaine de fois en situation de tir, mais dans quelles conditions !!!
On salue, dans les rangs de Bruguières, Adèle Fargues formée à l'ABOHB.
Cette échéance de la coupe de France passée, le groupe va pouvoir se concentrer sur le championnat et l'objectif du club de jouer le haut de tableau.


ABOHB (N2F) / BRUGUIERES (N1F)
Samedi 24 septembre 2016 St Jean à 21h

En point d'orgue de la journée "Honneur aux Dames" Anglet reçoit Bruguières, pour le second tour de la Coupe de France. Cette équipe de N1F a du mal à prendre ses marques dans son championnat. Peut-être une occasion pour Tamas Marchis de faire tourner son équipe tout en gardant un regard sur une possibilité de victoire.


tournoi de préparation des - de 18 M à Anglet

 

LE POUZIN HB 07 - BRUGUIERES OC 31 HB : 35 - 14 (Mi-temps : 17-8)


LE POUZIN HB 07 - BRUGUIERES OC 31 HB
35 - 14 (Mi-temps : 17-8)

Dans son fief de Richardson, Le Pouzin a entamé sa saison à domicile sur les chapeaux de roue. A vrai dire, Suzanne Marrier et Bruguières se sont constamment cassés les dents sur une arrière-garde locale quasi infranchissable. Dépassé d’entrée (10-3, 12’), le BOC 31 subit les déferlantes signées Carmen Tudosie (8 buts), Laura Ceccaldi (7 buts) et Adja Payé. Un festival de buts et défense de fer (Farroco puis Vouriot dans la cage Ardéchoise), Le Pouzin clôture cette démonstration sur un +21 implacable.




http://www.lepouzinhandball07.com/medias/images/dlsports20160919.jpghttp://www.lepouzinhandball07.com/medias/images/slsports20160922b.jpg
http://www.lepouzinhandball07.com/medias/images/tribune20190922.jpg

 

Avant match le Pouzin - Bruguières


LE POUZIN HB 07 - BRUGUIERES OC 31 HB

Pronostic : Le Pouzin

Arbitres / Délégué (D) :
GIMEL FLORENT
GIMEL SYLVAIN
Date et Heure :
peu de place au hasard lors de l’ouverture sur la Côte d’Azur : Le Pouzin s’est en effet défait rapidement d’Antibes pour ensuite gérer la seconde période. Le collectif Ardéchois entend réaliser un parcours sans faute en ce début de championnat. Pour cela, il faut se faire respecter chez lui à Richardson contre Bruguières. Contraint au nul par Toulon à domicile, Bruguières tentera de créer le miracle en Ardèche.

http://www.lepouzinhandball07.com/medias/images/dlsports20160917.jpg
http://www.lepouzinhandball07.com/medias/images/tribune20160915.jpg
 

BRUGUIERES OC 31 HB - TOULON ST-CYR VAR HB II 22 - 22 (Mi-temps : 10-11)

BRUGUIERES OC 31 HB - TOULON ST-CYR VAR HB II
22 - 22 (Mi-temps : 10-11)
Au terme d’un duel à couper le souffle, Bruguières et la réserve de Toulon St-Cyr se sont quittés dos à dos. Les parités au score ne cessent de s’accumuler tout au long de ce match (15-15, 37’) avec deux défenses très solides, Delphine Tonello (18 arrêts) donnant le change au tandem Pannequin – Depuiset côté Toulonnais. Bruguières tente bien de faire le forcing à l’emballage final (20-17, 50’) mais les jeunes Toulonnaises réagissent : l’indispensable Suzanne Marrier égalise pour Bruguières à douze secondes du terme… et malgré un dernier assaut, Toulon se contente ici du partage des points.
 

vu de Toulon ; National 1 : Un match nul au goût de victoire.

Pour son premier match de championnat de National 1, le TSCV évoluait à l’extérieur, plus exactement à Bruguières (près de Toulouse) et c’est avec une équipe jeune que Dominique Blanchet avait fait le déplacement, devant composer avec les blessures de certaines joueuses ( Fiona Grosso, Manon Tibure, …) et les absences de joueuses appelées en D1 (Elise Caramello, Mariam Eradze) .

 


Impatientes de jouer depuis la reprise des entraînements début août, notre jeune équipe (Mona Elbaz et Lisa Poissenot évoluaient encore en –18 France, ) abordait ce match toutefois avec un peu de crispation. Menées d’un but au bout d’une minute de jeu, nos joueuses ont su, à chaque fois, revenir à égalité ou à un but d’écart jusqu’à la 23ème minute. À ce moment, menées 8 à 7, elles voyaient ensuite le score s’alourdir jusqu’à 10 à 7 (25°minute)… 3 buts, c’est le plus gros écart qu’elles ont dû apprendre à gérer.
Et là, un premier tournant du match a eu lieu : les Toulonnaises réduisaient le score but après but pour finalement terminer à la pause en menant pour la première fois de la rencontre d’un but (11 à 10). À la reprise, elles enfonçaient le clou en inscrivant un nouveau but (12 à 11).

À la 36° minute, le score revenait à égalité (14 à 14) puis les joueuses adverses reprenaient l’avantage pour mener de 3 buts à la 44° minute (19 à 16) puis 21 à 18 (52° minute). Autant vous dire que le match semblait plié pour les Bruguiéroises et leur public (nombreux) commençait à sourire (nos supporters, au nombre de 4 dont la plus importante, Solveig, 3 ans, beaucoup moins).

