Toutes les News du mois
 
 
 
 
 
 

BON ANNIVERSAIRE

chargement...
 
 

cE MOIS-CI

chargement...
 

La photo du mois

Enfin l'explication !

Pourquoi Paul a toujours une bosse sur la tête.




 

la loutecholette

l'important c'est de viser le cochonnet !

 

partenaire du mois


 

suivez-nous

Pour vous inscrire à nos actualités, indiquez votre adresse mail :

le BOC a manqué d’autorité

La « gnaque » de Suzanne Marrier (8 buts) n’a pas suffi pour inverser la tendance face à un TFH dominateur

 

Elles n’ont pas eu une âme de guerrières

Le TFH repart de l’avant

Publié le , mis à jour
"Nous avions mal fini 2019 avec un revers à domicile contre Bourg-de-Péage. Du coup, il fallait impérativement démarrer la nouvelle année sur une bonne note." Hier après-midi, au palais des sports, Daniela Petkovic, la coach du TFH, a pu se rassurer.
 
 
Prétendantes à la montée en D2 et deuxièmes du classement (poule 4), les Toulousaines comptaient au coup d’envoi cinq points de retard sur l’AS Cannes-Mandelieu (vainqueur samedi soir au Val d’Argens/Draguignan, lanterne rouge). Par conséquent, elles n’avaient pas le droit de passer à côté de ce derby. "Je suis contente car les filles ont répondu à mes attentes. Nous avons bien maîtrisé notre sujet. En principe, les Cannoises devraient remporter tous leurs matchs. Donc si on veut atteindre l’objectif de la D2, on a bien conscience qu’il faut réaliser un sans-faute", a souligné l’entraîneur.
Ce samedi, cette fois aux Argoulets, le TFH devra confirmer contre Montpellier/Frontignan (7e).

"Elles n’ont pas eu une âme de guerrières"

De son côté, Olivier Boyer, le coach de Bruguières (6e au coup d’envoi), a reconnu la supériorité toulousaine. Mais il a également pointé du doigt la mauvaise attitude de son effectif : "On ne joue pas le même championnat. Pour nous, ce derby, c’était un bonus. Du début à la fin, le TFH n’a pas baissé en intensité. Quant à mon groupe, les filles n’ont pas été à la hauteur de l’événement. Dans les impacts, elles n’ont pas tenu la distance. Et elles n’ont pas assez couru. Plus globalement, elles n’ont pas eu une âme de guerrières."
Battu également pour la dernière journée de 2019, le BOC tentera de réagir ce samedi à domicile contre Annecy-le-Vieux (8e).
TOULOUSE 32 – BRUGUIÈRES 23
MT : 17-13 ; arbitres : MM. Gallego et Rebichon ; 300 spectateurs.
TOULOUSE FH : Hien, Adams (1), Assana, Boisedu (2), Brouillet (6), Burcea, Charrueau (1), Dedieu (4), Legatindji (cap.), Lokkart, Segur (4), Theys (5), Thore, Youlou (9).
BRUGUIÈRES : Mata, Bruel, Avinens (2), Cavaniol (1), Duffaut (2), Evrad (3), Fargues, Kouki, Marrier (8), Richardot (1), Rouget-Pasquier (2), Rousseau, Salesses (cap., 3), Viguier (1).
 
handzone : Poule 4 : Cannes-Mandelieu ne fait pas dans la dentelle

Toujours plus majestueux, le leader Cannes-Mandelieu n’a fait qu’une bouchée du promu Val d’Argens. En visite dans le Var lors de cette reprise, l’ancien pensionnaire de D2 s’est imposé dans les grandes largeurs (13-40) en comptant sur une défense de fer : le duo Scolastica – Moreau est crédité de 29 arrêts au total. Preuve de la difficulté constante de Val d’Argens… obligé d’encaisser un lourd revers à domicile face à un ténor autrement plus puissant.
Dans le derby de Haute-Garonne, Toulouse s’est logiquement imposé chez lui contre Bruguières. Une victoire Toulousaine qui ne souffre d’aucune contestation tant Marie Hien (18 arrêts) et l’arrière-garde du TFH a su juguler les attaques adverses. Sarah Youlou (9 buts) mène l’attaque locale… et Toulouse reprend aisément le chemin de la victoire… solidement accroché à la 2ème place.
La période est faste pour la réserve de Bourg-de-Péage… désireuses de terminer sur le podium final. En déplacement chez le promu Annecy, la jeune classe Drômoise a su s’arracher pour s’octroyer la victoire. Dans un match furieusement défensif (39 buts inscrits seulement), Emilie Tremblay et les Péageoises font ce qu’il faut pour s’emparer des trois points. Annecy peut nourrir de gros regrets.
Le pays d’Aix Bouc a repris de la meilleure des manières à domicile face à Tournefeuille. Un succès éclatant de dix buts et une attaque prolifique à l’image de Jodie Granjon et Caroline Ruault du Plessis (7 buts chacune). Tournefeuille ne peut que constater les dégâts au final… Aix Bouc empoche une seconde victoire et reste calé en 5ème position… le podium en vue.
Face à une réserve de Nice en difficulté face au but adverse (plus mauvaise attaque du championnat), La Motte Servolex a su appuyer là où ça fait mal. Le collectif Savoyard s’est imposé logiquement à domicile en n’encaissant que 13 buts Niçois. Laurine Moulin et sa défense ont su faire bonne garde pour conforter leur avantage au tableau d’affichage.
Montpellier retrouve des couleurs en enregistrant une seconde victoire d’affilée : trois points acquis à domicile contre Narbonne. Et la défense Montpelliéraine fut à la hauteur durant ce match, Anne-Sophie Trauchessec (13 arrêts) et Nourizada Hassanaly (12 buts) ont été les joueuses en vue lors de cette soirée.

 

Un derby du haut de tableau


 

le BOC vers le Palais des Sports



 

galette des rois

Mais qui a la fève ?


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

club labellisé

© 2011 Bruguières Occitan Club 31 Hanball - 31150 BRUGUIERES
 
Adresse courrier Nathalie PINTO - JP CHARPENTES - 10, impasse des Chardons - 31140 AUCAMVILLE
 
Contact : 2431027@handball-france.eu