C’était sans compter sur l’esprit de combativité de nos joueuses (et les beaux arrêts de nos deux gardiennes, Morgane et Camille) qui, à partir de là, sont patiemment revenues au score encore une fois pour passer devant (22 à 21) à 30 secondes de la fin. Les joueuses du Sud Ouest égalisaient à 15 secondes de la fin en étant très nerveuses… elles commettaient même une faute à la dernière seconde : jet franc aux 9 m face aux cages !

La sonnerie retentissait et le tir devrait s’effectuer en dehors du temps réglementaire. L’ambiance était électrique et tout le monde retenait son souffle. La capitaine Eden Julien prenait ses responsabilités et tirait en désaxant légèrement sur la gauche… la balle volait et s’écrasait avec force sur  le poteau… Le mur, constitué de toutes les joueuses adverses, n’avait pas réussi à toucher la balle, la gardienne était battue mais le poteau était là… dommage !
C’est donc sur un match nul que nosjoueuses quittaient le terrain mais avec le sentiment d’avoir vécu quelque chose de fort… la naissance d’une belle équipe, soudée, ayant réussi la cohésion entre jeunes et « anciennes » et avec Eden Julien assumant parfaitement son rôle de capitaine, notamment dans le discours enthousiaste de fin de match où elle félicitait ses joueuses d’avoir su résister et se battre ensemble face à des filles plus expérimentées.
Un match nul ?… pas tant que cela !


 

BRUGUIERES OC 31 HB - TOULON ST-CYR VAR HB II 22 - 22 (Mi-temps : 10-11)

Le BOC 31 au bout du suspense

Handball

Si les stats n'étaient pas à leur avantage face à des Toulonnaises invaincues contre le BOC31, les Bruguièroises ont su faire taire les pronostics hasardeux qui donnaient trop facilement vainqueurs les locataires de la rade. Aux contacts durant toute la rencontre, le BOC se payait même le luxe de maintenir le pressing sur son vis à vis en menant au score par + 3 buts à la 54e minute. Déstabilisé et doutant plus qu'à son tour Toulon-Saint Cyr devait cravacher ferme pour revenir au score et arracher un match nul inespéré face à des Bruguièroises valeureuses mais moins performantes au tir durant un money-time lourd de suspense. Cette belle performance bociste est de bon augure face aux Varoises soulagées d'avoir quitté R.-Albus sur un score de parité et avant la prochaine rencontre ( samedi à 20h30 au complexe Lili Moins) en Ardèche face à l'équipe du Pouzin sérieuse prétendante à la montée chez les pros de la D2F. En maintenant sa rigueur défensive, tout en dopant sans se précipiter sa réussite devant le but adverse, le BOC aura de belles armes à faire valoir face à la grosse cylindrée du Pouzin qui s'est facilement imposée sur les bords de la Méditerranée (32-19) face à Antibes-Juan-les Pins.

Mention bien pour Bruguières

Handball - Handball. Nationale 1 féminine

«Non, c'est l'image du verre à moitié plein que je vais garder!» On a beau faire remarquer à Alain Hatchondo que ses protégées sont passées tout près de la mention très bien (21-18 et possibilité de break manquée de peu par Jade Lasserre à quelques minutes de la fin), le colistier de Stéphanie Blanc préférait évoquer la fin d'une mauvaise série en cours. Et ce, face à des rivales varoises qui pouvaient tout aussi bien s'attribuer le rôle de l'examinatrice recalant pour la énième fois des candidates pas vraiment à leur aise. Hé oui, alors que le buzzer avait retenti, il fallut que Delphine Tonello sorte le très grand jeu pour dévier, avec l'aide de son poteau droit, un coup franc aux allures de balle de match!

Inversement, une défaite aurait été un bien cruel dénouement pour celles qui devront composer sans Mélanie Salesses tandis qu'Alice Chassaigne, dont la parenthèse finlandaise vient de se refermer, retrouve progressivement ses marques.

Paradoxalement, lors des précédents épisodes, la jeune vague des bords de l'Hers misait sur son enthousiasme - notamment sur les séquences faisant la part belle aux remontées rapides — pour compenser le déficit conjoint (ou cumulé, c'est selon) d'expérience et de densité physique. Avant-hier soir, ce sont les Toulonnaises qui se sont approprié le schéma, avec deux 4-0 (7-10, puis 11-10, 21-18, puis 21-22) susceptibles, à quelque chose malheur est bon, de servir d'axes de travail : «Nous savons à quoi nous en tenir», concluait Alain Hatchondo qui en appelait à un surcroît de clairvoyance dans la lecture du jeu et de précision au shoot.


bruguières 22 - toulon 22

M- T : 10- 11; arbitres : Pavel Delchev et Aurélie Trouvé.

Pour Bruguières : Douat (1), Zarone (1), Fargues, Castaneda (2), Duffaut, Auneau (1), Avinens (2), Marrier (10),Chassaigne, Lasserre (5).

Gardiennes : Tonello et Bruel.

2 minutes : Chassaigne (37), Lasserre (38),

Pour Toulon-Saint-Cyr : Poissenot (2), Manas, Elbaz (4), Julien (cap,7), Valentin, Garguilo, Basset (3), Cots (1), Puleri (4), Jlida (1).

Gardiennes : Pannequin et Depuiset.

2 minutes : Cots (9, 28), Poissenot (23, 52),


 
© 2011 Bruguières Occitan Club 31 Hanball - 31150 BRUGUIERES
 
adresse courrier :   Nathalie Pinto JP charpentes 10 impasse des chardons 31140 Aucamville
 
Contact :   2431027@handball-france.eu

Berthy ROY, 06.10.15, 11:43
 
 
création de site internet avec : www.quomodo.com